Précédent      1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20        Suivant
 
NOS PARTENAIRES
 
Hotels République Dominicaine Hôtels, Resorts, Chambres d’Hôtes, Appart-Hotels et guide de voyage de la République Dominicaine, toutes les informations pour choisir un hôtel et préparer vos vacances en République Dominicaine
Helsinki Finlandelocation vacances
Fenetre boisepilation electrolyse
Chambres d'Hotes Aude et Gites AudeAnnonces location vacances Aveyron (12)
Locations chambres d'hôtes
Chambres D'Hotes .org
Hotel Du Lion D'or Entraygues Sur Truyère. Tourisme & Vacances. Chambres D'Hotes & Gites
 
 
Actualités en Aveyron
LA RIVIERE LA TRUYERENature
La Truyère est une rivière française du Massif central qui coule dans les départements de la Lozère, du Cantal et de l'Aveyron. C'est l'affluent principal du Lot dans lequel elle se jette en rive droite. Elle est donc un sous-affluent de la Garonne. Géographie La Truyère prend sa source dans la forêt de la Croix-de-Bor, au sein du massif de la Margeride, à 1450 mètres d'altitude et dans le département de la Lozère. Son cours, d'une direction nord-ouest, était autrefois inféodé au bassin de l'Allier. Désormais, il l'est au profit de celui du Lot. Cette capture est due à l'épanchement de coulées de lave basaltique, provenant du volcan du Plomb du Cantal (planèzes). Il y a environ 7 millions d'années, elles ont constitué un barrage près de Saint-Flour. A ce point, la Truyère fait un coude en direction du sud-ouest et descend en rapides dans une vallée au relief jeune, pour se jeter dans le Lot en rive droite, à l'aval d'Entraygues-sur-Truyère. Les eaux de la Truyère sont domptées depuis les années 1950 par les barrages hydro-électriques de Grandval, Lanau et plus loin Sarran prennent l’aspect d’un fjord au milieu de gorges encaissées. L’imposante retenue. . .
LE TOUR DE FRANCE EN AVEYRON LE 12 JUILLET 2008Manifestations
La Grande Boucle traversera le samedi 12 juillet l'ouest de l'Aveyron. L'occasion pour la FDSEA d'adresser un clin d'oeil atypique aux millions de téléspectateurs Après avoir roulé , en 2004, sur les routes escarpées du Nord-Aveyron, le Tour de France sera de retour dans le département ce samedi 12 juillet, promenant son peloton de favoris, outsiders ou simples "animateurs d'un jour" de Figeac à Toulouse, via le Villefranchois et le Ségala. Il trouvera sur son chemin une oeuvre tout à fait particulière : un coeur de plus de 900 m 2 tracé à la charrue dans un champ enherbé, juste au sortir de La Salvetat-Peyralès. Qui, grâce aux hélicoptères de France Télévision , se découvrira aux fidèles et (très) nombreux téléspectateurs de la plus grande course cycliste du monde. « Un seul but motive cette réalisation : faire participer l'Aveyron à cette grande vitrine estivale des paysages français qu'est le Tour de France, met en avant Dominique Barrau, le leader de la FDSEA. Et qui mieux que les agriculteurs - qui façonnent et préservent depuis des siècles les campagnes aveyronnaises - pouvaient réaliser ce clin d'oeil atypique ! ». Ce sont ceux de la commune de La. . .
LE CHOU FARCI A L'AVEYRONNAISEGastronomie
Choisissez indifféremment un chou pommé ou un chou frisé. le second est cependant plus tendre que le premier. Enlevez les premières feuilles et faites blanchir la pomme pendant quelques minutes. Pendant ce temps, préparez la farce en mélangeant un reste de viande haché finement, de la mie de pain, deux œufs entiers, des feuilles de blettes, de l'ail, du persil haché, un peu d'oignon, du sel et du poivre. Mêlez intimement. Mettez cette farce dans le cœur du chou et entre chaque feuille. Le chou reprend alors sa taille primitive. Ficelez-le bien pour que la farce demeure en place. Dans une cocotte en fonte, faites roussir avec un peu de matière grasse un oignon et quelques carottes coupées en rondelles. Ajoutez le chou et une ou deux gousses d'ail. Laissez mijoter longuement à feu très doux, pendant près de deux heures, en prenant garde à ce que le chou n'attache pas. Une variante de cette recette. Faites blanchir les feuilles du chou. Disposez le lard au fond de la cocotte et tapissez celle-ci à l'aide des grandes feuilles du chou, qui se tiennent bien. Dans cette enveloppe, disposez en couches alternées le chou tendre, que. . .
LE SITE DES IGUES DE PY ET DE ROUFFIÉSNature
VISITE DU SITE DES IGUES DE PY ET DE ROUFFIÉS A deux pas du village de Compolibat, on découvre un autre monde auquel le promeneur ne s'attend pas vraiment : les fameuses et presque uniques igues du Py et de Rouffiès. Ces étonnants phénomènes géologiques, ces étranges cheminées naturelles sculptées dans l'argile rouge, par le temps, l'eau et l'érosion, vous transportent dans un autre univers. Comme si l'on se retrouvait projeté, quelque part, au beau milieu d'une contrée sauvage et perdue de l'un des canyons de l'Ouest américain. Une balade aménagée d'une heure trente, avec des panneaux explicatifs, permet de parcourir en toute facilité ce site surprenant qui dévoile toute sa beauté à la lumière rasante de fin d'après-midi. Un ravissement pour les yeux et les amateurs de photos. Le type même de balade que l'on peut faire avec toute la famille. En évitant toutefois les grosses chaleurs. Le site des Igues de Py et de Rouffiés, situé à Compolibat près de Villefranche-de-Rouergue dans l'Aveyron, sont des abîmes naturels creusés dans l'argile rouge et provoqués par effondrement ou érosion. Ils sont plus connus sous le surnom de "chemin des fées". Ce phénomène. . .
SAINT PARTHEM: VILLAGE AU BORD DU LOTBeaux villages
Saint Parthem (455 habitants, altitude 204m) Le village s'étire dans une gorge étroite et pittoresque. C'est une région de cultures maraîchères, tabac, vigne. De belles maisons anciennes en font le charme ainsi que l'église à nef et bas-côtés romans, au chœur gothique, au portail renaissance de 1561 et au clocher du début XVIème. A découvrir : La Maison de la Rivière Olt : parcours-exposition consacré à la rivière Lot Port d'Agrès : Ancien port sur le Lot mentionné dès le XIIIième à l'époque des gabarres. Il fut un lieu de passage par bac. Il faut noter, au Vialenc en particulier, des maisons aux balcons de bois. L'église renferme des tableaux du XVIIIième. C'est le dernier village avant d'entrer dans les gorges du Lot, vallée resserrée aux pentes abruptes, couvertes de chênes et de châtaigniers où seules serpentent la route et la rivière. Château de Gironde : château (privé) et chapelle offrant un point de vue sur la vallée du Lot. Sa chapelle renferme une nef en bois du XIV° siècle et une série de grandes toiles représentant les scènes de la vie de la campagne rouergate. L'histoire du château de Gironde est presque aussi. . .
PLOMB DU CANTAL : POINT CULMINANT DU CANTALNature
Le Plomb du Cantal, situé dans le département du Cantal, est le plus haut sommet du massif des Monts du Cantal et culmine à 1 855 m. Il est presque aussi haut que le point culminant du massif central le puy de Sancy qui mesure 1 885 m. Avec ses voisins le puy Griou, le puy Mary, le puy Violent,... c'est le vestige d'un immense volcan de plus 60 km de diamètre et de plus de 3 000 m de hauteur datant de l'ère tertiaire qui fut érodé par les glaciers. L'origine de son nom viendrait du latin pomum c'est à dire pomme, pommeau, pointement. On peut atteindre le sommet de deux façons : * En téléphérique (10 minutes), depuis la station Super Lioran + 10 minutes de marche sur un sentier en escalier très facile * à pied depuis la station Super Lioran en une heure et demi de marche. On y découvre, par temps clair, un magnifique panorama avec : * au nord : le massif du Cézallier et les monts Dore avec en arrière plan la chaîne des puys et puy de Dôme * au nord-est les monts du Forez * à l'est les monts de la Margeride * au sud-est, en arrière plan, le mont Aigoual distant de plus de 100 km. * à l'ouest au dela de la vallée de la Cère, les autres volcans du massif. . .
CREISSELS, SON CHATEAU ET SES CASCADESBeaux villages
Creissels est un village construit au pied des falaises du Causse du Larzac , dominant le Tarn , situé à 5 km de Millau et à 30 km de St Affrique. Le tuf, roche légère et facile à extraire et à tailler, résultant de dépôts de calcaire par les eaux d'infiltration, a été exploité pendant des siècles à Creissels. Il a été utilisé pour la construction de maisons et de ponts dans la région, notamment le Pont Lerouge à Millau , et pour de nombreux autres types d'ouvrage. La promenade du "Sentier des Cascades" permet de voir des habitats préhistoriques, nécropole aménagés dans les excavations naturelles qu'offrait le tuf. On peut également voir au vieux cimetière, des tombes creusées dans le tuf dont les contours épousent la forme du corps. À voir sur place :
  • L'acqueduc sur la place du village. Les anciens moulins, les cascades.
  • Le château des Comtes de Rodez (aujourd'hui hôtel-restaurant).
  • Le cirque du Boundoulaou et sa grotte.
  • Sur les corniches du Larzac qui surplombent Creissels, se trouve l'aire d'envol de Brunas, pour les deltaplanes et les parapentes.
. . .
LE MUSEE DENYS-PUECH DE RODEZCulturel
A quelques pas du musée Fenaille, vous pourrez visiter le musée Denys-Puech. La sculpture est leur lien principal. Denys Puech, grand prix de Rome en 1884, fut un éminent statuaire dont l’œuvre est imprégnée d’un goût pour l’antique. Depuis 1989, ce musée est le relais de la création moderne et contemporaine à travers une programmation d’exposition et d’acquisitions qui comprend entre autres les œuvres de François Bouillon, Michel Cure, Martine Damas, Rolino Gaspari, Bernard Pagès, Carmen Perrin, etc... François Morellet a ainsi réalisé Intégration, une sculpture qui orne le pignon des façades nord et sud du musée. Le musée fut fondé en 1903 par le sculpteur Denys Puech (1854-1942), qui fut un des sculpteurs officiels de la Troisième République. Le bâtiment fut réalisé en 1910 par l'architecte A. Boyer. Il dessina un rez-de-chaussée à larges baies pour mettre en valeur la collection de sculptures. La collection permanente présente, outre les œuvres du fondateur, celles d'artistes originaires de la région, notamment le peintre orientaliste Maurice Bompard (1857-1935) et du graveur Eugène Viala (1858-1913). Depuis 1987, des œuvres contemporaines sont également proposées. . .
LES TRIPOUS DE NAUCELLEGastronomie
Le tripou peut actuellement se consommer dans tout le département, alors que ses origines sont nord-aveyronnaises. Se procurer un ventre de veau. Râper les tripes et les nettoyer à plusieurs eaux. Découper la panse en morceaux rectangulaires et les aligner soigneusement sur une table. Découper en morceaux plus petits les gros boyaux. Garder les boyaux plus fins. Mettre les morceaux de boyaux découpés (3 ou 4 morceaux) sur les rectangles de pansette étalés. Ajouter une mince lame de jambon de pays, le sel, le poivre et le persil. enfin, le tripou est roulé et attaché d'une petite longueur de boyau fin. Garnir le fond d'une casserole avec oignons, carottes, céleri, tomates et un peu de vin blanc sec. Laisser mijoter à feu doux pendant 6 à 8 heures en surveillant la cuisson. Servir très chaud avec des pommes vapeur.
L'AUBRAC, UNE TERRE DE RENCONTRESVidéos
Un plateau d’altitude au milieu du ciel à cheval sur 3 départements, l’Aveyron, le Cantal et la Lozère. Un espace qui semble sans limite dont l’apparence quasi désertique est trompeuse car l’Aubrac n’a cessé d’être une terre de passages, de rencontres, de vie. Nous commençons nos escapades avec Gonzalo Diaz, accompagnateur depuis 30 ans. Une cascade , un lac, une forêt, nous découvrons avec lui l’histoire volcanique de ce plateau. Mais ce sont les hommes qui ont dessiné ces paysages, notamment avec l’agropastoralisme. A l’occasion d’une Rencontre avec Francis Vialard, éleveur, nous découvrons la reine de ce territoire, la splendide vache de race Aubrac. Puis nous partons au Buron de Camejane, le dernier buron en activité à produire sur place du fromage d’estive. Jean Claude Ramon et ses fils nous font découvrir les secrets d’un aligot cuisiné à l’ancienne. A la Dômerie d’Aubrac, créée au moyen âge pour accueillir les pèlerins sur les chemins de Saint Jacques , Gonzalo nous raconte le rôle qu’a joué, et joue encore, ce pèlerinage dans le développement de ce territoire. Nous finissons à Laguiole pour évoquer avec Christian Lemasson, journaliste et écrivain, l’histoire. . .
 
     
 Précédent Logos/Partenariat/Echange de liens Suivant 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
7 0