Précédent      1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20        Suivant
 
NOS PARTENAIRES
 
 
 
 
Actualités en Aveyron
JEAN MOULIN FUT PREFET DE L'AVEYRONHistoire
En mars 1937, Jean MOULIN est nommé Préfet de l’Aveyron à Rodez et devient à 38 ans le plus jeune Préfet de France. Mais en avril 1937, Pierre COT le rappelle comme Chef de cabinet. Jean MOULIN revient à la tête de la Préfecture de l’Aveyron en 1938, dans un Département conservateur de droite et clérical, jusque dans l’hémicycle du Conseil Général qui ne compte que deux élus de gauche, dont Paul RAMADIER. Homme de conviction avec une large ouverture d’esprit, intelligent et respectueux, Jean MOULIN s’allie l’amitié du Président du Conseil Général, MARUEJOULS. Un grande complicité s’instaure entre les deux hommes, tandis que Jean Moulin reçoit la Légion d’honneur à Rodez et participe à l’inauguration de la Foire Exposition de Rodez , aux côtés du Cardinal VERDIE, archevêque de Paris et natif de l’Aveyron. Après la défaite de 1940, révoqué, il choisit le parti de la Résistance, et devient en 1943 le premier président du conseil national de la Résistance. Il fut arrêté par la Gestapo en juin 1943. Torturé, il mourut des suites des sévices qu'il avait endurés, lors de son transfert en Allemagne. Lors de son inhumation au Panthéon, André Malraux exalta ce "chef. . .
CHATEAU DE BROUSSE, CHATEAU-FORT DU IXe SIECLEChâteaux
Campé sur un promontoire rocheux dominant les eaux du Tarn et de l'Alrance, le château de Brousse est impressionnant de majestuosité. L'architecture fortifiée du Moyen-âge se marie harmonieusement avec les maisons du village classé. Ce château appartenait aux comtes du Rouergue, et par la suite à la famille d'Arpajon. Perché sur un éperon rocheux, le château-fort fur bâti au IXeme siècle et remanié jusqu'au XVIIeme. Il fut la propriété des seigneurs d'Arpajon durant 500 ans. Monument historique, il protège un des "Plus beaux villages de France ". Du Moyen-Age, il a conservé son enceinte fortifiée, son chemin de ronde ainsi que cinq tours de défense. On peut parcourir le rempart, visiter les tours et les appartements du seigneur datés de la Renaissance. Tours, logis des officiers, résidence seigneuriale, four à pain, pigeonnier, puits-citerne, meurtrières, prison, latrines, mâchicoulis... du Moyen Age à la Renaissance c'est un véritable voyage à travers le temps architectural qui attend le visiteur. Propriété des Comtes de Rouergue puis de la puissante famille d'Arpajon pendant près de 500 ans, c'est aujourd'hui le Foyer-Rural de Brousse-le-Château. . .
LES EGLISES FORTIFIEES DE SAINTE-RADEGONDE ET D'INIERESChâteaux
Située au centre du village de Sainte-Radegonde dans l'Aveyron, l'église fortifiée est une surprenante église gothique du XIIIe siècle qui reçut des fortifications au cours des XIVe siècle et XVe siècle. S'étendant sur 2965 hectares, la commune de Sainte-Radegonde présente une grande variété de paysage. Au Nord, elle couvre une partie de la plaine alluviale de l'Aveyron, l'altitude moyenne y est de 535m. Au sud-est du Grand Rodez , la commune de Sainte-Radegonde compte 1721 habitants (Radegondiens). Depuis le monument des Martyrs de la Résistance s'ouvre un remarquable panorama sur tout le Grand Rodez. Devant son nom à l'épouse du roi Clothaire, Sainte-Radegonde est empreinte d'histoire et de patrimoine. Ses deux églises fortifiées sont deux modèles exemplaires d'architecture médiévale. Le centre du village abrite aussi de belles demeures Renaissance et la commune a mené une importante opération de revalorisation de son centre ancien. Pourquoi des églises fortifiées ? A fin de se protéger des luttes intestines, des invasions anglaises et du pillage des routiers pendant la guerre de Cent ans, les habitants de Sainte-Radegonde édifièrent au XIVe siècle. . .
DU MOULIN DE LA TRUYERE AUX BARRAGES HYDROELECTRIQUESEntraygues
LE MOULIN DE LA TRUYERE Le moulin de la Truyère fut construit en 1373 sur l'initiative de Déodat de Laparra qui édifia l'église et l'hôpital. Longtemps pourvoyeur de farine, le moulin devint curieusement, vers 1902, une petite usine électrique fournissant à Entraygues le courant au temps où, après les bougies et les lampes à pétrole, une maigre ampoule de quelques watts éclairait les intérieurs. Il prit définitivement sa retraite, vaincu par EDF vers 1960, mais ce fut bien la première "usine électrique" du département. On peut également observer contre le moulin une réglette indiquant le niveau atteint par les terribles crues de la Truyère. Les crues les plus importantes datent de 1783 et 1868. Fort heureusement, ce phénomène naturel est en partie maîtrisé aujourd'hui par la régulation des barrages EDF. LES BARRAGES HYDROELECTRIQUES EDF compte en Aveyron 17 barrages alimentant 16 centrales hydrauliques ainsi l'Aveyron fournit 20% de la production hydroélectrique nationale. Beaucoup de barrages hydroélectriques se trouvent sur la Truyère. Elle prend sa source dans la forêt de la Croix-de-Bor dans la montagne de la. . .
LES CRISTAUX ET MINERAUX DU KAYMARNature
Les filons du kaymard ont été exploités depuis l'Antiquité pour l'argent, le plomb... Ce n'est qu'au XXème siècle que la fluorine devint industriellement interessante. La morphologie du gisement, et sa paragenèse présente de nombreux points communs avec la mine de fluorine de Valzergues. Le site est actuellement mis en sécurité. Histoire des mines de l'Aveyron Les romains ont été les premiers à s'intéresser au minerai de fer du Rouergue. L'exploitation, à une toute autre echelle a repris, lors de la révolution industrielle, sous l'implusion du duc Decazes, pour fournir en minerai les fonderies construites dans ce qui va devenir le bassin sidérurgique de Decazeville. - Concession des mines de fer dans le terrain houiller d'Aubin (1725 hectares). Les carbonates de fer intercalés dans les series du houiller vont etre exploités dans le bassin. La puissance de la couche est de 0.25 à 12 m. Ce minerai mêlé à des schistes bitumineux contient assez de combustible pour être grillé seul, en tas. Apres grillage le minerai titrait en moyenne 42 % de Fe et 1,80 de Mn. Au début du siècle dernier la production était encore de 24 000t, concentrée sur le gisement de Combes. . . .
AVEYRON, LA RIVIERE ET LA VALLEENature
La rivière Aveyron prend sa source sur les hauteurs du causse de Sévérac-le-Château , presque en Lozère. Elle se dirige ensuite tout droit sur le sud-ouest jusqu'à sa confluence avec le Tarn, 290 kilomètres plus en aval, pas très loin de Montauban. Suivre sa vallée, en passant par Laissac, Rodez , Belcastel et Villefranche-de-Rouergue , c'est entrer dans l'histoire d'une rivière caractéristique du sud du Massif central qui roule ses hautes eaux en hiver et s'assèche en été. En amont, l'Aveyron traverse des contrées très agricoles avant de devenir plus sauvage une fois Rodez passé. Plus loin, une fois le Tarn-et-Garonne rejoint, l'Aveyron fut rendu navigable jusqu'à Montricoux en 1747 pour l'exploitation de la forêt de Grésigne qui trouvait ainsi son débouché jusqu'à la Garonne. En revanche, le projet totalement fou qui visait à rendre l'Aveyron navigable jusqu'à Villefranche-de-Rouergue , voire Rodez , n'a jamais vu le jour. Dans l'ouvrage illustré qu'il a consacré à la vallée (aux éditions Loubatières), Michel Lombard explique combien l'Aveyron constitue un témoin de l'histoire du Rouergue à travers ses diverses étapes : traces de la préhistoire. . .
EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE DU 4 AU 15 MARS 2013 A ENTRAYGUESEntraygues
L’exposition photographique « Lumières de mémoire » de Pascale Lord est présentée à la Mairie d’Entraygues-sur-Truyère du 4 au 15 mars 2013. Les personnes âgées dont les portraits sont présentés dans l’exposition “Lumières de mémoire” sont atteintes de la maladie d’Alzheimer et vivent de façon permanente au Centre Alzheimer Marie-Louise de Pechbonnieu (Haute-Garonne). Pascale Lord, photographe et art-thérapeute, a pu les rencontrer et tisser avec elles des liens d’amitié empreints de connivence, d’humour et d’humanité. “Lumières de Mémoire” est le fruit d’un travail de recherche en art-thérapie auprès de ces personnes en mal d’identité et de repères. Pourtant, devant ou derrière l’appareil photo, elles renouent avec elles-mêmes et avec les autres, mettant en avant leur dignité et leur individualité. “Lumières de Mémoire”, veut changer le regard que l’on porte sur une maladie qui fait peur, dans une société qui se veut jeune et en bonne santé. Redonner du sens au moment présent et s’exprimer dans un contexte stimulant, voilà le défi du projet mis en oeuvre avec des patients qui ont encore beaucoup à dire, à créer, à vivre. Pascale Lord est lauréate du prix. . .
VIALA-DU-PAS-DE-JAUX, VILLAGE TEMPLIER DU LARZACBeaux villages
A quelques lieues de la commanderie en remontant sur le plateau, en direction de Roquefort , sur la vaste lande du Larzac se découpe dans le ciel la fière Tour du Viala. C'est en effet de très loin, en venant de Sainte-Eulalie , que l'on aperçoit au-dessus de l'horizon, l'imposante tour grenier des chevaliers hospitaliers du Viala du Pas de Jaux. Le site du Viala du Pas de Jaux fut acquis par donation à l'ordre religieux des Templiers dès 1150. ("Jaux" vient du latin "jovis" : Jupiter). Il s'agissait d'un domaine agricole important, au milieu duquel se trouvait un ensemble d'habitations et de défenses rattaché à la Commanderie de Sainte-Eulalie-de-Cernon. La tour carrée, de 27 m de hauteur, la plus grande tour grenier construite sur le Larzac (vers 1430), a été la première fortification élevée pour emmagasiner les redevances en nature, en particulier les grains. Elle avait pour vocation de protéger les habitants du Viala, qui, parce pas assez nombreux, n'ont pu construire de remparts, et se trouvant trop éloignés de Sainte-Eulalie ont construit avec l'accord du commandeur, ce puissant refuge. Tous pouvaient y trouver place en cas de besoin, et mettre à l'abri leurs biens. . .
LE MUSEE ARCHEOLOGIQUE DE BANASSAC Culturel
Le Musée archéologique de Banassac nous rappelle le passé glorieux de ce village gallo-romain. La salle d’exposition a ouvert ses portes en 1989 à l’initiative de l’Association archéologique de Banassac, sous la direction de M. Gilbert Fages. C’est grâce à la production de poteries sigillées (signées), entre le Ier et le IIIe siècle après J.C., que le bourg devient un centre économique important, au sein de l’Empire romain : on a retrouvé des céramiques provenant de ses ateliers jusqu’en Hongrie et en Pologne. Banassac est encore un pôle majeur dans la Gaule mérovingienne, comme le prouve la présence d’un atelier monétaire royal des Francs d’Austrasie. Plusieurs centaines de pièces de monnaies (en or et en argent) issues de Banassac sont aujourd’hui conservées dans le monde. Présentation de la commune de Banassac : Banassac est située au confluent de l’Urugne et du Lot. Le village est bâti sur un vicus (petite agglomération Gallo-Romaine). La commune compte une vingtaine de hameaux, s’étendant de part et d’autre du Lot , et des ruisseaux de l’Urugne et le Saint Saturnin. Son territoire est une terre de contraste où se cotoient le calcaire du. . .
LE MUSEE SOULAGES DE RODEZCulturel
Le musée Soulages, en l'honneur du peintre français Pierre Soulages , labellisé Musée de France est un établissement public cofinancé par la communauté d'agglomération du Grand Rodez et partenaire du Ministère de la Culture et de la Communication, de la Région Midi-Pyrénées, du conseil général de l'Aveyron ainsi que de la ville de Rodez. Le musée se situe à Rodez , préfecture de l'Aveyron, en région Midi-Pyrénées. Il est construit sur le plateau du Foirail, aux portes du centre historique de Rodez et de la cathédrale Notre-Dame. Ouvert au public depuis le 31 mai 2014, il a été inauguré avec le président de la république François Hollande le 30 mai 2014. Le projet culturel et scientifique du musée Soulages est pensé de manière à croiser l’histoire de Pierre Soulages avec les différentes manifestations de sa création à savoir les peintures sur papier et sur toile, l’œuvre imprimée et les vitraux. « Il met en évidence des processus de la création artistique, la part de l’inattendu dans la recherche et, sans pédagogie banale, espère ouvrir les yeux, éveiller l’esprit sur ce qu’est la création artistique en général ». PS Les 1700 mètres carrés d’exposition permanente. . .
 
     
 Précédent Logos/Partenariat/Echange de liens Suivant 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2019
5 0