Précédent      1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20        Suivant
 
NOS PARTENAIRES
 
Annuaire gratuit de vacances en FranceLocations Vacances en France, annuaire de location vacances de particuliers a particuliers.
Location vacances
Locations Vacances
Locations Vacances en France et Europe.Partenaires OOVacances : Vacances Particuliers | Location Vacances | Annonces Locations Vacances | Locations Vacances | Vacances entre Particuliers | Top Locations Vacances | Vacances
Location Vacances
 
 
Actualités en Aveyron
MUSÉE DE GÉOLOGIE PIERRE VETTER A DECAZEVILLECulturel
Au cœur de l’ancien bassin houiller de Decazeville , le musée géologie Pierre Vetter à Decazeville , présente toute la richesse géologique de l’Aveyron (roches, minéraux, fossiles) ainsi que l'histoire de l'exploitation du charbon à Decazeville. Les roches et les paysages, les minéraux et les minerais du sous-sol, les fossiles qui nous replongent dans ce qu'était notre Terre il y a des millions d'années... Une large partie du musée est consacrée aux nombreux fossiles de plantes découverts à Decazeville au cours de l’exploitation du charbon. Vieux de 300 millions d’années, ces fossiles sont les vestiges d’une étrange forêt tropicale à l’origine de la formation de la houille. A découvrir notamment, le reste d’un tronc d’arbre de 4 mètres de hauteur, pièce unique en Europe. Des maquettes illustrent la faune de cette époque lointaine où Decazeville était situé sous l'équateur. L’épopée du charbon est également présentée, depuis sa formation jusqu’à son exploitation par l’homme, notamment à ciel ouvert. De remarquables maquettes du 19ème siècle, dont certaines furent présentées lors de l’exposition universelle de Paris en 1900, illustrent la géologie du Bassin. Des expositions. . .
RODEZ: UNE CITE DEUX FOIS MILLENAIREHistoire
HISTOIRE Rodez est une ville deux fois millénaire : son existence remonterait au Ve siècle av. J.-C., lorsqu'une peuplade celtique d'Europe centrale, les Ruthènes, s’arrêta au sud de l'Auvergne pour fonder l'un de ces oppidums caractéristiques de la civilisation gauloise. Sous l'occupation romaine, l'oppidum prend le nom de Segodunum (« La colline de seigle ») en raison de son édification au sommet d'un piton. Le fait ruthène demeurait une réalité si incontournable qu'au Bas-Empire la ville fut baptisée la Civitas Rutenorum ou ville des Ruthènes, puis Ruteni et finalement Rodez. Alors que le christianisme se répandait dans la foulée de l'action évangélisatrice de Saint Amans, la ville n'échappa pas aux troubles des temps barbares qui suivirent la chute de l'Empire romain. UN RICHE PASSE Rodez a été successivement occupée par les Wisigoths, les Francs, les armées des ducs d'Aquitaine et des comtes de Toulouse, ainsi que par les Maures, qui l'investirent en 725 et mirent à bas l'église antique. Plus tard, ce seront les Anglais qui l'investiront lors de la guerre de Cent Ans. Mais l'histoire de la ville resta marquée durant. . .
LA GROTTE DE DARGILANNature
La grotte de Dargilan, (surnommée « la Grotte Rose ») est située en Lozère à proximité de Meyrueis sur le Causse Noir. Découverte à la fin de l'automne 1880 par Sahuquet, un jeune berger alors à la poursuite d'un renard, il fallut attendre 1888 pour que le spéléologue Édouard-Alfred Martel en fasse une exploration complète. Elle sera aménagée et ouverte au public dès 1890. VISITE La visite de la Grotte de Dargilan captive par ses dimensions impressionnantes et par la variété de ses concrétions aux couleurs naturelles très accentuées. L’entrée d’origine, découverte en 1880 par un berger qui poursuivait un renard, ne laisse pas soupçonner l’ampleur des salles qui attendent le visiteur. Ce dédale souterrain, révélé en 1888 par Edouard Alfred Martel et aménagé la première fois en 1890, fit de Dargilan la première grotte ouverte au public. Dargilan, c’est la diversité D’abord, une salle immense où un effondrement d’une épaisseur de 60 mètres de roches entrelacées laisse stupéfait. Ici et là, sur ce chaos, scintillent de nombreuses stalagmites de toutes tailles en cour d’édification. A la voûte pend une multitude de fistuleuses. Au sud,. . .
SALERS: PLUS BEAUX VILLAGES DU CANTAL AUVERGNEBeaux villages
Salers : une cité, un fromage, une viande, un apéritif, un biscuit. Situé dans le parc naturel des volcans d'Auvergne, entre Dordogne, Monts du Cantal et tout proche du Nord Aveyron, partez à la découverte du Pays de Salers... Pays de pierres, de nature, d'hommes, laissez-vous surprendre par les richesses de son terroir. Juste au bord d'une ancienne coulée de lave dominant la vallée de la Maronne, se profile ce village de maisons grises et blanches entourées de ses remparts. La cité C'est autour du château des barons de Salers que s'est développée la cité, et c'est au XVe siècle que les remparts ont été construits pour se protéger des Anglais. Au XVIe siècle, Salers devient siège du bailliage des Hautes Montagnes d'Auvergne, et ses bourgeois construisent alors les beaux hôtels particuliers qu'il est encore possible d'admirer aujourd'hui. Tout autour de la Grand Place, les maisons de lave s'ornent de tourelles, de toits en poivrière de fenêtres à meneaux, de portes cloutées et sculptées. L'ancien bailliage d'époque Renaissance présente des tourelles d'angle et une massive tour octogonale. Par la rue du Beffroi, vous irez jusqu'à l'église : terminée au XVIe. . .
FIGEAC EN VALLEE DU LOTVidéos
Le Pays de Figeac se situe à la croisée des chemins. Ce territoire situé à l’extrême Est du Lot est bordé à l’Est par le Cantal et au Sud par l’Aveyron. Il offre ainsi au visiteur de passage une multitude de paysages. Des vallées du Lot et du Célé en passant par les grands plateaux calcaires du Causse et les collines boisées du Ségala, ce territoire rural a 1000 et une richesses à vous dévoiler. Ce Pays est celui des contrastes, l’eau omniprésente, la terre nourricière, la pierre et la nature s’y entrelacent et composent des paysages variés et inattendus. Ville d’Art et d’Histoire, Figeac constitue l’un des sites phares de notre Pays. Le patrimoine médiéval de cette ancienne ville marchande offre aux regards des visiteurs toutes ses richesses, témoignage de plusieurs siècles d’architecture. Le travail de l’homme a permis de façonner son centre ancien. Vous découvrirez cet héritage de façades sculptées et de portes ouvragées au gré de vos balades dans ses ruelles moyenâgeuses. N’hésitez pas à pousser la porte du Musée Champollion – Les écritures du monde et à vous rendre place des écritures.
LA CAVALERIE, CITE TEMPLIERE ET HOSPITALIEREBeaux villages
La Cavalerie, carrefour historique et village étape du Larzac , possède un riche patrimoine légué par les Templiers et Hospitaliers du XIIème à 1445, date à laquelle furent érigées les fortifications. Ces fortifications viennent de connaître une importante réhabilitation nécessitant 12 ans de travaux, lui valant en 2009 une reconnaissance nationale à travers 2 prix : le 1er prix national des Rubans du Patrimoine et la Marianne d'Or. Implantée au coeur du Larzac à proximité immédiate du Grand Viaduc de Millau, desservie par l'A75 (sortie 47), au carrefour de deux grandes voies de circulation, le plateau du Larzac de type karstique fait partie des "Grands Causses " adossé au flanc sud du Massif Central. Terre marquée par l'histoire au point de rencontre des bassins de Millau, Saint-Affrique et Roquefort. La Cavalerie fait partie du Grand Site Midi Pyrénées, Viaduc de Millau au titre du circuit Templier et Hospitalier du Larzac. HISTORIQUE Situé au nord du plateau du Larzac , La Cavalerie a été créé au XIIe siècle par les Templiers de la commanderie de Sainte-Eulalie, installés sur le plateau du Larzac dès 1152. Cavalaria en occitan, désignant les chevaliers. . .
CHATEAU DE MESSILHAC : SPLENDIDE ET INTACTE ARCHITECTURE RENAISSANCEChâteaux
Construit en Carladez dès le XIème siècle, sur un promontoire élevé dominant la vallée du Goul, aux confins de la Haute Auvergne et du Rouergue, Messilhac, par les embellissements apportés à son logis central au début du XVIème siècle par Jean de Montamat, son seigneur, est aujourd'hui le seul vestige intact de l'architecture de la Renaissance dans le Cantal, avec une façade sculptée de toute beauté et un escalier droit à l'italienne. Il transforma le sévère château féodal en une agréable résidence en ajoutant à la facade une grande porte, de belles sculptures, des fenêtres à meneaux et des cheminées à manteaux. C'est son buste qui figure dans le motif en forme de coquille au-dessus de l'entrée. Dans le vestibule on peut lire sa devise d'acceuil: "Qui vient céans et rien n'apporte Soit diligent de passer la porte Car notre estat ne peut porter Ceans venir sans rien porter." Le château qui fut à la fin du seizième siècle le siège du bailli de la Haute Auvergne, le capitaine Capt de Rastinhac, lieutenant général du roi dans la région, joua un rôle important dans l'histoire locale, notamment au cours de la Guerre de Cent Ans où il. . .
SAUVETERRE DE ROUERGUE, UNE BASTIDE ROYALE DU XIII° SIECLEBeaux villages
Sauveterre est une commune rurale au cœur d'un terroir préservé, le Ségala, à l'ouest du département de l'Aveyron , dans la région Midi-Pyrénées. Les villages de Sauveterre, Jouels et Albagnac ainsi qu'une vingtaine de hameaux et fermes isolées composent une commune de 2343 ha, de 850 habitants, qui s'intègre dans le canton de Baraqueville-Sauveterre (10 communes), dans la Communauté de Communes du même nom et dans le Pays Ruthénois. Les sentiers buissonniers sillonnant la commune vous mèneront à la rencontre de paysages divers et variés, de la Place des Arcades au sein de la bastide médiévale aux ruisseaux coulant au fond des châtaigneraies, ou aux plateaux peuplés de troupeaux de bovins, de blé ou d'orge. Entourée de collines verdoyantes, de vallées traversées de nombreux cours d'eau, la bastide de Sauveterre est située sur un plateau à l'altitude moyenne de 460 mètres. La polyculture céréalière et l'élevage bovin (label Veau d'Aveyron et du Ségala) représentent l'essentiel des productions de la quarantaine d'exploitations agricoles implantées sur la commune. Longtemps marqué par la pauvreté de ses sols, de ses récoltes et, par conséquent, de ses habitants, le Ségala. . .
NAUCELLE, VILLAGE AU COEUR DU SEGALABeaux villages
Situé au cœur du Ségala, Naucelle est un bourg commerçant est classé Station verte de Vacances. La région du Naucellois regroupe une dizaine de communes rurales au "Pays des 100 vallées". la belle place à arcades de ce bourg pittoresque ainsi que les maisons à pans de bois montrent que ce village est considéré parmi les villages de caractère de l'Aveyron. Nova Cella (son ancienne nomination) fut créée par des moines cisterciens de l'abbaye de Bonnecombe qui rayonnèrent sur le Bas Ségala au XIIe siècle. En 1427, 32 notables, avec l'accord de l'abbé de Bonnecombe, Hugues de Castelpers, construisirent des remparts. Dans la bourgade, la rue du Four a conservé ses anciennes demeures. Des fortifications, il ne reste que la porte des Anglais du XVe siècle. Histoire Naucelle fut créée par les moines de l'abbaye cistercienne de Bonnecombe (Aveyron). Il s'installèrent dès le XIIième siècle à Bonnefon dont la grange rayonna sur le Bas Ségala pendant 6 siècles. L'essor de Naucelle fut longtemps freiné par la proximité de la Bastide Royale de Sauveterre de Rouergue qui concentrait tous les pouvoirs. Cette situation perdura jusqu'à l'arrivée. . .
AVEYRON, ZOOM SUR LE PLUS GRAND PARC EOLIEN DE FRANCENature
Construit par SIIF-Energies France, le nouveau parc éolien d'une puissance de 48MW en Aveyron est depuis fin 2008 le plus grand parc éolien de France. Les 29 éoliennes, d’une puissance de 3 mégawatts chacune et hautes de 125 m, sont implantées sur les hauteurs du village de Salles-Curan et des communes avoisinantes, situées à l’ouest de Millau , dominant le Lévézou. L’électricité ainsi fournie devrait être particulièrement destinée aux régions proches (l’Aveyron, le littoral méditerranéen voire l’agglomération toulousaine). Vingt-neuf éoliennes de 200 tonnes chacune, 125 mètres de haut, avec des pales de 90 mètres de diamètre . Elles tournent désormais à plein rendement, faisant du site aveyronnais de Salles-Curan la plus grande "ferme" éolienne de France. Contrairement à d'autres sites, elle est implantée sur une seule commune, avec un seul opérateur et un seul point de raccordement au réseau. Cette ferme de 87 mégawatts, lancée fin 2008, produira l'équivalent d'une consommation annuelle de 130 à 140 000 habitants. Soit 10 % des premières tranches nucléaires intallées en France (900 mégawatts) . La production électrique en Midi-Pyrénées vient en gros p our les 2/3. . .
 
     
 Précédent Logos/Partenariat/Echange de liens Suivant 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
3 0