Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Tourisme
 

L'ABBAYE DE SYLVANES


Le village de Sylvanès est à 50 min du Viaduc de Millau et à 35 min des caves de Roquefort (dans les régions montagneuses ou fortement vallonnées, les habitants préfèrent vous annoncer les distances en temps et non en kilomètres). Me voilà dans le Parc Régional Naturel des Grands Causses.

L'Abbaye de Sylvanès, magnifique monument cistercien du sud Rouergue en Aveyron
L'Abbaye de Sylvanès, magnifique monument cistercien du sud Rouergue en Aveyron


L'histoire de cette commune rurale du sud de l'Aveyron, bien abritée au fond d'une douce et fertile vallée, est inséparable de celle de son abbaye. Ce fut au départ un ermitage créé par un brigand repenti, du nom de Pons de l'Héras. Au XII ème siècle, des moines, compagnons de Saint Bernard, fondent la première abbaye cistercienne construite en Rouergue. C'était en 1136, elle est donc rattachée à l'Ordre des Moines de Citeaux et est la première abbaye cistercienne construite en Rouergue au XIIe siècle.

Cette architecture monastique, par sa simplicité, sa rigueur, sa qualité, est le témoin d'un des plus grands moments spirituels et artistiques de l'Occident. Malgré les vicissitudes des guerres de 100 ans et de Religions et de la Révolution qui y chassa toute vie monastique, l'abbaye de Sylvanès a pu conserver la moitié de ses bâtiments : l'Eglise abbatiale : joyau de l'art cistercien, cette large nef unique avec chapelles entre contreforts intérieurs porte dans ses caractères architecturaux la marque d'une époque de transition entre le Roman et le Gothique méridional. Une galerie de cloître sur croisées d'ogives ouvrant sur une salle capitulaire aux fenêtres géminées du XIIe siècle et l'ancienne sacristie au tympan sculpté, enfin une grande salle en deux nefs appelée scriptorium (XIIIe siècle).

Située dans le sud de l’Aveyron, l'abbaye cistercienne de Sylvanès (12ème siècle) a été classée monument historique.
Située dans le sud de l’Aveyron, l'abbaye cistercienne de Sylvanès (12ème siècle) a été classée monument historique.

L'abbaye de Sylvanès


UN PEU D'HISTOIRE

L’ancienne abbaye cistercienne a été classée monument historique en 1854. Décrite comme un joyau de l’architecture cistercienne elle ne comporte plus que quelques bâtiments, dont sa très belle église du XII° à l’acoustique si particulière, une partie du cloître, la sacristie, la salle du chapitre et le scriptorium.

L’abbaye de Sylvanès a été fondée en 1136 par un petit Seigneur du Larzac dont le chemin s’était largement écarté de Dieu, mais qu’il retrouva une nuit de Noël :

Pons de Léras, touché par la grâce divine, entreprit un long parcours de pénitence qui l’amena – après un pèlerinage à St Jacques de Compostelle - auprès du Seigneur de Camarès, qui l’installa sur une terre où il vécut avec quelques compagnons du travail de la terre, de prière et de l’aumône.

L’église abbatiale est doté d’un chevet plat typiquement cistercien, est surprenante par ses dimensions, et offre une acoustique remarquable adaptée a tout type de chant
L’église abbatiale est doté d’un chevet plat typiquement cistercien, est surprenante par ses dimensions, et offre une acoustique remarquable adaptée a tout type de chant


La construction de l’abbaye entreprise à partir de 1151 s’étalera sur plus d’un siècle. L’abbaye vivra ainsi durant plusieurs siècles, agrandissant chaque jour un peu plus son domaine et son influence. Cependant quelques périodes plus délicates commencent à apparaître.

En 1477 l’abbaye est placée sous le régime de la Commende : les moines ne choisissent plus leur Abbé, il est nommé. Cette décision aura beaucoup d’effets sur l’avenir de l’abbaye qui sera profondément modifiée : le dortoir devient appartement ouvert sur l’extérieur, la salle du chapitre devient salon de réception. De même une partie du cloître sera démontée pour réutiliser les pierres.

A la Révolution Française un autre morceau du cloître est vendu comme carrière de pierres, l’aile Est est achetée par un exploitant agricole qui transforme le scriptorium et la salle du chapitre en bergeries et le logis de l’étage en grange. L’église reste église paroissiale.

En 1970, quelques années après le décè du dernier prêtre, la commune de Sylvanès achète à l’agriculteur l’aile du cloître. Faute de moyens dans une si petite commune, l’abbaye est fermée et laissée à l’abandon.

C’est en 1975 que le Père André GOUZES vient s’installer provisoirement à l’abbaye. Le provisoire se transformera en permanent puisque l’année suivante l’Association des amis de l’Abbaye de Sylvanès sera créée pour porter lancer la restauration de ce lieu, et diffuser la Musique Liturgique que compose le Père GOUZES…

L'ancien scriptorium de l'abbaye de Sylvanès, aujourd'hui réfectoire et salle de concert
L'ancien scriptorium de l'abbaye de Sylvanès, aujourd'hui réfectoire et salle de concert


LE MONUMENT AUJOURD’HUI

L’église abbatiale : Dotée d’un chevet plat typiquement cistercien elle est surprenante par ses dimensions, offrant une acoustique remarquable adaptée a tout type de chant. Le rapport largeur / hauteur de la nef unique, proche du carré, donne ici un écho relativement faible, plus lent, et surtout celui-ci n’est pas perturbé par d’éventuels piliers : ici il n’y a pas de bas-cotés.

Le symbolisme cistercien est également très fort avec la quasi absence de décorations : seuls quelques motifs végétaux ornent les chapiteaux des colonnes. Les ouvertures sont également très importantes : chiffres sacrés et rosaces mariales couvrent le sanctuaire.

Le cloître : malheureusement amputé de trois côtés, il est d’une finesse et d’une clarté remarquables. Charpenté dans un premier temps puis voûté à la fin du XIII° siècle il a du être adapté à l’existant : ainsi les arêtes d’ogives sont déformées pour s’implanter entre les ouvertures existantes.

Le cloître, malheureusement amputé de trois côtés, est d’une finesse et d’une clarté remarquables
Le cloître, malheureusement amputé de trois côtés, est d’une finesse et d’une clarté remarquables


La sacristie : Cette petite salle contigüe à l’église était un endroit important où les moines entreposaient les objets de culte, voire certains livres. Des niches ont été prévues dans le mur à cet effet. Par ailleurs, elle est partiellement ornée de fresques du XIV° siècle. Couvertes par une fine couche de plâtre, ces fresques n’ont pas encore été restaurées.

La salle Capitulaire : modifiée de nombreuses fois elle est aujourd’hui constituée d’une grande voûte sans pilier central, datant du XV° siècle. De part et d’autre de la porte du cloître deux remarquables ouvertures aux colonnes géminées avec chapiteaux finement ouvragés permettaient aux convers conviés au chapitre d’assister à celui-ci sans entrer dans la salle. Transformée en salon de réception aux XVII° et XVIII° siècles, une grande ouverture a été créée dans le mur est, et des stucs sont venus décorer les murs et plafond. Après la Révolution Française, la salle accueillant des animaux, les stucs ont mal résisté à l’humidité, et sont donc en partie tombés.

L'abbaye de Sylvanès : Première abbaye cistercienne construite en Rouergue au XIIème siècle
L'abbaye de Sylvanès : Première abbaye cistercienne construite en Rouergue au XIIème siècle


Plus d'infos sur le site : : www.sylvanes.com


Regardez la vidéo du survol de : L'ABBAYE DE SYLVANES

 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
La Joconde à L'abbaye de Loc Dieu en 1940LA JOCONDE A L'ABBAYE DE LOC-DIEUHistoire
Mai 1940 : alors que les allemands se dirigent vers Paris, les conservateurs du Louvre décident de cacher leurs trésors plus loin que Chambord. C'est ainsi qu'en pleine débâcle, plus de trois mille peintures - dont La Joconde - arrivent à l'abbaye de LOC-DIEU. La « Guerre du Louvre » : c'est ainsi que l'on appelle aujourd'hui cet épisode de. . .

Au cœur du Rougier de Camarés, le château fort de MontaigutLE CHATEAU FEODAL DE MONTAIGUTChâteaux
Les premières traces du château féodal de Montaigut remontent au Xe siècle. Edifiée sur un éperon rocheux dominant la vallée du Dourdou, cette vaste forteresse défendait Saint-Affrique contre les attaques venant du sud. Agrandi et transformé au XVème siècle par la famille de Blanc, le château est restauré à plusieurs reprises avant de tomber en ruine. L'association. . .

Fondée en 1123 par 13 moines, Loc Dieu, 1ère abbaye du Rouergue de style cistercien, se présente encore aujourd'hui dans sa pureté originelle, fidèle à la tradition cistercienne où simplicité et dépouillement n'excluent pas la beauté.L'ABBAYE CISTERCIENNE FORTIFIEE DE LOC-DIEUTourisme
Fondation Dans une région de dolmens et de brigands, Roger, deuxième abbé de Dalon en Limousin, envoya treize moines en Rouergue pour fonder en 1123 la première abbaye dans l’esprit de Cîteaux. La date de fondation est sujet de discussion, certaines indications d’un acte supposé de fondation sont contradictoires : 21 mars 1123 ou 1124, ou 1134. On sait. . .

Pierre Soulages est né à Rodez le 24 décembre 1919PIERRE SOULAGES : GRAND PEINTRE AVEYRONNAISCélébrités
Depuis un demi-siècle et plus, l'aveyronnais Pierre Soulages est "le peintre du noir". Pourtant, son matériau premier est la lumière. Portrait du peintre entre ses amours préhistoriques et romanes et sa consécration de Saint-Pétersbourg, où il a été le premier artiste vivant exposé au musée de l’Ermitage. "J’aime l’autorité du noir, dit-il. C’est une. . .

Les pavillons d'entrée datent probablement du XVIIIe siècle, comme l'hôtellerie attenanteL'ABBAYE DE BONNEVAL ET SA CHOCOLATERIETourisme
Les chocolats de Bonneval sont fabriqués avec beaucoup de soin par les moniales dans les ateliers de l'abbaye. Il s'agit d'une fabrication de type artisanal dont la tradition se poursuit à Bonneval depuis 1878. Au fil des ans, les recettes se sont améliorées et les machines se sont perfectionnées. Aujourd'hui une partie de la production est automatisée. Aucune. . .

Village fondé en 1281 au patrimoine remarquable, Sauveterre de Rouergue est un village situé au cœur du Ségala.DES RACINES ET DES AILES : SUR LES CHEMINS DE L'AVEYRONVidéos
L'émission « Sur les chemins de l’Aveyron » propose de parcourir hors des sentiers battus l’ancienne province du Rouergue. Christophe Evrard est médiateur du patrimoine, il nous raconte l’histoire de Villefranche-de-Rouergue et Sauveterre-de-Rouergue. Dès les premiers plans aériens, on perçoit le caractère visionnaire des bâtisseurs de l’époque. Puis. . .

Dernière étape avant Conques sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, Espeyrac reste un village authentique et préservé.ESPEYRAC SUR LE CHEMIN DE ST JACQUES DE COMPOSTELLE Beaux villages
Dernière étape avant Conques sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle , Espeyrac reste un village authentique et préservé. Bâtie en amphithéâtre, Espeyrac comporte des rues pentues et des ruelles en escalier, sur un promontoire rocheux, face à la vallée, et possède de nombreuses forêts de châtaigniers. A 12 km d'Entraygues , Espeyrac est nommé dans. . .

Château de Fayet - AveyronLE CHATEAU DE FAYET, UN BEAU CHATEAU DE PLAISANCE EN ROUERGUE Châteaux
Bâti sur un tertre, le château domine la vallée, position militaire en arrière du Rance et en contact direct avec l’Albigeois. La sortie des gorges était gardée par le château de Brusque, démoli en partie au XIIIème siècle, et qui formait un seul prieuré et une seule seigneurie avec Fayet. Une chapelle marquait à l’origine le confluent de la Nuéjouls. . .

Pèlerinage à sainte Quitterie, en l'église de LespinassoleCRESPIN ET LE PONT DE CIROU DANS LA VALLEE DU VIAURBeaux villages
La commune de Crespin a une superficie de 1835 hectares et compte environ 300 habitants, cette population fait plus que doubler en été du fait des résidences secondaires. Bien que située sur le Canton de la Salvetat Peyrales les flux d’échanges se font essentiellement vers Naucelle situé à 5 km. La Vallée du Viaur marque fortement la morphologie et aussi la. . .

Villeneuve est la première bastide du Rouergue construite à l'initiative de Raymond VII de Toulouse.VILLENEUVE D'AVEYRON, LA PURE SIMPLICITE D'UNE BASTIDE MEDIEVALEBeaux villages
Villeneuve - avec Najac , Villefranche-de-Rouergue , Sauveterre-de-Rouergue , et La Bastide-l'Évêque - est l'une des cinq bastides (des « villes neuves » médiévales caractérisées par un plan d’urbanisme novateur) du département, toutes situées à l'ouest, près du département voisin du Lot. Ces bastides furent construites aux XIIIe et XIVe siècles pour faire. . .

 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
4 0