Tarifs 2020
 
Tarifs des studios pour une semaine
  BASSE SAISON
10/04/2020 au 01/05/2020
12/09/2020 au 16/10/2020
MOYENNE SAISON
02/05/2020 au 31/07/2020
22/08/2020 au 11/09/2020
HAUTE SAISON
01/08/2020 au 21/08/2020
Studio 2 personnes (16 à 25m²)
1 lit double

Semaine supplémentaire
210 € à 290 €
160 € à 230 €
250 € à 340 €
200 € à 270 €
320 € à 430 €
270 € à 360 €
Studio 3 personnes (21m²)
1 lit double + 1 lit simple

Semaine supplémentaire
290 €
230 €
350 €
280 €
460 €
380 €
Studio 4 personnes (23m²)
1 lit double + 1 canapé lit

Semaine supplémentaire
290 €
230 €
350 €
280 €
460 €
380 €
Appartement 4 personnes (1 Studio + 1 chambre d'hôtel adjacente)
Semaine supplémentaire
390 €
310 €
480 €
390 €
650 €
460 €
Taxe de séjour : 0,90 € par adulte et par jour.
Tous nos studios disposent d'une kitchenette équipée et d'un téléviseur.
Chèques vacances acceptés
 
 
Tarifs des chambres pour une nuit
  TARIFS PAR NUIT
10/04/2020 au 30/06/2020
01/09/2020 au 16/10/2020
JUILLET - AOUT
01/07/2020 au 31/08/2020
Chambre 2 personnes coté rue avec TV 60 € 60 €
Chambre 2 personnes coté jardin avec TV et Clim 70 € 74 €
Chambre 2 personnes coté jardin avec TV, Clim et Balnéo 80 € 84 €
Chambre 3 personnes 78 € 82 €
Chambre 4 personnes 84 € 88 €
Chambre 5 personnes 89 € 89 €
Taxe de séjour : 0,90 € par adulte et par jour.
Petit déjeuner : 9,00 € par personne.
Toutes nos chambres sont avec bain, WC, TV écran plat et fenêtres double vitrage à isolation phonique.
 


FERMETURE DE L'HOTEL DU 29 OCTOBRE 2019 AU 10 AVRIL 2020

Meilleur Prix Garanti en réservant en direct :

Nous avons un très grand choix de chambres et de studios. Pour connaitre toutes nos disponibilités, vous pouvez utliser notre formulaire de réservation en ligne ci-dessous ou nous téléphoner directement.

E-mail : hotel.lion.or@free.fr

Téléphone : 05 65 44 50 01
 
 
 
 
Actualités en Aveyron
LE VIADUC DU VIAURTourisme
Le viaduc du Viaur est un ouvrage d'art ferroviaire de la Ligne de Castelnaudary à Rodez. Achevé en 1902, il franchit la profonde vallée du Viaur entre Rodez et Albi. Il est situé sur les communes de Tauriac-de-Naucelle (Aveyron) et Tanus (Tarn). Ce pont fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 28 décembre 1984. Poutres d’acier, arches, rivets… et ça tient depuis 1902. A 116 mètres au-dessus du sol, le viaduc enjambe le Viaur avec majesté. C’est l’un des 3 ouvrages métalliques du 19e siècle conçu pour porter la ligne de chemin de fer Toulouse-Rodez. Une pittoresque dentelle aérienne issue du génie de l'ingénieur Paul Bodin (gagnant du concours d’architecture devant Gustave Eiffel !) Objectif de ce pont conçu selon le même procédé que le Viaduc de Garabit dans le Cantal (arcs équilibrés) : permettre à la voie ferrée Carmaux - Rodez de franchir la rivière. Un géant de métal 460 m de long et 3 800 tonnes d'acier forment cet édifice au dessus de la rivière. C’est un pont unique en France qui joua un rôle important dans le développement économique de la région. Le train passant par le viaduc permit de relier les versants tarnais et aveyronnais du Ségala et d’y acheminer de nouvelles denrées de production agricole. Vol au dessus du Viaur Posé sur les flancs de la vallée, aussi léger qu’une aile, le viaduc du Viaur est une belle réalisation de l’homme en pays tarnais. Une fois de plus, la magie opère. Technologie et nature s’accordent là en harmonie. A travers les gorges du Viaur, vos pas vous mèneront jusqu’aux Infournats, chapelle abritant une madone en bois doré du XIIIe siècle. Les gorges vous mèneront jusqu'à Lagarde Viaur et la vallée jusqu'à Saint Martin-Laguépie. Histoire A l’issue d’un concours ouvert en 1887 (à des ingénieurs parmi lesquels figurait Gustave. . .
L'ABBAYE DE SYLVANESTourisme
Le village de Sylvanès est à 50 min du Viaduc de Millau et à 35 min des caves de Roquefort (dans les régions montagneuses ou fortement vallonnées, les habitants préfèrent vous annoncer les distances en temps et non en kilomètres). Me voilà dans le Parc Régional Naturel des Grands Causses. L'histoire de cette commune rurale du sud de l'Aveyron, bien abritée au fond d'une douce et fertile vallée, est inséparable de celle de son abbaye. Ce fut au départ un ermitage créé par un brigand repenti, du nom de Pons de l'Héras. Au XII ème siècle, des moines, compagnons de Saint Bernard, fondent la première abbaye cistercienne construite en Rouergue. C'était en 1136, elle est donc rattachée à l'Ordre des Moines de Citeaux et est la première abbaye cistercienne construite en Rouergue au XIIe siècle. Cette architecture monastique, par sa simplicité, sa rigueur, sa qualité, est le témoin d'un des plus grands moments spirituels et artistiques de l'Occident. Malgré les vicissitudes des guerres de 100 ans et de Religions et de la Révolution qui y chassa toute vie monastique, l'abbaye de Sylvanès a pu conserver la moitié de ses bâtiments : l'Eglise abbatiale : joyau de l'art cistercien, cette large nef unique avec chapelles entre contreforts intérieurs porte dans ses caractères architecturaux la marque d'une époque de transition entre le Roman et le Gothique méridional. Une galerie de cloître sur croisées d'ogives ouvrant sur une salle capitulaire aux fenêtres géminées du XIIe siècle et l'ancienne sacristie au tympan sculpté, enfin une grande salle en deux nefs appelée scriptorium (XIIIe siècle). L'abbaye de Sylvanès UN PEU D'HISTOIRE L’ancienne abbaye cistercienne a été classée monument historique en 1854. Décrite comme un joyau de l’architecture cistercienne elle ne comporte plus que quelques bâtiments, dont sa très belle église du XII° à l’acoustique si particulière, une partie du cloître, la sacristie, la salle du chapitre et le scriptorium. . . .
LE ROCHER DE CARLAT DANS LE CANTALTourisme
Le Rocher de Carlat portait jadis une forteresse immense, réputée être « la plus formidable citadelle de tout le midi de la France ». Au XVe siècle, Jacques d’Armagnac et son épouse Louise d’Anjou lui firent atteindre sa plus grande splendeur. Au XVIe siècle, Marguerite de Valois (la « Reine Margot ») s’y réfugia et laissa un souvenir impérissable dans tout le Carladès.En 1603/1604, Henri IV fit procéder à sa démolition, de sorte qu’aujourd’hui seules d’infimes traces de cette majestueuse construction subsistent. Quatre siècles plus tard, avec l’accord du propriétaire Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco, la CABA a reconstruit cette place forte… en réalités virtuelle et augmentée ! Pénétrez dans la forteresse de 1476. Sous le règne de Jacques d’Armagnac, vicomte de Carlat et duc de Nemours, elle atteint alors son apogée... mais sera assiégée sur ordre du roi Louis XI, le duc entretenant des liens équivoques avec divers rebelles et comploteurs. Au sommet du Rocher, plongez au cœur de l’Histoire à l’aide des nouvelles technologies ! Tout au long du parcours, écrans et casques de réalité augmentée (et même votre smartphone !) vous permettent de visualiser les bâtiments reconstitués en 3D, d’assister à des scènes d’entraînement au combat ou de la vie quotidienne. Les vestiges des bâtiments sont également matérialisés, et des panneaux retracent l’Histoire des lieux à travers les époques. Un produit touristique innovant, qui vous plonge dans la reconstitution la plus plausible de l’édifice tel qu’il existait à son apogée, dans les pas de ces hommes et de ces femmes qui ont marqué l’Histoire de France. Plus d'infos sur le site : www.caba.fr/rocher-de-carlat
LA CHARTREUSE SAINT-SAUVEUR DE VILLEFRANCHE DE ROUERGUE Tourisme
La Chartreuse Saint-Sauveur est un monastère, datant du XVe siècle, situé au Sud de Villefranche-de-Rouergue , sur la route menant à Najac et Albi. Joyau de l'architecture gothique flamboyante, cette chartreuse fut construite fort rapidement à partir de 1451. Elle dispose en réalité de deux chapelles : l'une, en dehors des murs, destinée aux pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle , et la seconde, qui abrite les tombeaux des fondateurs, riche de belles stalles sculptées du 15ème siècle et d'un autel en bois doré. La chartreuse Saint-Sauveur est également remarquable pour son immense jardin et ses deux cloîtres. Le plus petit présente une riche ornementation sculptée, que l'on retrouve dans la salle capitulaire et le réfectoire, tandis que l'autre est le plus vaste de France. Construit aux portes de la ville entre 1451 et 1459 grace au legs testamentaire d'un riche marchand drapier de Villefranche , Vézian Valette, le monastère de la Chartresue St Sauveur est un chef d'oeuvre du gothique flamboyant. Cet ensemble permet de comprendre comment vivaient les moines au sein d'une chartreuse et d'admirer ce precieux patrimoine : le petit cloitre, la chapelle et ses magnifiques stalles historiées, le réfectoire, le grand cloitre contre lequel s'élevaient autrefois les ermitages et qui enserre le cimetière et les secrets de la communauté... LA VISITE DE LA CHARTREUSE SAINT-SAUVEUR La chapelle conventuelle Le auvent polygonal de la chapelle abrite une belle porte en bois du XVe siècle sur laquelle apparaissent deux chartreux. De petite taille, la chapelle comprend une nef unique à trois travées. Les clefs de voûte sont ornées d'écussons et les retombées d'ogive reposent sur des culots en forme de charmants protomés. La première travée, réservée aux frères convers, est séparée des deux autres par un jubé en bois du XVIIIe siècle. Les stalles des moines sont ornées de belles miséricordes représentant. . .
BEZ BEDENE : SITE NATUREL D'EXCEPTION ENTRE VIADENE ET VALLEE DU LOTTourisme
Sur les contreforts de l'Aubrac , au bord des Gorges de la Truyère et de la Vallée du Lot, le canton de St Amans des Côts vous offre un paysage aux multiples visages. Le canton de Saint Amans des Côts est composé de six communes : Saint Amans des Côts, Campouriez, Florentin La Capelle, Huparlac, Montézic et Saint Symphorien de Thénières. Le plateau de la Viadène culmine entre 700 et 900 mètres et offre de vastes pâturages où l'élevage bovin prédomine. En quelques kilomètres le paysage se modifie pour donner une vue d'ensemble de plus en plus pittoresque, l'altitude passant rapidement de 600 à 200 mètres. On rejoint ainsi le "Pays des Côtes" dit "Pays Coustoubi", où croissent châtaigniers, vignes et arbres fruitiers. La dixième voie romaine Selon les linguistes, le mot "Viadène" est composé de la racine "via" signifiant route et du suffixe "dene" se traduisant par dixième. Il s'agit semblablement d'une voie romaine avec routes empierrées et ponts "romains" devenue chemin de St Jacques de Compostelle - reliant le Puy en Velay à la Galice - avec croix et ponts "romieu" (pèlerin en occitan). Nous retrouvons les traces d'une voie romaine du côté de Bez-Bédène et Campouriez. Bez-Bédène tire son nom des bois, qui autrefois couvraient sa presqu'île de bouleaux, "besses" en patois. Le mot "Bédène", ou Viadène, semble désigner la dixième voie romaine, qui passait sur le pont. La presqu'île de Bez-Bédène avec un village bâti sur un éperon rocheux vous offre une vue exceptionnelle sur la vallée de la Selves. Vous aurez là un aperçu de ce que la nature fait de grandiose. Le site de Bez-Bédène fut au XIe siècle un ermitage fondé par Saint Gausbert. L'église romane avec son clocher peigne date du XIIème siècle. Cette influence architecturale nous vient des Bénédictins, ces moines qui avant de se rendre à St Jacques de Compostelle ont mis en valeur nos terres, développé notre agriculture et diffusé grâce aux compagnons. . .
AEROPORT RODEZ MARCILLAC : EXPLOSION DU TRAFIC AVEC RYANAIRTourisme
Crée en 1971, l'aéroport de Rodez-Marcillac situé sur l'axe routier Brive- Méditerranée (RN 140), à 12 km au nord-ouest du centre ville, est aujourd'hui géré par la SAEML Air 12 réunissant : la CCI de Rodez, le Conseil général de l'Aveyron, la communauté d'agglomération du Grand Rodez et des banques régionales Crédit- Agricole nord-Midi-Pyrénées, Banque Populaire Occitane, Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées. Alors que depuis plusieurs années l'aéroport de Rodez-Marcillac plafonnait à 90 000 passagers/an, l'année 2003 a permis de franchir un seuil important avec 118 000 passagers transportés, grâce à l'arrivée de la compagnie low-cost irlandaise Ryanair le 01/05/2003. L'année 2004 confirme ce succés avec un nouveau record à 145 000 passagers (+25% par rapport à 2003) dont 62 000 pour la seule Ryanair. En 2005, le nombre de paasagers atteint 160 000 avec 76 000 pour Ryanair. L'année 2005 par rapport à 2004 enregistre une hausse de 25% des passagers internationaux et si l'on compare 2005 à 2001, il s'agit là d'une augmentation de plus de 140%. Ces beaux résultats liés à la régularité de l'augmentation augure d'un bel avenir touristique pour cette région magnifique et pourtant encore méconnue. La fréquentation de l'aéroport de Rodez-Marcillac repose sur les succés des liaisons avec Paris via Air-France (+12% en 2004) et Londres via Ryanair (+25%) ! L'aéroport de Rodez renforce ainsi sa place en se situant aux environs du 30ème rang des aéroports francais en 2004. Depuis le 01 mai 2003, l'aéroport de Rodez-Marcillac accueille la compagnie irlandaise Ryanair qui opère un aller-retour quotidien vers Londres-Stansted, à un prix très attractif de l'ordre de 20 à 49 euros l'aller... pour 1 h 30 de vol! A fin 2004, depuis l'ouverture de la ligne, plus de 100 000 passagers ont été transportés (dont près de 90% de Britanniques) sur Rodez/Londres,. . .
10 ANS APRES, MILLAU PEUT DIRE MERCI A SON VIADUC...Tourisme
Millau, ses bouchons automobiles, ses paysans du Larzac et... son fameux pont de 2.460 m de long, perché à 270 m au-dessus des gorges du Tarn. Bâti en 2004, l'édifice fête aujourd'hui ses dix ans. Une décennie au cours de laquelle il a largement contribué à doper la fréquentation touristique de la région. La lutte écologiste des paysans du Larzac a fait autrefois la réputation de la ville de Millau. Mais c'est en 2004 que celle-ci a acquis une notoriété mondiale. Construit en trois ans, le projet du viaduc de Millau , né dans la tête du Britannique Norman Foster, a durablement changé la destinée de la sous-préfecture de l'Aveyron. Soutenu par sept piles, le gigantesque édifice est surmonté de pylônes multi-haubanés dont le plus haut culmine à 343 mètres au-dessus du Tarn, dépassant ainsi la Tour Eiffel. Cette prouesse technique « a braqué les regards du monde sur Millau et nous a donné une notoriété mondiale et une image high-tech », explique Gérard Prêtre, président de la communauté de communes de Millau-Grands Causses. Il a démultiplié le nombre des touristes, et a permis aux entreprises locales de s'ouvrir sur le monde grâce à l'autoroute A75 de Paris-Clermont-Méditerranée qui voit passer, sur le viaduc, 4,8 millions d'automobilistes par an. Sur le circuit des tour-opérateurs L'afflux de visiteurs qui a accompagné la phase de construction est, certes, largement retombé. Toutefois Millau demeure le deuxième site le plus visité de Midi-Pyrénées après Lourdes, avec un million de personnes par an. La renommée du viaduc attire désormais à Millau Chinois, Japonais ou Américains, conduits par les grands tour-opérateurs, alors que les gorges du Tarn ne séduisaient, en 2001, que les amoureux de la nature français, néerlandais et allemands », déclare Laëtitia Raisin, une responsable de l'office de tourisme. Un ballon d'oxygène pour l'économie locale Le. . .
LA LIGNE DES CAUSSES-AUBRAC, L'AVENTURETourisme
De Béziers à Neussargues, ce fut l'une des premières lignes électrifiées. C'est l'une des plus pauvres aujourd'hui. Et pourtant si fantastique !!! Deux cent soixante-dix-sept kilomètres d’aventure : on peut résumer ainsi le parcours éblouissant de la ligne Béziers-Neussargues dite "des Causses " mais qu’on pourrait aussi dire "d’Aubrac ". Il s’agit de la plus originale, de la moins parcourue et de la plus menacée des lignes de la montagne languedocienne. L’emprunter est déjà un acte de foi en son avenir. Chaque voyageur supplémentaire accroît les chances de survie de ses trains dont la gestion est compliquée par le fait qu’ils traversent trois régions : Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Auvergne. Certes le voyage est long si on l’effectue de bout en bout. Mais on se souviendra du proverbe oriental selon lequel "la lenteur est de Dieu, la hâte de Satan", pour se préparer à déguster la France de la vigne, aux abords de Faugères, puis celle du défunt charbon, aux alentours de Bédarieux et dans la vallée de l’Orb, celle des moutons à Roquefort , du gant à Millau , des forêts à La Canourgue, des hautes terres et des nefs romanes en Gévaudan, de l’Auvergne enfin, en franchissant la Truyère par l’époustouflant viaduc de Garabit. Le voyageur courageux, qui aura réussi à rester dans l’unique train quotidien parcourant la ligne de bout en bout, le Béziers-Clermont (avec une exception, lire ci-contre), s’émerveillera des pierres de la cité de Saint-Flour, puis des prairies d’altitude de la bourgade de Neussargues, au pied du Cantal. Il pourra poursuivre vers Clermont-Ferrand par la vallée de l’Alagnon, décrite par Vincenot dans ses “Voyages du professeur Lorgnon” (Folio) livre à emporter pour parcourir nos deux grandes lignes de montagnes que sont les Causses et les Cévennes (Midi Libre du 14 juillet). L’idéal est de ménager des étapes. Parmi elles, Graissessac et sa Falaise de Padène, ancienne mine découverte, versée au patrimoine. Roquefort et. . .
LES BATEAUX PROMENADE EN AVEYRON Tourisme
Faites-vous bercer sur le Tarn et admirez le majestueux Viaduc de Millau sous un autre angle. Voguez sur le Lot et dégustez un bon repas du terroir. Embarquez et découvrez les Raspes sauvages de la vallée du Tarn.
3 BALLADES POSSIBLE
BATEAU PROMENADE ET RESTAURANT DE LA VALLÉE DU LOT Découverte de la Vallée du Lot en bateau promenade et restauration. Au départ de Flagnac , promenade et restauration gourmande sur un bateau pour une découverte au fil de l'eau, de la beauté des paysages de la Vallée du Lot et de la gastronomie locale. Abord du “Bateau l’Olt”, c’est l’histoire d’une rivière, le Lot , rendue à la navigation (l’an dernier), et de six communes posées sur ses rives, qui, tranquillement, sans remous, défile au fil de l’eau. Tout cet été, David Foulquier, le capitaine de cette vedette hollandaise de 16 m de long et 5 m de large, et Nadine Puech, guide, animent ainsi, au départ de la base nautique de Flagnac , la “promenade-restauration” mise en service par la communauté de communes et l’office de tourisme de la vallée du Lot. Cette animation touristique nouvelle a pour objectif premier "de créer une dynamique autour de la rivière". Et, porté par le Lot qui coule paisiblement, de découvrir au détour de chaque méandre un village typique, mais aussi la beauté des paysages qui se dessinent au fur et à mesure que le “Bateau l’Olt” glisse sur l’eau. Tranquillement installés derrière la cabine du capitaine ou en terrasse panoramique, les passagers se laissent “guider” par Nadine. Qui, avec des commentaires avisés, leur raconte le Lot d’avant, du temps des gabarres , et d’aujourd’hui (les microcentrales ont remplacé les moulins) ; l’histoire et les particularités des villages pittoresques qui bordent la rivière. Ou encore le système des écluses, la première empruntée étant celle de Marcenac. Deux heures et demie durant, cette vedette - quasiment silencieuse. . .
L'ABBAYE DE BONNEVAL ET SA CHOCOLATERIETourisme
Les chocolats de Bonneval sont fabriqués avec beaucoup de soin par les moniales dans les ateliers de l'abbaye. Il s'agit d'une fabrication de type artisanal dont la tradition se poursuit à Bonneval depuis 1878. Au fil des ans, les recettes se sont améliorées et les machines se sont perfectionnées. Aujourd'hui une partie de la production est automatisée. Aucune graisse végétale autre que le pur beurre de cacao n'est ajoutée dans la composition des produits. Présentation de l'Abbaye de Bonneval La "Bonne Vallée" Bona Val (en occitan) est une vallée sauvage du Nord-Aveyron, entre Espalion et Laguiole , où se trouve depuis près de neuf siècles une abbaye cistercienne. Fondée en 1147, l'Abbaye a d'abord été occupée par des moines cisterciens jusqu'à la Révolution (1791). Puis en 1875 des religieuses cisterciennes trappistines ont rétabli la vie contemplative dans ce lieu propice à la prière. La communauté compte aujourd'hui 30 soeurs de 28 à 96 ans. Nous vivons de notre travail, notamment grâce à la fabrication d'un chocolat connu et apprécié dans la région. Moniales cisterciennes Les cisterciens sont des moines ou moniales catholiques (Moniale est le féminin de moine). Ils s'efforcent de se consacrer à la recherche de Dieu. Pour cela, ils s'appuient sur la règle de Saint Benoît (écrite au VIe siècle) qui a guidé des générations de moines, et sur la spiritualité cistercienne: ce nom vient de Cîteaux, monastère fondé en 1098 par un groupe de moines bénédictins, parmi lesquels saint Robert, saint Albéric et saint Etienne Harding. Cîteaux a ensuite donné naissance à l'ordre monastique cistercien, dont une des figures les plus connues fut saint Bernard de Clairvaux (v.1090-1153). L'Abbaye Notre-Dame de Bonneval est un monastère de l'Ordre Cistercien de la Stricte Observance, dont les membres sont parfois appelés "Trappistes", qui compte 170 monastères dans. . .
 
Haut de page
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2020
4 0