Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Beaux villages
 

PEYRUSSE LE ROC, VILLAGE MEDIEVAL DE L'AVEYRON


L'ampleur et la splendeur de ce Site Médiéval donneront aux visiteurs des sensations inoubliables : la sévérité des murailles contraste avec la beauté et la luxuriante végétation.

Le site vous révélera un univers inchangé depuis le XVIIIème siècle.

Le château se dresse sur un piton rocheux et surplombe la rivière de l'Audierne qui coule dans la vallée encaissée. Il ne reste seulement aujourd'hui que ces deux tours qui semblent toujours fouiller impérieusement l'horizon. Du haut du Roc, il vous sera aisé de comprendre la disposition d'un habitat qui comptait 700 maisons au XIIIème siècle.

Toujours du même lieu, vous pourrez apprécier l'étendue des 10 hectares de Pétrucia avec ses monuments moyenâgeux accessibles grâce au chemin balisé qui vous conduira vers les différentes bâtisses.

Lorsque vous atteindrez le fond de la vallée, il vous suffira de longer la rivière de l'Audieme qui s'écoule entre les rochers dans un environnement pittoresque recelant des curiosités séculaires tel que le remarquable pont du Paraire. Vous admirerez le caractère monumental qui évoque la hardiesse des bâtisseurs dont les œuvres se délitent.

Ce lieu mythique parvenu jusqu'à nous fut une cité prospère, chef-lieu d'un bailliage important au XIIIème siècle qui étendait sa juridiction sur une centaine de paroisses en Rouergue. Elle fut, pendant cette période, gouvernée par le procureur du Roi et ses quatre consuls. En 1719, Peyrusse perdit son titre de chef-lieu de Bailliage Royal.

Malgré des siècles d'abandon, Pétrucia conserve ses principaux monuments en place. La végétation l'a protégée des destructions habituelles. Son Roc tutélaire signalera jusqu'à la fin des temps, les lumières et les ombres de la ville qui ne veut pas mourir.

HISTOIRE :

Contrairement à une légende locale qu'on retrouve dans d'autres villages de France, Jules César n'a jamais parlé de Peyrusse.

Pépin le Bref, après la diète de Bourges, chercha à se rendre maître de la personne du Duc d'Aquitaine Waïfre (ou Gaïfier). En aout 767, il assiégea Peyrusse et se rendit maître de la ville. La place était considérable, et le duc Waïfre trouva la mort dans cet épisode de l'Histoire.

Robert II dit le Pieux, roi de France fit halte à Peyrusse en 1031

le 16 juillet 1269, Peyrusse reçut dans ses murs Alphonse de Poitiers auquel le comte de Rodez vint rendre hommage.

Le 11 février 1369, une charte de privilèges a été accordée à la commune par Charles V et signée entre les consuls de la ville, et le comte de Rodez au nom du Duc d'Anjou et du Roy.

La ville de Peyrusse comptait jusqu'à 40 familles nobles, dont la famille de Peyrusse, les Medicys, les Cornely, la famille Besse, mais aussi six notaires, un changeur de monnaie, et de nombreuses fabriques. Le commerce était important (plusieurs foires et deux marchés semaines). C'était le chef lieu du plus grand bailliage du Rouergue (106 paroisses) et il abritait dans ses murs 187 hommes en armes et 4 chevaliers. Peyrusse tirait aussi profit de ces mines argentifères exploitées depuis l'antiquité: sept puits de mines répertoriés sur le territoire de la commune. La ville se vida de sa population au cours du XVIIIe siècle et fut livrée à des entreprises de démolition au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Une prise de conscience collective a vu le jour à partir de 1956, pour sauver les restes de ce patrimoine. Le maire Louis Cassan Louis, l'instituteur Azais, le secrétaire Joulie, Mauride Vernhes, Hervé, Hubert, Revel, Gibergues et le garde champêtre Delmoly en ont été les pionniers, avec d'autres; c'est à cette époque qu'on a redécouvert un mausolée du XIVe siècle appelé localement le Tombeau du Roi.

Aujourd'hui, le site est un lieu de villégiature et de tourisme.

A VOIR :

Le village de Peyrusse-le-Roc : L'origine du village remonte à l'époque gallo-romaine, dont le nom latin était Petrucia. On mentionne également dans les manuscrits la présence du village de Peyrusse-le-Roc à partir de la fin du XIe siècle. Il fut dans un premier temps une place réhabilitée par l'abbaye de Figeac et les comtes de Toulouse, puis il passa au Roi de France Philippe III le Hardi. Il était le chef-lieu de bailliage, donnant au village prospérité et richesse jusqu'au XVIe siècle. Les vestiges du vieux village médiéval sont inscrits comme Site Exceptionnel.

Le Beffroi : Beffroi carré datant du XIIe siècle, il est un vestige de l'ancien château royal.

La porte de Barbacane : Ancienne porte d'entrée de la ville datant du Moyen Age, elle est inscrite aux Monuments Historiques.

Le Tombeau du Roi : Tombeau gothique orné de sculptures.

L'église Notre-Dame-de-Laval : Eglise paroissiale datant du XIIIe siècle de style gothique méridional. Elle comportait 12 chapelles latérales.

La Synagogue : Ce bâtiment de forme quadrangulaire, situé derrière l'église et composé de deux niveaux superposés aurait été une synagogue selon la tradition orale.

Le marché couvert : Ce marché date du XIIIe siècle, il est inscrit aux Monuments Historiques.

Les Tours : Ces deux tours culminent à 150 m au dessus du ruisseau d'Audiernes, sur le Roc de Thaluc. Elles sont les vestiges d'un château du XIIe siècle.

Hôpital dit "des Anglais" : Cette bâtisse aurait servi d'hospice durant la guerre de Cent ans.


Plus d'infos sur le site : www.peyrusse-le-roc.com
Les tours de Peyrusse le Roc - Aveyron
Les tours de Peyrusse le Roc - Aveyron
Le village médiéval de Peyrusse-le-roc en Aveyron
Le village médiéval de Peyrusse-le-roc en Aveyron
Pont romain de Peyrusse le Roc - Aveyron
Pont romain de Peyrusse le Roc - Aveyron
Les ruines de l'église de Peyrusse le Roc - Aveyron
Les ruines de l'église de Peyrusse le Roc - Aveyron
Les ruines de l'hôpital, dit Hôpital des Anglais avec son conduit de cheminée gothique
Les ruines de l'hôpital, dit Hôpital des Anglais avec son conduit de cheminée gothique
Le château inférieur de Peyrusse le Roc, perché sur son pain de sucre qui domine la vallée ou coule la rivière de l'Audierne
Le château inférieur de Peyrusse le Roc, perché sur son pain de sucre qui domine la vallée ou coule la rivière de l'Audierne
 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
Villeneuve est la première bastide du Rouergue construite à l'initiative de Raymond VII de Toulouse.VILLENEUVE D'AVEYRON, LA PURE SIMPLICITE D'UNE BASTIDE MEDIEVALEBeaux villages
Villeneuve - avec Najac , Villefranche-de-Rouergue , Sauveterre-de-Rouergue , et La Bastide-l'Évêque - est l'une des cinq bastides (des « villes neuves » médiévales caractérisées par un plan d’urbanisme novateur) du département, toutes situées à l'ouest, près du département voisin du Lot. Ces bastides furent construites aux XIIIe et XIVe siècles pour faire. . .

L'Aveyron est une région à la croisée des civilisations.  Dolmens, menhirs, châteaux forts, bastides, églises et abbayes, tous ces monuments témoignent du riche passé de ce département.HISTOIRE DU DEPARTEMENT DE L'AVEYRONHistoire
Avant la conquête romaine, le Rouergue (aujourd’hui le département de l’Aveyron) était habité par les Rutheni, ainsi appelés de leur idole Ruth, sorte de Vénus celtique dont le culte subsistait encore au Ve siècle de notre ère. Nation puissante, les Ruthènes avaient trois cités principales : Segodun, en langue celtique montagne à seigle (Rodez ) ; Condatemag,. . .

 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
4 1