Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Tourisme
 

MILLAU, CAPITALE DU CUIR ET DE LA GANTERIE


Millau (en patois rouergat Milhau) est une commune française, faisant partie du département de l'Aveyron lui même intégré à la région Midi-Pyrénées, à 70 Km de Rodez, la capitale de l'Aveyron. Ses habitants à l'année s'appellent les Millavois. Elle est incluse dans le parc naturel régional des Grands Causses. Le territoire de cette commune matérialise une fraction sud du Massif Central. Il est traversé par la rivière Dourbie qui se jette dans la rivière Tarn.

Millau, capitale de l’industrie gantière
Millau, capitale de l’industrie gantière


Aux portes de la Méditerranée et au pied de son désormais célèbre Viaduc, Millau cultive son art de vivre ! D'où que l'on vienne, on aborde le cœur de ville par des avenues plantées d'arbres à l'atmosphère toute méridionale. De la place du Mandarous où il fait bon s'arrêter pour se désaltérer, aux vieilles ruelles qui serpentent dans le vieux Millau, il est agréable de flâner et de découvrir un patrimoine architectural très riche (lavoirs, façades d'anciens hôtels particuliers, la place Foch, les Halles, le Beffroi…), entouré de jardins remarquables de fraîcheur et de couleurs.

Millau, c’est aussi la capitale du sport nature et loisirs : la Ville s’est dotée d'équipements de haut niveau lui permettant de recevoir des manifestations et épreuves mondialement connues en matière de vol libre (parapente, deltaplane, ULM), de plein air (escalade, plongée, canoë-kayak, rafting, sports extrêmes, cyclo, randonnée pédestre, natation…). Avec près de 500 manifestations culturelles par an (festival Millau en Jazz, festival de la Vallée et des Gorges du Tarn, Moments Musicaux, concours des jeunes chorégraphes…), Millau, ville « d'art et de lumière » est une cité festive.

La renommée historique de Millau s’est construite autour des céramiques gallo-romaines du site antique de la Graufesenque et du travail de la peau. La «Capitale de l’Industrie Gantière», labellisée Ville et Métiers d’Art, est une ville de savoir-faire. Le Musée de Millau expose aujourd'hui une magnifique collection de poteries dites sigillées de cette époque et retrace les grandes étapes de l’industrie de la Peau et du Gant. Aujourd’hui, dans le cadre de la valorisation de la ganterie haut de gamme et du tourisme industriel, la Communauté de Communes a réalisé la réhabilitation d’une importante friche industrielle en vue de l’implantation d’un atelier relais pour la filière cuirs et peaux.

Le Musée des ponts et ouvrages d’art situé au pied du Beffroi renseigne sur les grandes constructions d’art et dispose d’un espace Viaduc accessible aux personnes non voyantes retraçant toutes les étapes de sa réalisation. Aujourd’hui, si le textile et le cuir perpétuent une tradition de qualité à l’image du partenariat privilégié avec la haute couture, la Ville s’est aussi tournée vers les nouvelles technologies et la télé activité grâce à une forte densité de PME, PMI notamment situées sur le Parc d’activités de Millau Lévezou. L'image high-tech, portée par le viaduc, crée les conditions d’une nouvelle attractivité pour l’accueil d’entreprises et une opportunité pour le tourisme industriel et de loisirs qui connaît un développement sans précédent. Millau est une des premières villes WIFI gratuit et offre l’information de la ville en direct sur son téléphone fixe ou portable grâce aux SMS.

Musée de Millau, collections de la Graufesenque
Musée de Millau, collections de la Graufesenque


Au premier siècle de notre ère, Millau régnait en maître sur les marchés de l’Europe occidentale, grâce au savoir-faire de 600 potiers, qui fabriquaient sur le site de la Graufesenque des millions de vases en céramique sigillée. Symbole de luxe et de raffinement, ces magnifiques pièces de vaisselle en terre cuite rouge vernissée étaient exportées dans tout l’empire romain, jusqu’aux frontières de l’Afrique et du Proche-Orient. Aujourd’hui encore, le caractère quasi « industriel » de cette production de céramique demeure une exception dans l’histoire économique du Haut Empire : de quoi en faire tout un plat !

Voici plus d’un siècle que furent inaugurées les Halles de Millau ! Elles accueillent aujourd’hui les plus belles foires et marchés. Magie des formes et symphonie de couleurs, trésors de savoir-faire transmis de génération en génération, dans le secret des ateliers… Au creuset de la création, Millau mérite bien son label « Ville et Métiers d’art » obtenu en 2000 auprès de 45 autres villes françaises ! Ebénistes, souffleurs de verre, potiers, gantiers, tailleurs de pierre, enlumineur… C’est en vous faisant partager leur passion que les artisans d’Art de Millau vous feront redécouvrir que les objets aussi ont une âme…

Quelque 500 manifestations culturelles que la ville accueille chaque année, comme le festival « Millau en jazz », ou encore les Moments Musicaux de Millau, qui nous mettent tous au diapason ! Une salle de spectacles Léopold Sédar Senghor, située dans « LE THEATRE DE LA MAISON DU PEUPLE » d’une capacité d’accueil de 499 places, équipée avec les moyens les plus modernes de diffusion, ouvre une nouvelle ère culturelle en faveur du spectacle vivant.

La commune de Millau possède plus de 3 000 kilomètres de randonnée ! A pied, à cheval ou bien en VTT, en Parapente ou en Canoé, la capitale du sport vous emmène pour de fabuleuses balades hors des sentiers battus : chemins forestiers, sentiers botaniques, circuits de découverte au milieu de paysages à couper le souffle : à Millau, tous les chemins mènent aux sports de pleine nature ! La ville organise chaque année le Raid des collectivités territoriales.

Seule ville d’Europe de plus de 20 000 habitants à se trouver dans un parc naturel régional, la ville de Millau bénéficie d’un « jardin grandeur nature » d’une superficie totale de 315 640 hectares. Sur les Grands Causses, la flore est exceptionnellement riche et diverse, avec près de 2 500 espèces botaniques répertoriées à ce jour : la grassette des Causses, l’euphorbe de Duval, l’ophrys de l’Aveyron ou encore l’emblématique cardabelle… Dans le ciel, le spectacle est aussi permanent : les vautours fauves et vautours moines, dont l’envergure peut atteindre 3 mètres, sont été réintroduits avec succès dans les Gorges de la Jonte, et font désormais partie de nos paysages enchanteurs !

Depuis des siècles, le vignoble des « Côtes de Millau », remarquable pour ses villages de caves semi-troglodytiques comme Compeyre, fait chanter les palais… Il accompagne souvent les saveurs incomparables de la cuisine traditionnelle millavoise, connue et appréciée pour ses nombreuses spécialités : feuilleté au roquefort, trénels et ris d’agneau, gigot de mouton flambé aux capucins, gâteau à la broche, pérail de brebis, ou encore flaune à la fleur d’oranger… Les fins gourmets ne s’y tromperont pas !

Millau - Pic d'Agast (Puncho d'Agast). Altitude 830 m.
Millau - Pic d'Agast (Puncho d'Agast). Altitude 830 m.


Histoire de la ville


Millau est né, il y a près de 3000 ans, sur les hauteurs de la Granède, avant de descendre, vers le IIe ou le Ie siècle av. J.-C., sur la rive gauche du Tarn dans la plaine alluviale du confluent qui va lui donner son nom gaulois : Condatomagus (condato = confluent, magos = ville, marché). La cité devient un centre important de fabrication de céramique sigilée qui était exportée dans tout l'Empire romain. Le monde antique s'écroule avec le passage des peuples dits « barbares », le commerce s'effondre et Condatomagos périclite.

Au IXe siècle on connait le premier nom de Millau, Ameliavus qui deviendra Amilhau, puis Milhau et Millau. Au Xe ‑ XIe siècle c'est la naissance de la vicomté de Millau. Dès le XIe siècle la cité passe successivement sous domination des comtes de Provence, de Barcelone puis des rois d'Aragon qui lui concèdent le sceau et la liberté communale par charte consulaire, avant de passer à la couronne de France après la mort de saint Louis.

En 1361, au cours de la guerre de Cent Ans, la ville passe sous domination anglaise. Le retour à la paix au XVe siècle donne à la ville un nouvel élan. Les prémisses de la Réforme atteignent Millau dès le milieu du XVIe siècle, faisant rapidement de la ville une place forte protestante. La ville accueillit notamment plusieurs assemblées politiques de huguenots notamment en 1573 et 1574, qui marquèrent la création des Provinces de l'Union. La révocation de l'Édit de Nantes en 1685 contraint les notables protestants à l'exil. Le XIXe siècle voit le développement de l'industrie du gant, la modernisation et l'expansion de la ville.

Beffroi de Millau, la tour carrée du Beffroi
Beffroi de Millau, la tour carrée du Beffroi


Monuments et lieux touristiques de Millau


* Musée de Millau : riche collection de poteries dites sigillées de l'époque gallo-romaine ainsi que des collections de mégisserie et de ganterie retraçant l'histoire du gant.

* Micropolis : La cité des insectes.

* Le viaduc de Millau (également sur Creissels).

* La Via ferrata du Boffi.

La ville de Millau possède 11 édifices classés Monuments historiques.

* Le site archéologique La Graufesenque. À deux kilomètres de Millau, c'était un grand centre de production de céramique à l'époque gallo-romaine.

* Église Notre-Dame de l’Espinasse du XIIe siècle. Elle doit son nom à une relique de la couronne d'épines du Christ conservée jadis dans son trésor. Détruite au XVIe siècle, elle fut reconstruite un siècle plus tard grâce au prélèvement d'un droit de péage sur la rivière Tarn. Son clocher est de style toulousain.

* Beffroi de Millau est composé de deux parties correspondant à deux époques différentes. La Tour carrée fut construite au XIIe siècle à l'emplacement du château primitif des comtes de Millau. Il assurait la sécurité de l'enceinte fortifiée dans son angle sud-ouest. An début du XVIIe siècle les consuls de Millau firent construire au dessus la tour octogonale. La Tour carrée servira de prison du XVIIe au XIXe siècle et notamment pendant la période révolutionnaire. L'édifice est aujourd'hui privé de sa flèche, incendiée par la foudre le 29 juillet 1811.

* Lavoir de l’Ayrolle.

* Vieux moulin et le Pont-Vieux (sur le Tarn).

* Château de Sambucy. Construit en 1678-1679 pour M. Duschesne maître des eaux et forêts de la province du Rouergue pour le roi . Devient par mariage la demeure de Marc-Antoine de Sambucy « capitoul » de Toulouse en 1745.

* Les halles: construction métallique de la Belle Époque.


Pont viaduc de Millau
Pont viaduc de Millau


La gastronomie à Millau


La commune, qui fait partie d'un Aveyron trés rural, a une cuisine ou les plats sont généralement trés reconstituants :

* Les trenels, plat à base de panse de brebis ou d'agneau élevés dans les nombreuses fermes Aveyronaises.

* Le Roquefort: fromage AOC de laiterie fait exclusivement avec des laits crus de brebis collectés chez les agriculteurs et mélangés entre eux. C'est une spécialité de la commune de Roquefort-sur-Soulzon ou il est affiné dans des caves spécifiques.

* Le pérail : excellent et exclusivement fermier, les familles paysannes le font avec le lait cru de leur brebis. Depuis peu, il est aussi élaboré en laiterie avec des laits de brebis collectés et mélangés puis souvent stérilisés. Le cahier des charges de ce futur AOC ne prévoit malheureusement pas de garder le lait cru obligatoire.

* La flaune : gâteau fait à partir de recuite de petit lait de brebis parfumée à l'eau de fleur d'oranger.

* Le Bleu des Causses : fromage reprenant les caractéristiques de son voisin le Bleu d'Auvergne.

* Le vin des Côtes de Millau VDQS.

* Cuisson au "Capucin" ou "Flambadou" : un accessoire de cuisson en fer préalablement chauffé dans la braise permettant de fondre du lard sur un gibier ou une pièce de viande en évitant son dessèchement. (Ex lièvre, faisan, dinde à la broche et au flambadou)

Les trenels, plat à base de panse de brebis ou d'agneau
Les trenels, plat à base de panse de brebis ou d'agneau


 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
6 0