Hotel 3 stars Entraygues sur truyere

In a green park of 3000 m².

Hotel en aveyron 100% nature

A wide variety of plants from all origin.

Hotel avec grand parc ombragé - Aveyron Hotel avec jardin exotique - Aveyron


Hotel avec grand parc ombragé - Aveyron Hotel avec jardin exotique - Aveyron

Calm to take a rest. . .

Jardin exotique à Entraygues-sur-Truyère


Hotel avec grand parc ombragé - Aveyron Hotel avec jardin exotique - Aveyron

In the center of Entraygues-sur-Truyère.

Hotel restaurant avec jardin


Hotel Entraygues sur truyere
 
 
 
 
Actualités en Aveyron
LES RASPES DU TARN : UNE DESTINATION PRESERVEE ET CONFIDENTIELLE.Nature
Les Raspes constituent une fraction sud du Massif central et se situent dans le sud du département de l'Aveyron 20 Km en aval de la ville de Millau et à 10 Km de la ville de Saint Affrique et jusqu'à la limite entre les départements du Tarn et de l'Aveyron. Plus précisément entre le mas de la nauq sur la commune du Viala-du-Tarn et le bourg de Broquiès. Oubliées les falaises calcaires des Gorges du Tarn , à partir de Saint-Rome-de-Tarn , l'environnement de la rivière change. On pénètre dans les Raspes. Les Raspes sont des défilés encaissés et sauvages aux parois escarpées, couvertes de genets et de châtaigniers, où serpente le Tarn. Ils forment la limite sud du Lévézou et la limite nord du pays Saint-Affricain. Ce territoire très abrupt présente une faune et une flore exceptionnelle et est parcouru par une multitude de cascades et de ruisseaux. Un territoire d'une quarantaine de kilomètres, entre Saint-Rome-de-Tarn et Brousse-le-Château qui forme une frontière naturelle, tant géologique que culturelle et historique, entre les Causses et le plateau du Lévezou. Ici le Tarn serpente entre les roches métamorphiques : schiste, granit, que l'eau a façonné au fil du temps pour former des gorges abruptes. Le mot "Raspes" vient d'ailleurs de l'occitan raspar qui signifie "râper", comme l'action de la rivière sur les roches. Le changement est visible aussi au niveau de la végétation : châtaigniers (qui ont longtemps constitué la ressource principale) et genêts peuplent les coteaux. Près des villages, les cultures en terrasses, notamment la vigne, étaient légion. Certaines parcelles subsistent. A Broquiès, au domaine de Bourjac, un viticulteur produit ainsi un VDQS Côtes de Millau. Ce pays des Raspes est aussi chargé d'histoire. Châteaux, édifices religieux et sites patrimoniaux foisonnent. A Brousse, le château offre une immersion à l'époque médiévale. A Ayssènes, le promontoire du Roc Saint-Jean, outre le panorama sur les méandres du Tarn, permet. . .
LE REPTILARIUM DU LARZAC A SAINTE EULALIE DE CERNONNature
Découvrez la vie secrète des reptiles : caméléons, pythons, tortues, caïmans, iguanes, anacondas, alligator, etc. à l'entrée de la cité templière de Sainte Eulalie de Cernon. Situé à 25 km de Millau , à l'entrée du village de Sainte Eulalie de Cernon , le Reptilarium du Larzac vous propose de découvrir une centaines de reptiles du monde entier. Sur un espace de 500 m2, observez, photographiez, filmez plus de 100 animaux. A chaque visite vous pouvez assister à des moments exceptionnels : accouplements, pontes, naissances, mue, repas.... Un soigneur est à votre disposition, il pourra répondre à vos questions et vous faire partager sa passion. Accompagnés de leurs éleveurs, les boas, pythons, caïmans et autres reptiles exotiques vous accueillent, pour une visite pédagogique et ludique. Au fil de la visite, vous plongerez dans un univers exotique, avec notamment, la découverte de la nurserie. Vous découvrirez la vie secrète et la diversité des reptiles. Le Reptilarium du Larzac propose sur rendez-vous des visites guidées pour groupes, classes et sociétés. Plus d'infos sur : www.reptilarium-larzac.com
LE LEVEZOU, FASCINANT RESERVOIR HYDROELECTRIQUENature
Aussi impressionnant que méconnu. Le système hydroélectrique du Lévézou, malgré sa puissance, reste plutôt ignoré de la population aveyronnaise. Et pourtant, avec une capacité productible de 540 000 MW / h, le réseau sud-aveyronnais est véritablement capital pour le Groupe d'exploitation hydraulique (GEH) Tarn-Agout, l'antenne régionale d'EDF qui en assure la gestion. Car 540 000 MW / h, mine de rien, c'est l'équivalent de la consommation d'une ville de 220 000 habitants. C'est aussi 120 000 Tonnes équivalent pétrole (TEP). Le tout fabriqué, à l'inverse des sources d'énergie fossile, sans créer une accélération de l'effet de serre. Et 450 millions de watts sont mobilisables en seulement quelques minutes : plutôt confortable en cas de coups durs. Cela, grâce principalement à la turbine hydraulique de la centrale du Pouget, qui est tout simplement la plus puissante de France. Après 460 mètres de chute dans une conduite forcée, l'eau y permet la création d'une puissance de 285 000 kilowatts, soit le tiers de la puissance d'une centrale nucléaire ou d'une centaine de grandes éoliennes. Frappant. Pour en arriver à de tels résultats, il aura fallu créer le réseau de toutes pièces dans les années 1950. Un réseau qui s'articule autour d'une succession de lacs artificiels reliés les uns aux autres par de gigantesques conduites souterraines. Celle qui associe le barrage de Bage (trois millions de mètres cubes d'eau) à celui de Pareloup (le plus vaste, 170 millions de mètres cubes). Plus en aval, 2,7 km de galerie permettent la liaison entre la retenue d'eau de Pont-de-Salars (15 millions de mètres cubes) et celle de Bage. Entre Pareloup et Villefranche-de-Panat , où est installée la centrale d'Alrance, c'est un boyau de 11 km de béton qui court en quasi ligne droite. Le Pouget n'est que l'ultime maillon de cette chaîne de plans d'eau que le baigneur fréquente l'été sans véritablement se douter de ce qui se trame sous ses pieds. . . .
LA PECHE EN AVEYRONNature
Avec 7 000 km de cours d'eau classés en 1ère et 2ème catégories et plus de 38 lacs publics, l'Aveyron est un département où l'eau est présente partout. Des torrents qui dévalent l'Aubrac aux grands lacs, des grandes rivières, larges et puissantes aux eaux plus calmes des plaines, l'Aveyron s'ouvre à toutes les techniques de pêche. Présentation de quelques spots de pêche et de leurs poissons * Les carnassiers (ex : brochets, sandres et perches…) qui constituent incontestablement la grande richesse halieutique de l’Aveyron sont en pleine nature sauvage comme le lac de Sarrans , mais aussi deux rivières pour un lac avec le lac de Maury (appelé également lac de Saint Amans des Côts ), le lac de Golinhac cadre touristique idéal, et le lac de Castelnau-Lassouts le plus célèbre des lacs aveyronnais, la rivière Lot aussi la grande rivière, le lac de Pont de Salars, le lac de Pareloup , le barrage du Pinet à découvrir ainsi que le barrage de Lacroux. * La carpe. L’Aveyron est un département particulièrement avant-gardiste en matière de pêche de la carpe. Il existe plus de 200 kms de parcours ouverts en pêche de nuit. On ne vient pas pêcher la carpe en Aveyron par hasard. Les lieux favoris sont : la rivière Lot (partie aval), le lac de Castelnau-Lassouts mais aussi le lac de Pareloup et le barrage du Pinet. * La pêche au coup (ex : chevesnes, gardons mais aussi des tanches...). L’Aveyron est un vrai paradis pour le pêcheur au coup ! Notamment sur la rivière aveyron en aval de Najac mais aussi sur le lot , sur le lac de Pont de Salars et sur le lac de Villefranche de Panat ainsi que sur le barrage de la Jourdanie. * La truite. La diversité caractérise les quelques 6000 kms de cours d’eau de première catégorie. . .
LE LAC DE PARELOUP, PLUS GRAND LAC DE LA REGION MIDI-PYRENEESNature
Le lac de Pareloup, appelé aussi lac de Salles-Curan, est l’un des hauts lieux touristiques, de vacances et de pêche de l’Aveyron. Il se situe entre Rodez et Millau sur le plateau du Lévézou à proximité de la commune de Salles-Curan à 805m d'altitude.. C’est le plus grand lac de la région Midi-Pyrénées et le 5e plus grand lac artificiel de France ! Cette retenue d’eau artificielle fait partie d’un aménagement hydraulique qui alimente une puissante centrale électrique sur le Tarn. Elle s’étend sur une superficie de 1.240 hectares. Le lac de Pareloup offre 100 kilomètres de rivages en pente douce propices à la pêche et à tous les sports nautiques, mais aussi à la baignade. Il possède même des grands fonds et des plages. La côte du lac est très découpée (130 km) et dégage de très nombreuses péninsules et deux îles (au large de la presqu'île du Routaboul). Étant dans une cuvette, le lac présente des côtes peu escarpées dégageant de vastes plages qui font souvent (lorsque le lac n'est pas trop plein) plusieurs dizaines de mètres de large. Construit dans les années 1950, le barrage créé un lac qui a noyé une ancienne cuvette appelée "la cuvette du Vioulou". Beaucoup d'agriculteurs ont perdu des terres, des fermes (Caussanel) et des moulins y furent engloutis. Depuis le début des années 1980, le tourisme s'intensifie et l'été la population peut être triplée : très nombreux campings, résidences secondaires, hôtels, activités nautiques, patrimoine bati et naturel diversifiés ... En 1993, la vidange du lac (la première depuis 1961) a permis de mettre à jour de nombreux vestiges. Le plus connu est le « pont des 15 arches » sur lequel passait la route D993 de Pont-de-Salars à Salles-Curan pour traverser le Vioulou. Ce pont bien que noyé pendant 40 ans était encore intact. La présence de vestiges archéologiques, comme la voie romaine (Caussanel) et des outils préhistoriques, donne au lieu un intérêt particulier. . . .
LA COULEE DE LAVE DE ROQUELAURENature
Improprement nommée, la coulée de lave de Roquelaure est en fait un éboulis basaltique qui s'étend sur la colline dominant le village de Saint-Côme d'Olt et la Vallée du Lot au sud-est d'Espalion , à la limite méridionale du massif de l'Aubrac. Situé 800m avant le château de Roquelaure, cet impressionnant champ de pierres, appelé Clapas de Thubiès va se perdre dans une forêt de hêtres, chênes et châtaigniers. Située sur la commune de Lassouts, à proximité du hameau de Roquelaure, au bord de la D206, ce n'est pas "la coulée de lave de Roquelaure" que l'on peut observer ici mais deux gigantesques amas de blocs de basalte qui déchirent une forêt de hêtres, de chênes et de châtaigniers sur plusieurs kilomètres. Si la coulée de lave en question (qui a bel et bien existé) a disparu depuis longtemps (des traces seraient encore visibles en haut de la colline de Roquelaure), elle reste le phénomène géologique déclencheur qui explique l'aspect du site tel qu'il se présente aujourd'hui. En effet, il y a environ 7,7 millions d'années, un volcan surgit à Roquelaure : il entre en éruption et produit une coulée de lave. En se refroidissant et en se rétractant la lave donne naissance à des orgues basaltiques qui avec le phénomène d'inversion du relief se sont progressivement fragmentés sur des millions d'années pour donner naissance à ce chaos de blocs rocheux. Les sources d'eau (dont l'une d'elles est visible sur le site sous la voûte de pierres) en circulant sous l'éboulis, drainent les éléments les plus fins de l'éboulis et empêche la terre de s'accumuler : la formation d'un sol devient ainsi impossible tout comme le développement de la végétation. Seule la mousse peut recouvrir localement les pierres. La coulée de lave de Roquelaure est située approximativement entre 500 et 800 m d'altitude, en exposition nord. La forme est constituée de larges blocs anguleux agencés en structure openwork. Improprement dénommé, ce modelé est en réalité. . .
CYCLOTOURISTE : CIRCUIT DES 10 PLUS BEAUX VILLAGES DE l'AVEYRONSports
Composé de 7 étapes d’une centaine de kilomètres chacune, ce circuit de 742 km (avec 10 159 m de dénivelé au total) vous emmènera sur les petites routes touristiques de l'Aveyron afin de profiter du calme et de nombreux points de vue et sites à visiter. Entre causses et vallées, montagnes et gorges, cet itinéraire vous fera découvrir les 10 Plus Beaux Villages de l'Aveyron dont Estaing dans la magnifique et verdoyante vallée du Lot, Najac surplombant les gorges de l'Aveyron ou encore Conques et son trésor... Des hauts plateaux de l'Aubrac en passant par les gorges du Tarn , ce circuit couvre la totalité du département. D'un niveau moyen, ce parcours alterne les difficultés tout au long du séjour. Départ : Entraygues-sur-Truyère Circuit : 7 jours Difficulté : Difficile Distance : 700 km Type de sol : Bitume Sport : Cyclisme Route Détail des 7 étapes :

No 1 : D’Entraygues-sur-Truyère à Aubrac : 95,1 km avec 2 136 m de dénivelé, Entraygues-sur-Truyère , Carladez , Viadène et Laguiole …

No 2 : D’Aubrac à Peyreleau : 112,9 km avec 1 256 m de dénivelé, Saint-Côme-d’Olt , Ste-Eulalie-d’Olt …

No 3 : De Peyreleau à Nant : 121,5 km avec 1 921 m de dénivelé, un détour dans le Gard, l’Aven Armand , la grotte de Dargilan et à l’assaut du Mont Aigoual, La Couvertoirade …

No 4 : De Nant à Réquista. . .

LAC DE COUESQUENature
Le barrage de Couesque sur la Truyere mis en service en 1950 fut destiné lui aussi à dompter et à canaliser les eaux de l’impétueuse Truyère qui tel un sculpteur de pierre s’est frayée un passage entre le plateau de la Viadène et celui du Carladez. Le lac de Couesque est placé tout au fond d'un profond ravin dont la dénivellation est proche de quatre cents mètres par rapport aux plateaux de la Viadène et du Carladez. Son tracé suit fidèlement les magnifiques gorges de la Truyère ; sa longueur est d'environ treize kilomètres pour une largeur moyenne de cent cinquante mètres. Le lac a une envergure de 65 hectares. Ce lac très poissonneux est relativement peu fréquenté car il se pose le problème de l'accès aux berges qui, presque partout, sont d'un relief difficile. Le point central se situe au pont de Phalip supportant la route reliant Montézic à Lacroix- Barrez. A voir : Paysages splendides, site du lac de Couesque, gorges de la Truyère , grands travaux d'EDF, routes touristiques, panoramas sur les hauteurs, cascade du Saut-du-Chien , site de Valon , village de Saint-Hyppolyte...
EQUITATION DANS L'AVEYRONSports
Ferme equestre du Badour à Ginolhac (5 kms d'Entraygues) Au programme, de multiples formules et activités : initiation, balades, stages à la demi-journée, randonnées découverte du pays, jeux équestres, perfectionnement, école élémentaire d'équitation et randonnées à la carte jusqu'à 6 jours. Exemple de balade à cheval : préparation du cheval afin de se familiariser avec l'animal puis 2 h de découverte sur les plateaux de la châtaigneraie et des gorges de la truyère. Renseignements et réservation : www.ferme-equestre-badour-entraygues.ffe.com
LE CHAOS DE MONTPELLIER LE VIEUXNature
Dès les temps les plus reculés, les rochers de Montpellier-le-Vieux ont servi d'abris naturels aux animaux et l'homme y a trouvé asile. Les GRANDS CAUSSES ou CAUSSES MAJEURS , comme les appelait E.A. MARTEL, dessinent au sud du Massif Central un arc de hauts plateaux calcaires. Ils constituent de vastes étendues tabulaires à la surface relativement peu accidentée, dont l'altitude avoisine 1000 mètres. Dans ces plateaux les rivières, le Tarn , la Jonte et la Dourbie, ont creusé de profonds canyons aux parois abruptes et aux crêtes déchiquetées. Découverte du site C'est seulement en 1883 que M. de Barbeyrac "déniche" le site et en parle à M. de Malafosse, alors président de la Société de Géographie de Toulouse, qui la révèle à cette savante assemblée sous le nom de MONTPELLIER-LE-VIEUX. Edouard-Alfred MARTEL, incontestable savant, un an plus tard, entrepris l'exploration des Gorges du Tarn et des Causses , alors totalement inconnus. Ses découvertes sont toutes célèbres, après les Gorges du Tarn et MONTPELLIER-LE-VIEUX, ce sont la rivière souterraine de Bramabiau, la grotte de Dargilan et enfin, couronnement de sa carrière, l'AVEN ARMAND. Archéologie Au XIXe siècle, des ossements humains d'âge indéterminé ont été découverts à plusieurs reprises, mais aucun élément archéologique ne permettait de conclure à la présence de l'homme préhistorique à Montpellier-le-Vieux. En revanche, nombreuses sont les traces de l'activité des Rutènes et de l'occupation gallo-romaine. Des tessons de céramiques, des anneaux de fer et de bronze, une aiguille et une lampe pourraient provenir d'habitations qui auraient abrité pasteurs et résiniers sur le site lui-même. Une relecture du passé archéologique du site est en cours, elle débouche sur des interprétations inédites. Citons parmi les découvertes, des traces de pastoralisme au néolothique ancien, une intense activité au chalcolithique et aux âges du fer (mobilier. . .
 
  Haut de page  
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : +33 565 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
 
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2024