Restaurant avec spécialités aveyronnaises et auvergnates
 
Hotel restaurant - Entraygues - Aveyron
A la carte
LES ENTREES

Tartine du Moment et sa Salade 9,50 €
Salade Gourmande 10,00 €
(salade, poulet, crudités et sauce à la pomme)
Farçous et sa Charcuterie 10,50 €
Tartare de Truite au Gigembre 10,50 €
La Douzaine d'Escargots de Bourgogne Persillés 13,00 €
Ceviche de Dorade 13,00 €
Assiette de Tapas du Jour 15,00 €
Pressé de Foie Gras, Chutney Poire Gingembre et son verre de Montbazillac 18,00 €



LES POISSONS

Curry de Dorade 15,50 €
Tataki de Saumon, Beurre à la Mangue 15,50 €
Lieu Jaune à la Bière et au Curcuma 16,50 €
Gambas Sautées à l'Ail et au Persil sur son
Dôme de Riz 17,00 €
Crevette Sauce Thai 18,00 €



LES VIANDES

Magret de Canard Laqué 18,00 €
Pièce du Boucher de notre Région, Sauce
Bordelaise 16,00 €
Saucisse d'Entraygues et son Aligot d'Aubrac 15,00 €
Veau de l'Aveyron au Romarin 20,00 €
Pavé de Boeuf de notre Région, Sauce aux Choix 20,00 €
Boeuf et Agneau de notre Région et ses
Deux Sauces 20,00 €



FROMAGES

Assiette Dégustation des Fromages Aveyronnais 7,00 €
(Roquefort, Laguiole, Cabécou Fermier)



LES DESSERTS

Fromage Blanc Nature ou Sucre 4,50 €
Fromage Blanc Miel ou Coulis de Fruits Rouges 5,00 €
Fromage Blanc Crème de Marrons de Pays 5,50 €
Tarte Maison 6,50 €
Mouse Chocolat à la Chantilly aux Spéculoos 7,00 €
Trilogie de Crème Brûlée 8,00 €
Cheesecake de Saison 7,50 €
Croustillant de Chocolat aux Poires et sa
Boule de Glace 7,50 €
Mi-Cuit aux Deux Chocolats 8,50 €


Menu du terroir 21 €

Tartare de Truite au Gingembre
ou
Tartine du Moment et sa Salade
ou
Farçous et sa Charcuterie



Saucisse d'Entraygues et son Aligot d'Aubrac
ou
Magret de Canard Laqué
ou
Pièce du Boucher de notre Région, Sauce Bordelaise
ou
Curry de Dorade
ou
Tataki de Saumon, Beurre à la Mangue



Duos de Fromages
ou
Fromage blanc (nature, miel, coulis de fruits rouges ou crème de marrons de pays)
ou
Tarte Maison
ou
Mouse Chocolat à la Chantilly aux Spéculoos
ou
Crème Glacée ou Sorbet 2 Boules au Choix

Service en salle ou en terrasse.
Hotel restaurant Aveyron - Accueil groupes
Restaurant Aveyron - Gastronomie et produits du terroir aveyronnais
Restaurant gastronomique - Entraygues sur Truyère
 
 
Restaurant à Entraygues - Aveyron Restaurant avec terrasse - Entraygues sur Truyère
 
 
Menu Lion d'Argent 29 €


Salade Gourmande (salade, poulet, crudités et sauce à la pomme)
ou
Ceviche de Dorade
ou
La Douzaine d'Escargots de Bourgogne Persillés
ou
Pressé de Foie Gras, Chutney Poire Gingembre





Boeuf et Agneau de notre Région et ses Deux Sauces
ou
Veau de l'Aveyron au Romarin
ou
Lieu Jaune à la Bière et au Curcuma
ou
Crevette Sauce Thai





Plateau de Fromages de Pays





Cheesecake de Saison
ou
Trilogie de Crème Brûlée
ou
Croustillant de Chocolat aux Poires et sa Boule de Glace
ou
Tarte maison
ou
Crème Glacée ou Sorbet 3 Boules au Choix


Menu Lion d'Or 39 €


Pressé de Foie Gras, Chutney Poire Gingembre





Gambas Sautées à l'Ail et au Persil sur son Dôme de Légumes Croquants





Pause Glacée





Plat au Choix




Assiette de Dégustation des Fromages Aveyronnais





Mi-Cuit aux Deux Chocolats

ou

Dessert au Choix à la Carte

ou

Crème Glacée ou Sorbet au Choix à la Carte





Café


 
 
 
Reservations restaurant au : 05 65 66 07 89



Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
Email : hotel.lion.or@free.fr


 
 
Actualités en Aveyron
RECETTE DU FOIE GRASGastronomie
Ingrédients : Un beau foie gras frais Sel, poivre Montbazillac et cognac 1) Sortir le foie du frigo et le laisser à température ambiante pendant 1/2 heure. Il doit être suffisamment mou, pour que la trace d'un doigt s'y imprime facilement. 2) Préparer le foie en le dénervant : Enlever les veines et retirer les nerfs du foie (vous les verrez facilement à l'endroit où les lobes ont été sectionnés). Soulevez les nerfs avec l'a-plat d'une lame de couteau en tirant vers vous pour les arracher. N'hésitez pas à les suivre en faisant des incisions dans le foie. De toute façon, celui-ci se reconstituera à la cuisson. 3) Placer le foie dans la terrine 4) Saler et poivrer très légèrement 5) Arroser d'une marinade à base, suivant les goûts, de par exemple de Monbazillac + cognac ou Sauternes + cognac ou Noilly + cognac ou Banyuls + cognac ou Porto + cognac 6) Filmer la préparation et laisser reposer une nuit au réfrigérateur 7) La cuisson s'effectue au four dans un bain marie ( eau froide ) Fermer la terrine avec son couvercle ou un papier aluminium Pour 500 grammes, enfourner 30 minutes à 150° 8) Retirer du four, enlever le surplus de graisse et laisser reposer une heure ou deux 9) Recouvrir la terrine d'un couche de graisse 10) Placer au réfrigérateur pendant 3 jours. 11) Sortir la terrine 20 minutes avant la dégustation 12) Accompagner votre foie gras d'un vin blanc liquoreux de type Monbazillac, Loupiac ou Sauternes, de Champagne ou pour ceux qui préfèrent un vin blanc sec, le vin blanc d'Entraygues et du Fel très fruité sera un excellent accompagnement pour votre plat de fête.
LA POTEE AUVERGNATEGastronomie
Pour 6 personnes. Cuisson : 3h Ingrédients • 1 palette de porc demi-sel de 1.5 kg environ ou du "petit salé", • 1 jambonneau demi-sel • 1 chou et carottes à volonté • 8 à 10 pommes de terre • 1 oignon piqué de 2 clous de girofle • 1 bouquet garni (thym, laurier, persil). Faire tremper la viande dans de l'eau froide pendant 2h ou plus suivant le degré de salaison. Dans un faitout, déposer la viande, la couvrir largement d'eau froide et amener doucement à ébullition. Écumer. Faire cuire lentement. Au bout d'une heure et demie, ajouter les carottes, le bouquet garni, l'oignon et le chou préalablement blanchi 5 mn à l'eau bouillante. 30 mn après, éplucher et mettre les pommes de terre entières. Achever la cuisson durant 45 mn Disposer dans un grand plat viande et légumes.
LA CHANTERELLE OU GIROLLE, UN CHAMPIGNON TRES APPRECIE Produits terroir
Girolle, chanterelle comestible ou commune, chanterelle ciboire, girandole, jaunotte, jaunette, jauneret, jaunelet, chevrette, crête de coq, gallinace, girondelle, roussotte... et sans doute tant d'autres ! La longue liste de ses noms vernaculaires en disent long sur sa popularité. Tous les ramasseurs de champignons gardent secrètement la place où, chaque année, va "éclore" cette manne tant désirée. La Chanterelle commune présente de nombreux avantages : elle pousse en abondance (bien que certains mycologues évoquent sa raréfaction), elle est rarement attaquée par les vers, et son transport ne provoque pas son dessèchement. C'est de plus une espèce fidèle à ses stations. Il est prudent de noter la découverte d'un "filon" et d'y revenir de temps en temps ou d'une année sur l'autre. Outre ces qualités, c'est bien évidement sa dégustation et la diversité de ses adaptations culinaires, qui en font un mets particulièrement recherché et si apprécié. Elle se consomme seule, en accompagnement de viandes ou de poissons, ou encore séchée et conservée dans le vinaigre. Elle devient alors un excellent condiment. Comment reconnaître la girolle ? D'abord convexe, le chapeau s'étale, puis se déprime rapidement en formant une sorte d'entonnoir d'un diamètre de 3 à 10 cm. Sa marge est enroulée, puis ondulée en conservant des lobes irréguliers ou quelques fois ridés. La cuticule (peau) est lisse, glabre, colorée de jaune d'or à orangé. Une teinte qui varie selon les essences d'arbres où fructifie le champignon. Les lames ne sont pas de véritables lames, mais des plis veineux, ramifiés et espacés. Ces plis descendent sur le pied, ils sont larges et fourchus près de la marge. Leur couleur est identique à celle du chapeau, parfois légèrement plus pâle. La chair est blanche à crème, jaunissante à la marge, de consistance ferme à légèrement fibreuse. Son odeur exhale un parfum agréablement fruité de mirabelle ou d'abricot et sa saveur, parfois piquante à l'état. . .
VOYAGE GASTRONOMIQUE DANS LA REGION DE L'AVEYRONGastronomie
L’Aveyron est l’un des plus grands départements de France. Il est très visité pour ses paysages aussi divers que variés, ses parcs et sites préservés comme le Parc Régional des Grands Causses ou le Larzac , son patrimoine, ses traditions, ses villages authentiques et médiévaux mais il est surtout apprécié pour ses spécialités gastronomiques. La gastronomie de l’Aveyron est riche et variée, les touristes viennent de loin pour découvrir et goûter aux saveurs locales. Dégustations, apéritifs, restaurants, cours de cuisine ou repas à la ferme, partez à la découverte du goût authentique des produits du terroir. Le comparateur de vol Skyscanner vous embarque dans un petit itinéraire gastronomique de quelques-unes des spécialités de la région histoire de vous mettre l’eau à bouche. Le Roquefort Mondialement connu, le Roquefort est un fromage à pâte persillée au lait cru de brebis. Il est affiné dans les caves naturelles creusées dans la roche de la ville de Roquefort sur Soulzon . La basse température et l’humidité permettent d’obtenir un bon fromage. La visite des caves est inévitable pour tout apprendre, de l’affinage à la maturation avec le développement du penicillium le champignon microscopique donnant au roquefort ses tâches bleues. La visite se termine bien sûr par une dégustation du roi des fromages qui bénéficie de l’appellation d’origine contrôlée (AOC). L’Aligot C’est l’une des plus célèbres spécialités de la région. Il s’agit d’une recette à base de purée de pomme de terre mélangée à la tome fraîche de l’Aubrac et parfume à l’ail. Autrefois, les moines servaient de l’aligot aux pèlerins en route pour Saint Jacques de Compostelle . Considéré aujourd’hui comme un plat de fête il se mange néanmoins tout au long de l’année. La Saucisse sèche Les charcuteries aveyronnaises sont très appréciées pour leur goût de terroir. Mélange de gras et de maigre de porc, les saucisses sèches sont conservées. . .
ARTIZANA : SAVEURS ET SPECIALITES DE L'AVEYRON ET DE L'AUBRACProduits terroir
La société ARTIZANA qui existe depuis 2001 à été créé par deux aveyronnais Maxime et Véronique. Amoureux de leur terroir, c'est une entreprise jeune et dynamique. Leur objectif est de vous faire connaître les richesses gastronomiques de l'Aveyron et plus principalement celles de Laguiole et de l'Aubrac. ARTIZANA est le seul site de l'Aveyron à expédier des produits frais comme l'Aligot de l'Aubrac et le fromage de la coopérative fromagère jeune montagne ou bien du boeuf fermier race Aubrac. Direct producteurs exclusivement de l'Aveyron et de l'Aubrac Cliquez sur le lien ci-dessous pour visiter notre partenaire: www.aubrac-artizana.com
BOUTIQUE EN LIGNE DE PRODUITS AVEYRONNAISProduits terroir
Made-in-Aveyron.com est un jeune site créé en l'an 2000, par deux Aveyronnais, deux Lozériens, un lyonnais et une norvégienne amoureuse de la France, avec le soutien de plusieurs artisans et fermiers. Son objectif est de promouvoir et commercialiser des formules touristiques et des produits des terroirs Aveyronnais. Made-in-Aveyron.com a été lancé depuis La Canourgue, à la frontière de l'Aveyron et de la Lozère. L'Aveyron et la Lozère font partie de ces départements français emblématiques au même rang que le Cantal, la Creuse, le Gers, la Dordogne... dans lesquels les Français puisent une partie de leur identité. Cliquez sur la bannière ci-dessous pour visiter notre partenaire:
LA RECETTE DU POUNTI : SPECIALITE DU ROUERGUE Gastronomie
Ingredients : Une bonne tranche de lard gras 5 oeufs 1 gros oignon 1 bouquet de fines herbes 1 bouquet de persil Quelques feuilles de carde ou blette 300 g de pruneaux Lait 2 cuillerées de farine par oeuf Sel, poivre Faire un hachis avec le lard gras, oignon, fines herbes, persil et feuilles de carde. Ajouter les oeufs entiers et de la farine. Saler, poivrer. Eclaircir avec du lait pour obtenir la consistance d'une pâte à crèpe un peu épaisse. Graisser une cocotte, verser la pâte, y placer les pruneaux et mettre au four chaud (180° C) pendant 45 minutes.
LES TRENELS OU TRIPOUS DE L'AVEYRONGastronomie
Les vastes plateaux qui entourent Millau ont toujours servi de pâturages à de nombreux troupeaux d'ovins. Dés le neuvième siècle, le lait de brebis est utilisé pour fabriquer le très célèbre fromage de Roquefort. A partir du onzième siècle, on exploite les peaux d'agneaux qui vont trouver sur place une utilisation de choix : la ganterie. Peut-on trouver un plat plus emblématique pour le Pays de Millau que le Trénel confectionné avec la panse et les tripes d'agneaux ? La tradition populaire veut qu'on le déguste tôt le matin après une fête pour terminer dans la bonne humeur une nuit très agitée. Description : Le Trénel, plat traditionnel du Sud-Aveyron, est constitué par une panse d'agneau coupée en gros morceaux, de la tripe et du jambon de pays. Ingrédients pour 8 personnes :
  • 2 kilos de tripes et panse d'agneaux.
  • 12 gousses d'ail et 12 clous de girofle.
  • 250 grammes de jambon.
  • 180 grammes de couennes de porc.
  • 1/2 litre de vin blanc, 1 litre d'eau.
  • 2 carottes, du laurier, du thym, du sel et du poivre.
La préparation du Trénel : Un bon trénel se prépare minutieusement. - Après s'être procuré les tripes et la panse, le gros travail va consister à les nettoyer, les racler et les dégraisser. - Couper ensuite la panse en morceaux assez conséquents. - Mettre dans chacun une gousse d'ail piquée avec un clou de girofle, quelques longueurs de jambon, ainsi qu'un morceau de la tripe coupée aussi en menus morceaux. - Empaqueter le tout en tenant chaque trénel bien fermé au moyen d'une fine ficelle. - Prendre un récipient assez grand et le garnir ainsi : - Sur une couche de couennes de porc déposer les trénels avec soin, les carottes coupées en tranches, le laurier, le thym, le sel, le poivre, le vin blanc et l'eau en quantité suffisante. - Couvrir et faire cuire à très petit feu pendant 3 heures minimum. . . .
LA LENTILLE BLONDE DE SAINT-FLOURProduits terroir
Histoire et production La Planèze de Saint-Flour est un plateau basaltique de 800 à 1200 m d’altitude, encadré par deux barrières montagneuses à l’Ouest (les Monts du Cantal) et à l’Est (la Margeride), qui ralentissent les vents dominants et produisent un « effet de foehn » favorable. Les parties basses de cette planèze étaient autrefois consacrées à des cultures de céréales et de légumineuses destinées à l’alimentation humaine (pois, lentilles). Des témoignages écrits de 1784-85 font déjà mention de la production de lentilles autour de Saint-Flour. Au début du XX siècle, 1500 ha environ sont cultivés, produisant 1200 t. La lentille est alors consommée localement, mais également vendue et même exportée. Le maximum est atteint en 1948 avec 2000 ha. Mais au début des années 60, la production de lentilles blondes est délaissée au profit de l’élevage laitier (nous sommes dans la région de production du cantal et du salers) et des cultures fourragères. Concurrencée par des importations, affrontée à une demande nationale décroissante, sa culture finit par disparaître totalement. A partir de 1997 se dessine une action de relance de la production autour d’un petit groupe de producteurs. Les variétés d’autrefois sont retrouvées par des scientifiques, expérimentées par les paysans, dégustées par des chefs renommés, comme Michel Bras. Les lentilles de Saint-Flour sont encore vivantes dans la mémoire des anciens, aussi trouvent-elles facilement un marché local. Les producteurs sont principalement des éleveurs laitiers déçus de cette production en crise, pour qui la lentille représente une occasion de diversification, une source de revenu complémentaire, et un motif de fierté. Les lentilles blondes de la Planèze cuisent rapidement et se prêtent facilement à l’assaisonnement, du fait de la finesse de leur enveloppe. Leur amande est douce et sucrée, pas du tout farineuse. Elles sont également très digestes. Les lentilles sont traditionnellement. . .
LE FROMAGE DE ROQUEFORT EN AVEYRONProduits terroir
Le pays du fromage de Roquefort, c'est d'abord un village français : Roquefort sur Soulzon. Le périmètre communal limite la zone géologique d'affinage : toutes les caves où mûrissent les fromages se trouvent à l'intérieur de ce périmètre. Le Roquefort est né sur un site extraordinaire. Là où s'entrecroisent les hasards capricieux de la formation de la terre, la passion séculaire des hommes et la formidable adaptation d'une race de brebis. Histoire du Roquefort Dès le VIIIe siècle, le Roquefort est cité dans de nombreux actes, donations, rentes, et autres. concernant le Rouergue. Charlemagne en avait fait son fromage favori. En 1411, une Charte de Charles VI reconnaît la nécessité vitale de défendre le Roquefort " en un pays où ne pousse ni pied de vigne, ni grain de blé ", et en 1666, un arrêt du Parlement de Toulouse concède aux habitants de Roquefort " le monopole de l'affinage du fromage tel qu'il est pratiqué de temps immémorial dans les grottes dudit village ". Malgré la Révolution, les privilèges accordés à Roquefort sont maintenus par la Convention qui décide que " ne sera Roquefort que ce qui sortira des caves de Roquefort ". Un site géologique naturel nécessaire à sa fabrication C'est au sein d'un immense éboulis rocheux en bordure des Grands Causses , sous le plateau du Combalou, que les caves de Roquefort ont été aménagées. L'air humide, provenant des entrailles de la montagne, y pénètre par de longues failles appelées " fleurines ". Ces longues failles assurent un brassage d'air entre l'intérieur et l'extérieur, maintenant une humidité et une température constantes (95% et 11°C). Là s'accomplit un miracle de la nature qui donne au Roquefort sa saveur incomparable. Lait de brebis Lacaune Si l'affinage se fait uniquement à Roquefort, le lait nécessaire à la production du fromage est collecté dans une zone s'étendant sur le département de l'Aveyron et les départements limitrophes.. . .
 
 
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2018
5 0