Rates 2021
 
Rates of apartments for a week
  LOW SEASON
24/04/2021 to 30/04/2021
25/09/2021 to 01/10/2021
MID-SEASON
01/05/2021 to 23/07/2021
21/08/2021 to 24/09/2021
HIGH SEASON
24/07/2021 to 20/08/2021
Apartment for 2 persons
Additional week
210 € to 290 €
160 € to 230 €
290 € to 390 €
240 € to 310 €
350 € to 490 €
290 € to 410 €
Apartment for 3 persons
Additional week
290 €
230 €
390 €
310 €
490 €
410 €
Apartment for 4 persons
Additional week
290 €
230 €
360 €
280 €
460 €
380 €
Apartment for 4 persons 2 rooms
Additional week
390 €
310 €
530 €
430 €
700 €
600 €
Touristic tax : 0.90 € per adult and per day.
Apartments with kitchenette and television to rent weekly.
 
 
Rates of rooms for a night
  RATES PER NIGHT
24/04/2021 to 30/06/2021
01/09/2021 to 01/10/2021
JULY - AUGUST
01/07/2021 to 31/08/2021
Room for 2 persons, street view with TV 64 € 64 €
Room for 2 persons, garden view with TV and air conditioning 74 € 78 €
Room 2 persons, garden view with TV, air conditioning and jacuzzi 84 € 88 €
Room for 3 persons 82 € 86 €
Room for 4 persons 88 € 92 €
Room for 5 persons 92 € 96 €
Touristic tax : 0.90 € per adult and per day.
Breakfast: 9.00 € per person.
All rooms are with bathroom, toilet, flat screen TV and soundproof windows.
 


HOTEL CLOSED

Book direct and benefit from the best price :

To reserve rooms or appartments, please contact us

E-mail : hotel.lion.or@free.fr

Phone : +33 565 44 50 01
 
 
 
 
Actualités en Aveyron
L'ABBAYE CISTERCIENNE FORTIFIEE DE LOC-DIEUTourism
Fondation Dans une région de dolmens et de brigands, Roger, deuxième abbé de Dalon en Limousin, envoya treize moines en Rouergue pour fonder en 1123 la première abbaye dans l’esprit de Cîteaux. La date de fondation est sujet de discussion, certaines indications d’un acte supposé de fondation sont contradictoires : 21 mars 1123 ou 1124, ou 1134. On sait qu’en mai 1124, Audouin de Parisot fit aux frères de Loc-Dieu un don important qui l’a fait considérer par certains comme le fondateur. L’évêque de Rodez, Adhémar III, leur donna l’église et les dîmes de Colombiers. Ce furent ensuite des seigneurs des environs qui concédèrent à l’abbaye des rentes et des terres. Le lieu choisi, quoique faisant partie du Causse de Limogne, est géologiquement remarquable. Une poche d’argile lui vaut de l’eau et des grands bois, refuge idéal des détrousseurs de la voie toute proche allant de Rodez à Cahors. Lieu donc bien mal famé qui méritait le surnom de « locus diaboli », le lieu du diable. Les démêlés des moines et des brigands sont devenus légendaires. Avec la bénédiction de l’évêque de Rodez, l’endroit deviendra quelques années après locus Dei, le lieu de Dieu, Loc-Dieu. L’abbaye, avec sa mère, ne se rattachera officiellement à l’ordre de Citeaux qu’en 1162. Entre 1134 et 1144, on voit cité dans les actes de donation Étienne de Podiolongo, Raymond de Sévérac, Flotard de Belcastel, Robert de Castelmari et Guillaume de Bonnefous. Puis ensuite, Raymond de Saint-Grat, Reine, et Odolric de Maleville, Adhémar de Balzac, Pierre de Castelnau, Bégon de Saunhac… Ce n’est qu’en 1134 que le monastère de Loc-Dieu fut érigé en abbaye. En novembre 1134, les moines réunis en assemblée capitulaire élurent à l’unanimité dom Willemus. Dom Amelius, élu le 11 juillet 1144, commença la construction de l’église en 1159. Développement L’abbaye de Loc-Dieu envoya des moines pour fonder l’abbaye des Chambons en 1152. En 1162, toutes les abbayes fondées par Géraud. . .
LE BEFFROI DE MILLAUTourism
Le Beffroi domine le coeur de la vieille ville du haut de ses 42 m. Construit au XIIème siècle à l'emplacement probable du château primitif des comtes de Millau , le donjon médiéval, ou Tour Carrée, assurait la sécurité de l'enceinte fortifiée dans son angle sud-ouest. Propriété privée à partir du XIIIème siècle, celui-ci sera acheté par les consuls de Millau en 1613 pour servir de base à la tour octogonale devant abriter le bourdon communal. Ainsi naissait le Beffroi. La Tour Carrée servira de prison du XVIIème au XIXème siècle et notamment pendant la période révolutionnaire. L'édifice, tel que nous le voyons aujourd'hui, est privé de sa belle flèche, incendiée par la foudre le 29 juillet 1811. Celle-ci portait la hauteur totale de l'ensemble à 52 mètres. De la terrasse du sommet, équipée de six tables d'orientation on découvre un remarquable panorama sur la ville de Millau et ses environs : Eglise Notre-Dame de l'Espinasse, Eglise St Martin, Lavoir de l'Ayrolle. Place Foch, vieilles maisons, causses et Viaduc de Millau.
LE VILLAGE PREFERE DES FRANCAIS : CONQUES SUCCEDERA-T-IL A ST-CIRQ-LAPOPIE ?Tourism
L'édition 2013 de l'émission "Le Village préféré des Français" a choisi le village aveyronnais de Conques pour représenter la région Midi-Pyrénées. L'an passé, c'est le village lotois de Saint-Cirq-Lapopie qui avait été élu par les Français. "Le Village préféré des Français", l'émission présentée par Stéphane Bern sur France 2, est de retour. L'an passé, pour sa première édition, c'est le village lotois de Saint-Cirq-Lapopie qui avait remporté le suffrage des Français. 22 nouveaux villages sont donc en compétition cette année pour réattribuer le titre. Pour représenter la région Midi-Pyrénées, c'est le village aveyronnais de Conques qui a été choisi par la production. Conques permettra-t-il à la région de garder le titre national ? Les internautes peuvent d'ores et déjà voter pour leur village préféré sur le site de l'émission. CONQUES – REGION MIDI-PYRENEES – DÉPARTEMENT DE L’AVEYRON Protégé du regard par des montagnes verdoyantes, Conques semble figé dans le temps. Avec ses ruelles étroites, ses fontaines et ses antiques maisons à pans de bois recouvertes de lauzes, le village s’étire à flanc de coteaux enserrant l’abbatiale suivant un arc de cercle. Bâtis par les moines aux XI° et XII° siècles, l’abbatiale de Conques - avec son tympan représentant le Jugement dernier - et le cloître comptent parmi les plus belles réussites de l’art roman. Classée Monument historique en 1838, l’abbatiale de Conques est désormais inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle n’a cessé de drainer visiteurs et pèlerins. On vient de loin pour y respirer un peu de spiritualité, admirer la beauté des vitraux contemporains de l’abbatiale signés Pierre Soulages et découvrir le trésor de sainte Foy qui présente un grand nombre de pièces d’orfèvrerie médiévale, notamment la célèbre Majesté de sainte Foy, statue d’or constellée de bijoux offerts par les pèlerins. Le saviez-vous. . .
10 ANS APRES, MILLAU PEUT DIRE MERCI A SON VIADUC...Tourism
Millau, ses bouchons automobiles, ses paysans du Larzac et... son fameux pont de 2.460 m de long, perché à 270 m au-dessus des gorges du Tarn. Bâti en 2004, l'édifice fête aujourd'hui ses dix ans. Une décennie au cours de laquelle il a largement contribué à doper la fréquentation touristique de la région. La lutte écologiste des paysans du Larzac a fait autrefois la réputation de la ville de Millau. Mais c'est en 2004 que celle-ci a acquis une notoriété mondiale. Construit en trois ans, le projet du viaduc de Millau , né dans la tête du Britannique Norman Foster, a durablement changé la destinée de la sous-préfecture de l'Aveyron. Soutenu par sept piles, le gigantesque édifice est surmonté de pylônes multi-haubanés dont le plus haut culmine à 343 mètres au-dessus du Tarn, dépassant ainsi la Tour Eiffel. Cette prouesse technique « a braqué les regards du monde sur Millau et nous a donné une notoriété mondiale et une image high-tech », explique Gérard Prêtre, président de la communauté de communes de Millau-Grands Causses. Il a démultiplié le nombre des touristes, et a permis aux entreprises locales de s'ouvrir sur le monde grâce à l'autoroute A75 de Paris-Clermont-Méditerranée qui voit passer, sur le viaduc, 4,8 millions d'automobilistes par an. Sur le circuit des tour-opérateurs L'afflux de visiteurs qui a accompagné la phase de construction est, certes, largement retombé. Toutefois Millau demeure le deuxième site le plus visité de Midi-Pyrénées après Lourdes, avec un million de personnes par an. La renommée du viaduc attire désormais à Millau Chinois, Japonais ou Américains, conduits par les grands tour-opérateurs, alors que les gorges du Tarn ne séduisaient, en 2001, que les amoureux de la nature français, néerlandais et allemands », déclare Laëtitia Raisin, une responsable de l'office de tourisme. Un ballon d'oxygène pour l'économie locale Le. . .
L'AVEYRON ESPERE SEDUIRE LES IRLANDAISTourism
L'Aveyron, nouvelle destination prisée par les Irlandais ? C'est en tout cas ce qu'espère le Comité départemental du tourisme, qui mise sur cette nouvelle clientèle depuis la récente mise en service de la ligne Dublin-Rodez par Ryanair. « Un voyage de presse a été organisé le week-end dernier. Les journalistes irlandais ont semblé intéressés par les activités de plein air », précise Francis Castan, le directeur du CDT qui a tout à gagner. « Les étrangers sont une clientèle au fort pouvoir d'achat. Ils représentent un poids financier important pour le département et leur venue constitue une de nos priorités », ajoute-t-il. En effet, quand un Français dépense 28 € par jour et en moyenne, le panier de l'étranger se monte à 40 €. Une opportunité « à ne pas rater », qui implique une communication sur la gastronomie, les paysages et la convivialité, sans oublier la qualité de l'accueil. « Pour les attirer, nous travaillons aussi sur la promotion des valeurs sûres comme la cathédrale de Rodez , Conques , le viaduc de Millau , Roquefort ... ». La venue de la clientèle étrangère, surtout anglaise et irlandaise, s'avère un objectif prioritaire pour la nouvelle saison touristique qui a démarré à Pâques. Quelques nouveautés sont au programme de 2008 car, « aux coups marquants », le comité départemental privilégie « les formules qui durent », fruit de tout un travail de fond mené depuis plusieurs années. On notera donc la réalisation d'une brochure pour les petits groupes, une nouvelle catégorie qui apparaît. « Il s'agit de groupes d'amis, de collègues, de quelques adhérents de clubs qui décident de pratiquer des activités ensemble pendant quelques jours ». Les séjours portent sur huit à un jours avec la possibilité de faire un rallye touristique en Rouergue (jeu d'orientation, remontée de ruisseau), un parcours aventure et aquatique, une randonnée en quad... Bref, des activités très "tendance" pour cette clientèle généralement sportive. Les enfants. . .
LE VIADUC DU VIAURTourism
Le viaduc du Viaur est un ouvrage d'art ferroviaire de la Ligne de Castelnaudary à Rodez. Achevé en 1902, il franchit la profonde vallée du Viaur entre Rodez et Albi. Il est situé sur les communes de Tauriac-de-Naucelle (Aveyron) et Tanus (Tarn). Ce pont fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 28 décembre 1984. Poutres d’acier, arches, rivets… et ça tient depuis 1902. A 116 mètres au-dessus du sol, le viaduc enjambe le Viaur avec majesté. C’est l’un des 3 ouvrages métalliques du 19e siècle conçu pour porter la ligne de chemin de fer Toulouse-Rodez. Une pittoresque dentelle aérienne issue du génie de l'ingénieur Paul Bodin (gagnant du concours d’architecture devant Gustave Eiffel !) Objectif de ce pont conçu selon le même procédé que le Viaduc de Garabit dans le Cantal (arcs équilibrés) : permettre à la voie ferrée Carmaux - Rodez de franchir la rivière. Un géant de métal 460 m de long et 3 800 tonnes d'acier forment cet édifice au dessus de la rivière. C’est un pont unique en France qui joua un rôle important dans le développement économique de la région. Le train passant par le viaduc permit de relier les versants tarnais et aveyronnais du Ségala et d’y acheminer de nouvelles denrées de production agricole. Vol au dessus du Viaur Posé sur les flancs de la vallée, aussi léger qu’une aile, le viaduc du Viaur est une belle réalisation de l’homme en pays tarnais. Une fois de plus, la magie opère. Technologie et nature s’accordent là en harmonie. A travers les gorges du Viaur, vos pas vous mèneront jusqu’aux Infournats, chapelle abritant une madone en bois doré du XIIIe siècle. Les gorges vous mèneront jusqu'à Lagarde Viaur et la vallée jusqu'à Saint Martin-Laguépie. Histoire A l’issue d’un concours ouvert en 1887 (à des ingénieurs parmi lesquels figurait Gustave. . .
L'ABBAYE DE BONNEVAL ET SA CHOCOLATERIETourism
Les chocolats de Bonneval sont fabriqués avec beaucoup de soin par les moniales dans les ateliers de l'abbaye. Il s'agit d'une fabrication de type artisanal dont la tradition se poursuit à Bonneval depuis 1878. Au fil des ans, les recettes se sont améliorées et les machines se sont perfectionnées. Aujourd'hui une partie de la production est automatisée. Aucune graisse végétale autre que le pur beurre de cacao n'est ajoutée dans la composition des produits. Présentation de l'Abbaye de Bonneval La "Bonne Vallée" Bona Val (en occitan) est une vallée sauvage du Nord-Aveyron, entre Espalion et Laguiole , où se trouve depuis près de neuf siècles une abbaye cistercienne. Fondée en 1147, l'Abbaye a d'abord été occupée par des moines cisterciens jusqu'à la Révolution (1791). Puis en 1875 des religieuses cisterciennes trappistines ont rétabli la vie contemplative dans ce lieu propice à la prière. La communauté compte aujourd'hui 30 soeurs de 28 à 96 ans. Nous vivons de notre travail, notamment grâce à la fabrication d'un chocolat connu et apprécié dans la région. Moniales cisterciennes Les cisterciens sont des moines ou moniales catholiques (Moniale est le féminin de moine). Ils s'efforcent de se consacrer à la recherche de Dieu. Pour cela, ils s'appuient sur la règle de Saint Benoît (écrite au VIe siècle) qui a guidé des générations de moines, et sur la spiritualité cistercienne: ce nom vient de Cîteaux, monastère fondé en 1098 par un groupe de moines bénédictins, parmi lesquels saint Robert, saint Albéric et saint Etienne Harding. Cîteaux a ensuite donné naissance à l'ordre monastique cistercien, dont une des figures les plus connues fut saint Bernard de Clairvaux (v.1090-1153). L'Abbaye Notre-Dame de Bonneval est un monastère de l'Ordre Cistercien de la Stricte Observance, dont les membres sont parfois appelés "Trappistes", qui compte 170 monastères dans. . .
VOL RODEZ - PORTO AVEC RYANAIRTourism
La compagnie low cost Ryanair a ouvert une nouvelle ligne entre l’aéroport de Rodez-Marcillac et la ville de Porto, au Portugal. Le vol Rodez - Porto sera réalisé deux fois par semaine, le mercredi et le dimanche, à bord d’un Boeing 737-800. C’est pour Rodez la troisième destination proposée par la compagnie low cost irlandaise qui dessert déjà les aéroports de Dublin et de Londres Stansted. Ce nouveau vol offrira aux habitants de la région davantage de possibilité pour rejoindre le Portugal étant donné que Ryanair dessert Porto depuis le mois de juillet à partir de Carcassonne, une ville distante de Rodez de seulement 120 km. L’aéroport de Rodez-Marcillac est situé à 12 km au nord-ouest de la ville de Rodez , chef-lieu de l’Aveyron au sud du Massif Central, dans la région Midi-Pyrénées. En plus des vols de Ryanair l’aéroport de Rodez est desservi par Brit’Air, une filiale d’Air France, qui propose des vols réguliers depuis Paris-Orly, Hex’Air qui offre des vols au départ de Castres-Mazamet et Lyon, et Air Europa qui permet aux rodeziens de rejoindre Palma de Majorque via Marseille durant l’été grâce à un vol hebdomadaire affrété par l’agence de voyages Fram. En ce qui concerne l’aéroport de Porto, une des bases de Ryanair, la compagnie low cost y proposera 33 destinations grâce à l’ouverture de 8 nouvelles lignes en novembre 2010 : Barcelone, Bologne, Brême, Maastricht, Marrakech, Memmingen, Valence et Rodez. Ryanair reliera désormais 8 villes de France avec Porto, démontrant l’intérêt des français pour le Portugal : Bordeaux, Carcassonne, Lille, Marseille, Paris-Beauvais, Rodez, St Étienne et Tours. Pour vos réservations, cliquez sur le lien suivant : RYANAIR
VIADUC DE MILLAU, PLUS HAUT PONT A HAUBANS DU MONDETourism
Situation géographique du Viaduc de Millau : département de l'Aveyron. Le viaduc de Millau est un pont autoroutier à haubans enjambant la vallée du Tarn. Il est situé sur les communes de Millau et Creissels dans le département de l'Aveyron , en France. Il assure la continuité des autoroutes A71 et A75 entre Paris et Béziers. Ouvert à la circulation le 17 décembre 2004, il a permis de désengorger le trafic routier, ralenti tous les ans en période estivale, obligé de traverser la ville de Millau . Notons également que la construction de 2 viaducs complémentaires a été nécessaire pour la traversée de la vallée du Tarn: le viaduc de Verrières et le viaduc de la Garrigue. Le viaduc de Millau en chiffres
  • Oeuvre de l'architecte Norman Foster, le Viaduc de Millau est plus haut pont haubanné du monde.
  • Le tablier mesure 2460 mètres de longueur, pèse 36000 tonnes soit plus de 4 Tours Eiffel.
  • Le tablier de 32 m de large accueille une autoroute de 2 fois 2 voies et deux voies de secours.
  • Il traverse la vallée du Tarn à près de 270 m de hauteur.
  • Il est maintenu par 7 piles prolongées chacune par un pylône de 87 m auquel sont arrimées 11 paires de haubans.
  • La hauteur maximale de la pile P2 (haut du mât) est de 343 m, soit 20 m de plus que la tour Eiffel. Le viaduc de Millau possède donc les plus hautes piles du monde.
Outre sa hauteur, on peut s'étonner du fait qu'il ne soit pas rectiligne. En effet, son rayon de courbure de 20 km permet aux véhicules d'avoir une trajectoire plus précise qu'en ligne droite et de donner l'illusion d'un viaduc interminable. Il complète l'axe de la Méridienne entre Paris et Béziers et il en constitue le seul maillon à péage, franchissable par 18 voies. L'exploitation est concédée pour 75 ans à la compagnie Eiffage du viaduc de Millau. Le coût de ce gigantesque chantier avoisine les 400.000.000 d'euros. . . .
AEROPORT RODEZ MARCILLAC : EXPLOSION DU TRAFIC AVEC RYANAIRTourism
Crée en 1971, l'aéroport de Rodez-Marcillac situé sur l'axe routier Brive- Méditerranée (RN 140), à 12 km au nord-ouest du centre ville, est aujourd'hui géré par la SAEML Air 12 réunissant : la CCI de Rodez, le Conseil général de l'Aveyron, la communauté d'agglomération du Grand Rodez et des banques régionales Crédit- Agricole nord-Midi-Pyrénées, Banque Populaire Occitane, Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées. Alors que depuis plusieurs années l'aéroport de Rodez-Marcillac plafonnait à 90 000 passagers/an, l'année 2003 a permis de franchir un seuil important avec 118 000 passagers transportés, grâce à l'arrivée de la compagnie low-cost irlandaise Ryanair le 01/05/2003. L'année 2004 confirme ce succés avec un nouveau record à 145 000 passagers (+25% par rapport à 2003) dont 62 000 pour la seule Ryanair. En 2005, le nombre de paasagers atteint 160 000 avec 76 000 pour Ryanair. L'année 2005 par rapport à 2004 enregistre une hausse de 25% des passagers internationaux et si l'on compare 2005 à 2001, il s'agit là d'une augmentation de plus de 140%. Ces beaux résultats liés à la régularité de l'augmentation augure d'un bel avenir touristique pour cette région magnifique et pourtant encore méconnue. La fréquentation de l'aéroport de Rodez-Marcillac repose sur les succés des liaisons avec Paris via Air-France (+12% en 2004) et Londres via Ryanair (+25%) ! L'aéroport de Rodez renforce ainsi sa place en se situant aux environs du 30ème rang des aéroports francais en 2004. Depuis le 01 mai 2003, l'aéroport de Rodez-Marcillac accueille la compagnie irlandaise Ryanair qui opère un aller-retour quotidien vers Londres-Stansted, à un prix très attractif de l'ordre de 20 à 49 euros l'aller... pour 1 h 30 de vol! A fin 2004, depuis l'ouverture de la ligne, plus de 100 000 passagers ont été transportés (dont près de 90% de Britanniques) sur Rodez/Londres,. . .
 
Haut de page
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : +33 565 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2022
1 0