Rates 2018
 
Rates of apartments for a week
  LOW SEASON
30/03/2018 to 27/04/2018
15/09/2018 to 19/10/2018
MID-SEASON
28/04/2018 to 27/07/2018
25/08/2018 to 14/09/2018
HIGH SEASON
28/07/2018 to 24/08/2018
Apartment for 2 persons
Additional week
210 € to 290 €
160 € to 230 €
250 € to 340 €
200 € to 270 €
320 € to 430 €
270 € to 360 €
Apartment for 3 persons
Additional week
290 €
230 €
350 €
280 €
460 €
380 €
Apartment for 4 persons
Additional week
290 €
230 €
350 €
280 €
460 €
380 €
Apartment for 4 persons 2 rooms
Additional week
390 €
310 €
480 €
390 €
650 €
460 €
Touristic tax : 0.90 € per adult and per day.
Apartments with kitchenette and television to rent weekly.
 
 
Rates of rooms for a night
  RATES PER NIGHT
30/03/2018 to 19/10/2018
Room for 2 persons, street view with TV 58 €
Room for 2 persons, garden view with TV and air conditioning 68 €
Room 2 persons, garden view with TV, air conditioning and jacuzzi 79 €
Room for 3 persons 78 €
Room for 4 persons 84 €
Room for 5 persons 89 €
Touristic tax : 0.90 € per adult and per day.
Breakfast: 8.50 € per person.
All rooms are with bathroom, toilet, flat screen TV and soundproof windows.
 


HOTEL OPEN FROM MARCH 30th, 2018

Book direct and benefit from the best price :

To reserve rooms or appartments, please contact us

E-mail : hotel.lion.or@free.fr

Phone : +33 565 44 50 01
 
 
 
 
Actualités en Aveyron
LE GR65, LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLETourism
Des grandes steppes de l’Aubrac jusqu’aux charmants villages de la Vallée du Lot, de la douceur du Vallon aux plateaux dominants, laissez-vous emporté par ce pays chargé d’histoire et d’émotions. Aujourd’hui, ce patrimoine est classé par l’UNESCO, tout comme l’ensemble des chemins de Saint Jacques. Nous vous invitons à vivre ou à revivre l’aventure des pèlerins du XIIe siècle. La partie aveyronnaise du chemin de Saint Jacques de Compostelle (GR65) représente 102 km entre Aubrac et Livinhac-le-Haut dans la vallée du Lot, à parcourir en 5 jours. Étape n° 1 : Aubrac – Saint-Côme-d’Olt Depuis la Domerie d’Aubrac , havre de paix dans le paysage sauvage de l’Aubrac, le chemin descend vers Saint-Chély-d’Aubrac puis retrouve la vallée du Lot à Saint-Côme-d’Olt. Départ : Aubrac Difficulté : Moyenne Distance : 23,362 km Type de sol : Chemin Étape n° 2 : Saint-Côme-d’Olt – Estaing Ces deux villages, classés Plus beaux villages de France , s’offrent à vous en suivant la très belle vallée du Lot baignée d’une douceur et d’une sérénité privilégiée que l’on retrouve dans l’ambiance des villages (Espalion , Saint-Pierre-de-Béssuéjouls). Départ : Saint-Côme-d'Olt Difficulté : Moyenne Distance : 20,109 km Type de sol : Chemin Étape n° 3 : Estaing – Golinhac Vous quitterez Estaing et son château dominant pour rejoindre le plateau de Golinhac qui offre des paysages de moyenne montagne. Départ : Estaing Difficulté : Moyenne Distance : 13,508 km Type de sol : Chemin Étape n° 4 : Golinhac – Conques Après plusieurs villages nichés dans un véritable écrin de verdure (Espeyrac. . .
LE CANYON DE BOZOULS CREUSE PAR LE DOURDOUTourism
Naguère inscrit parmi les sept merveilles du Rouergue, le “Trou de Bozouls” est un cirque naturel, un canyon en forme de fer à cheval, creusé dans les calcaires secondaires du Causse Comtal, et au fond duquel coule, tantôt impétueux, tantôt calme, un modeste torrent, le Dourdou. C’est avec une surprise, mêlée pour les âmes sensibles d’un peu d’effroi, que , du bord de la terrasse, place de la Mairie, le visiteur découvrira à ses pieds ce site grandiose et pittoresque, cet immense précipice aux parois pratiquement verticales, formant un cirque de près de 400 m de diamètre et près de 100 m de profondeur. Tout modeste qu’il soit maintenant, c’est le Dourdou, qui durant des millénaires, a creusé cette gigantesque tranchée, dont les flancs sont creusés de fissures et de cavités d’où s’écoulent en hiver, et par temps de fortes pluies, des résurgences. La plus célèbre est, sur la rive droite, la source des Fées. A l’érosion, très faible de nos jours, s’ajoutent encore des éboulements de la roche sapée par en-dessous et minée par de fortes gelées l’hiver; le canyon continue d’évoluer. Enthousiasmé par ce site, Henry’s, le champion du monde des funambules, en a fait le théâtre de ses plus brillants exploits, d’abord en 1980 puis tout au long de l’été 1982 et pour la dernière fois en 1995. Voir aussi notre article : TERRA MEMORIA, LE MUSEE INTERACTIF DE BOZOULS Exceptionnelles images du "Trou de Bozouls" (Aveyron) prises avec un drone.
MILLAU, CAPITALE DU CUIR ET DE LA GANTERIETourism
Millau (en patois rouergat Milhau) est une commune française, faisant partie du département de l'Aveyron lui même intégré à la région Midi-Pyrénées, à 70 Km de Rodez , la capitale de l'Aveyron. Ses habitants à l'année s'appellent les Millavois. Elle est incluse dans le parc naturel régional des Grands Causses. Le territoire de cette commune matérialise une fraction sud du Massif Central. Il est traversé par la rivière Dourbie qui se jette dans la rivière Tarn. Aux portes de la Méditerranée et au pied de son désormais célèbre Viaduc , Millau cultive son art de vivre ! D'où que l'on vienne, on aborde le cœur de ville par des avenues plantées d'arbres à l'atmosphère toute méridionale. De la place du Mandarous où il fait bon s'arrêter pour se désaltérer, aux vieilles ruelles qui serpentent dans le vieux Millau, il est agréable de flâner et de découvrir un patrimoine architectural très riche (lavoirs, façades d'anciens hôtels particuliers, la place Foch, les Halles, le Beffroi …), entouré de jardins remarquables de fraîcheur et de couleurs. Millau, c’est aussi la capitale du sport nature et loisirs : la Ville s’est dotée d'équipements de haut niveau lui permettant de recevoir des manifestations et épreuves mondialement connues en matière de vol libre (parapente, deltaplane, ULM), de plein air (escalade, plongée, canoë-kayak, rafting, sports extrêmes, cyclo, randonnée pédestre, natation…). Avec près de 500 manifestations culturelles par an (festival Millau en Jazz, festival de la Vallée et des Gorges du Tarn, Moments Musicaux, concours des jeunes chorégraphes…), Millau, ville « d'art et de lumière » est une cité festive. La renommée historique de Millau s’est construite autour des céramiques gallo-romaines du site antique de la Graufesenque et du travail de la peau. La «Capitale de l’Industrie Gantière», labellisée Ville et Métiers d’Art, est une ville de savoir-faire. Le Musée de Millau expose aujourd'hui une magnifique collection de poteries dites sigillées. . .
LES BATEAUX PROMENADE EN AVEYRON Tourism
Faites-vous bercer sur le Tarn et admirez le majestueux Viaduc de Millau sous un autre angle. Voguez sur le Lot et dégustez un bon repas du terroir. Embarquez et découvrez les Raspes sauvages de la vallée du Tarn.
3 BALLADES POSSIBLE
BATEAU PROMENADE ET RESTAURANT DE LA VALLÉE DU LOT Découverte de la Vallée du Lot en bateau promenade et restauration. Au départ de Flagnac , promenade et restauration gourmande sur un bateau pour une découverte au fil de l'eau, de la beauté des paysages de la Vallée du Lot et de la gastronomie locale. Abord du “Bateau l’Olt”, c’est l’histoire d’une rivière, le Lot , rendue à la navigation (l’an dernier), et de six communes posées sur ses rives, qui, tranquillement, sans remous, défile au fil de l’eau. Tout cet été, David Foulquier, le capitaine de cette vedette hollandaise de 16 m de long et 5 m de large, et Nadine Puech, guide, animent ainsi, au départ de la base nautique de Flagnac , la “promenade-restauration” mise en service par la communauté de communes et l’office de tourisme de la vallée du Lot. Cette animation touristique nouvelle a pour objectif premier "de créer une dynamique autour de la rivière". Et, porté par le Lot qui coule paisiblement, de découvrir au détour de chaque méandre un village typique, mais aussi la beauté des paysages qui se dessinent au fur et à mesure que le “Bateau l’Olt” glisse sur l’eau. Tranquillement installés derrière la cabine du capitaine ou en terrasse panoramique, les passagers se laissent “guider” par Nadine. Qui, avec des commentaires avisés, leur raconte le Lot d’avant, du temps des gabarres , et d’aujourd’hui (les microcentrales ont remplacé les moulins) ; l’histoire et les particularités des villages pittoresques qui bordent la rivière. Ou encore le système des écluses, la première empruntée étant celle de Marcenac. Deux heures et demie durant, cette vedette - quasiment silencieuse. . .
RODEZ : CAPITALE DE L'AVEYRON ET DU ROUERGUETourism
La Cathédrale et son Clocher gothique flamboyant La cathédrale, chef d'oeuvre de l'art gothique, est un élément majeur de la dynamique culturelle et touristique de la ville. La Cathédrale Notre Dame de Rodez fut bâti entre le XIIIème et le XVIème siècle. La première pierre de la cathédrale actuelle fut posée en 1277 par l'évêque Raymond de Calmont d’Olt. Cependant, la guerre de Cent Ans, puis les épidémies et notamment la peste noire de 1348 ainsi que diverses querelles au sein du diocèse provoquèrent une longue interruption de ce monumental chantier. À la fin du XIVe siècle, un clocher purement défensif fut érigé, couronné d'une flèche de bois. Au XVe siècle, les travaux furent repris de plus belle avec l'achèvement du chœur et de sa voûte, puis le lancement de la construction du transept et des premières travées de la nef. Pour l'accomplissement de ces travaux, les plus grands artistes de l'époque furent sollicités dont le sculpteur bourguignon Jacques Morel. Ceci explique l'origine de ce nouveau style médiéval qualifié de flamboyant à Rodez. Au XVIe siècle, François d'Estaing et Georges d'Armagnac donnèrent un nouvel élan à la construction de la cathédrale. Après l'incendie du clocher en 1510, sa reconstruction telle qu'elle existe aujourd'hui, fut entreprise par une centaine de tailleurs de pierre, sous la direction d'Antoine Salvan de 1513 à 1526. L'achèvement du clocher et de la cathédrale intervinrent vers 1531. Le Clocher gothique flamboyant tout en dentelle de grès rose s'impose du haut de ses 87 mètres (un des plus beaux de France). La cathédrale de Rodez renferme certainement un des plus beaux buffet d'orgue de France. C'est un superbe buffet renaissance d'un équilibre parfait, s'inscrivant dans l'arc du transept nord. Cet orgue a été construit en 1629 par Antoine Vernholes, de Poitiers, avec le concours de Raymond Gusmond, maître sculpteur de Périgueux. Le centre historique Parcourir les. . .
AEROPORT RODEZ MARCILLAC : EXPLOSION DU TRAFIC AVEC RYANAIRTourism
Crée en 1971, l'aéroport de Rodez-Marcillac situé sur l'axe routier Brive- Méditerranée (RN 140), à 12 km au nord-ouest du centre ville, est aujourd'hui géré par la SAEML Air 12 réunissant : la CCI de Rodez, le Conseil général de l'Aveyron, la communauté d'agglomération du Grand Rodez et des banques régionales Crédit- Agricole nord-Midi-Pyrénées, Banque Populaire Occitane, Caisse d'Epargne de Midi-Pyrénées. Alors que depuis plusieurs années l'aéroport de Rodez-Marcillac plafonnait à 90 000 passagers/an, l'année 2003 a permis de franchir un seuil important avec 118 000 passagers transportés, grâce à l'arrivée de la compagnie low-cost irlandaise Ryanair le 01/05/2003. L'année 2004 confirme ce succés avec un nouveau record à 145 000 passagers (+25% par rapport à 2003) dont 62 000 pour la seule Ryanair. En 2005, le nombre de paasagers atteint 160 000 avec 76 000 pour Ryanair. L'année 2005 par rapport à 2004 enregistre une hausse de 25% des passagers internationaux et si l'on compare 2005 à 2001, il s'agit là d'une augmentation de plus de 140%. Ces beaux résultats liés à la régularité de l'augmentation augure d'un bel avenir touristique pour cette région magnifique et pourtant encore méconnue. La fréquentation de l'aéroport de Rodez-Marcillac repose sur les succés des liaisons avec Paris via Air-France (+12% en 2004) et Londres via Ryanair (+25%) ! L'aéroport de Rodez renforce ainsi sa place en se situant aux environs du 30ème rang des aéroports francais en 2004. Depuis le 01 mai 2003, l'aéroport de Rodez-Marcillac accueille la compagnie irlandaise Ryanair qui opère un aller-retour quotidien vers Londres-Stansted, à un prix très attractif de l'ordre de 20 à 49 euros l'aller... pour 1 h 30 de vol! A fin 2004, depuis l'ouverture de la ligne, plus de 100 000 passagers ont été transportés (dont près de 90% de Britanniques) sur Rodez/Londres,. . .
LE VILLAGE PREFERE DES FRANCAIS : CONQUES SUCCEDERA-T-IL A ST-CIRQ-LAPOPIE ?Tourism
L'édition 2013 de l'émission "Le Village préféré des Français" a choisi le village aveyronnais de Conques pour représenter la région Midi-Pyrénées. L'an passé, c'est le village lotois de Saint-Cirq-Lapopie qui avait été élu par les Français. "Le Village préféré des Français", l'émission présentée par Stéphane Bern sur France 2, est de retour. L'an passé, pour sa première édition, c'est le village lotois de Saint-Cirq-Lapopie qui avait remporté le suffrage des Français. 22 nouveaux villages sont donc en compétition cette année pour réattribuer le titre. Pour représenter la région Midi-Pyrénées, c'est le village aveyronnais de Conques qui a été choisi par la production. Conques permettra-t-il à la région de garder le titre national ? Les internautes peuvent d'ores et déjà voter pour leur village préféré sur le site de l'émission. CONQUES – REGION MIDI-PYRENEES – DÉPARTEMENT DE L’AVEYRON Protégé du regard par des montagnes verdoyantes, Conques semble figé dans le temps. Avec ses ruelles étroites, ses fontaines et ses antiques maisons à pans de bois recouvertes de lauzes, le village s’étire à flanc de coteaux enserrant l’abbatiale suivant un arc de cercle. Bâtis par les moines aux XI° et XII° siècles, l’abbatiale de Conques - avec son tympan représentant le Jugement dernier - et le cloître comptent parmi les plus belles réussites de l’art roman. Classée Monument historique en 1838, l’abbatiale de Conques est désormais inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle n’a cessé de drainer visiteurs et pèlerins. On vient de loin pour y respirer un peu de spiritualité, admirer la beauté des vitraux contemporains de l’abbatiale signés Pierre Soulages et découvrir le trésor de sainte Foy qui présente un grand nombre de pièces d’orfèvrerie médiévale, notamment la célèbre Majesté de sainte Foy, statue d’or constellée de bijoux offerts par les pèlerins. Le saviez-vous. . .
LE CARLADEZ ENTRE AUBRAC ET MONTS DU CANTALTourism
Le Carladés ou Carladez est une région historique qui faisait partie de l’ancienne province d’Auvergne. C’est aujourd’hui une région naturelle de France dont les dimensions sont plus réduites que l’ancienne vicomté. Bien qu’apparenté à l’Auvergne, le Carladés montre des traits culturels particuliers, tels que le folklore, la gastronomie, la langue traditionnelle ou l’architecture. Un peu du Cantal, beaucoup de l’Aveyron , le Carladez cultive ses deux appartenances qui lui viennent de loin. Ici, on élève les vaches Salers aussi bien que les Aubrac , on déguste l’aligot autant que la truffade , on se balade sur les sentiers de l’imaginaire en bord de Truyère et aussi sur les contreforts des Monts du Cantal. Le territoire du carladez Le CARLADEZ, au Nord du Département de l'Aveyron (80 km de Rodez ) et aux portes du Cantal (40 km d'Aurillac ) est un plateau (entre 700 et 800 m d'altitude) délimité par les vallées de la Truyère et du Goul et par les monts du Cantal. Le Carladez (ou Carladès) ne désigne plus aujourd’hui qu’une infime portion du prestigieux fief historique qui couvrait pratiquement toute la Châtaigneraie, courait jusqu’à Murat et sur la Planèze. Entre Rouergue et Auvergne, partagé entre deux départements et deux régions administratives, le Carladez offre une succession de plateaux cousinant avec la Châtaigneraie (dont il est séparé par le Goul), au climat rude et à vocation herbagère (production laitière). Les vallées sont tournées vers le Midi. Le Barrez, séparé de la Viadène par les gorges de la Truyère , présente un paysage vallonné, parsemé de cuvettes tourbeuses et de blocs erratiques. La Truyère , domestiquée par les aménagements hydroélectriques , traverse une région de « pays coupés » constituée de zones planes creusées de rivières. Chênaies et hêtraies recouvrent les flancs raides des plateaux portant des parcelles consacrées à l’élevage, délimitées par des haies. En 1790, le Barrez manquera de peu d’être. . .
RYANAIR RELIE L'AVEYRON ET LA BELGIQUETourism
Et de quatre ! Après Londres , Dublin et Porto , Charleroi. Comme prévu, le premier avion de Ryanair en provenance de la Belgique s’est posé, hier le 27/03/2012, sur la piste de l’aéroport Rodez Aveyron. Pour cette première, et on le comprend, le taux de remplissage était modeste. Deux rotations sont désormais prévues chaque semaine, le lundi et le vendredi. Et c’est justement vendredi qu’une centaine de passagers en provenance de Charleroi seront accueillis symboliquement par le président de l’aéroport et président de la chambre de commerce et d’industrie, Manuel Cantos, le président du conseil général, Jean-Claude Luche, et celui de la communauté d’agglomération du Grand Rodez , Ludovic Mouly. Dimanche, c’est la ligne Rodez-Porto (deux rotations les dimanches et jeudis) qui a repris du service. À la fin du mois, le 31 mars, la ligne Rodez-Dublin reprendra, à son tour, son envol, au rythme de deux rotations les mardis et samedis. Quatre vols hebdomadaires sont actuellement proposés à destination de Londres Stanted. Leur fréquence sera portée à six durant les mois de juillet août. Pour cette première saison d’exploitation de la nouvelle ligne en direction de Charleroi, la direction de l’aéroport ruthénois espère une fréquentation de l’ordre de 15 000 passagers. "À Charleroi, on parle français, et c’est aussi un avantage", observe le directeur de l’aéroport Tom Roberts. Cette ouverture vers de nouveaux horizons européens, devrait, au final, doper de façon significative la plateforme aveyronnaise qui semble connaître un léger regain d’activité, y compris sur la ligne Rodez-Paris, sur laquelle le nombre de passagers a progressé durant ce premier trimestre, en raison notamment d’une meilleure fiabilité des vols. Dans un autre domaine, celui de l’accueil, après avoir essuyé quelques difficultés, le dossier concernant la gestion du futur espace de restauration est en phase de finalisation, le nouvel établissement devant ouvrir ses portes d’ici. . .
VIADUC DE GARABIT SUR LA TRUYERE, CANTAL, AUVERGNETourism
Le viaduc de Garabit est un ouvrage ferroviaire situé près de Ruynes-en-Margeride dans le Cantal, qui permet à la ligne des Causses de franchir les Gorges de la Truyère , affluent du Lot. Entièrement métallique, il fut construit par la société Gustave Eiffel & Cie et achevé en 1884, mais la mise en service de la ligne n'eut lieu qu'en 1888. Le viaduc de Garabit se compose d'un tablier métallique long de 564,85 m reposant sur sept piles en fer puddlé de hauteur variable (jusqu'à 80 m pour les deux plus hautes). Les trois travées situées au-dessus de la partie la plus basse de la vallée sont soutenues par un arc d'une portée de 165 m et d'une hauteur de 52 m. La partie métallique est encadrée par deux viaducs d'accès nord et sud, en maçonnerie, de 46 m et 71 m respectivement. La hauteur au-dessus de l'étiage de la Truyère était de 122,5 m, cependant depuis la construction en 1959 du barrage de Grandval sur la Truyère , qui a entraîné la formation d'un lac de retenue de 28 km de long, le viaduc surplombe le lac de 95 m. À l'origine du projet, l'idée d'un pont métallique à grand arc enjambant la vallée revient à un jeune ingénieur, Léon Boyer, né en 1851 et mort prématurément en 1886. C'est lui qui imposa l'idée d'un tracé direct sur les plateaux et un franchissement de la Truyère à grande hauteur (120 m au-dessus du niveau d'étiage), plutôt que la solution traditionnelle qui aurait consisté à descendre la ligne par les vallées affluentes pour franchir la Truyère par un ouvrage plus modeste, solution plus coûteuse en exploitation par la suite. Pour ce franchissement, il était exclu de recourir au pont suspendu, à cause des risques d'oscillations, et il était impossible d'envisager à l'époque des piles de plus de 65 m de haut. Léon Boyer s'est inspiré de l'exemple du viaduc Maria Pia sur le Douro (Portugal). Ce viaduc construit également par la maison Eiffel avait été conçu par un autre associé d'Eiffel, Théophile Seyrig, et inauguré en 1877. Il comporte. . .
 
Haut de page
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : +33 565 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2018
2 0