Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Produits terroir
 

LA CHANTERELLE OU GIROLLE, UN CHAMPIGNON TRES APPRECIE


Girolle, chanterelle comestible ou commune, chanterelle ciboire, girandole, jaunotte, jaunette, jauneret, jaunelet, chevrette, crête de coq, gallinace, girondelle, roussotte... et sans doute tant d'autres ! La longue liste de ses noms vernaculaires en disent long sur sa popularité.

Tous les ramasseurs de champignons gardent secrètement la place où, chaque année, va "éclore" cette manne tant désirée. La Chanterelle commune présente de nombreux avantages : elle pousse en abondance (bien que certains mycologues évoquent sa raréfaction), elle est rarement attaquée par les vers, et son transport ne provoque pas son dessèchement. C'est de plus une espèce fidèle à ses stations. Il est prudent de noter la découverte d'un "filon" et d'y revenir de temps en temps ou d'une année sur l'autre. Outre ces qualités, c'est bien évidement sa dégustation et la diversité de ses adaptations culinaires, qui en font un mets particulièrement recherché et si apprécié. Elle se consomme seule, en accompagnement de viandes ou de poissons, ou encore séchée et conservée dans le vinaigre. Elle devient alors un excellent condiment.

On dit qu'elle se raréfie. On dit qu'elle est présente lors des étés pluvieux. On dit qu'elle pousse presque partout en France. On dit surtout et c'est une vérité, que la girolle est un excellent champignon.
On dit qu'elle se raréfie. On dit qu'elle est présente lors des étés pluvieux. On dit qu'elle pousse presque partout en France. On dit surtout et c'est une vérité, que la girolle est un excellent champignon.

Comment reconnaître la girolle ?

D'abord convexe, le chapeau s'étale, puis se déprime rapidement en formant une sorte d'entonnoir d'un diamètre de 3 à 10 cm. Sa marge est enroulée, puis ondulée en conservant des lobes irréguliers ou quelques fois ridés. La cuticule (peau) est lisse, glabre, colorée de jaune d'or à orangé. Une teinte qui varie selon les essences d'arbres où fructifie le champignon.

Les lames ne sont pas de véritables lames, mais des plis veineux, ramifiés et espacés. Ces plis descendent sur le pied, ils sont larges et fourchus près de la marge. Leur couleur est identique à celle du chapeau, parfois légèrement plus pâle.

La chair est blanche à crème, jaunissante à la marge, de consistance ferme à légèrement fibreuse. Son odeur exhale un parfum agréablement fruité de mirabelle ou d'abricot et sa saveur, parfois piquante à l'état cru, disparaît à la cuisson.

La couleur du pied est légèrement plus pâle que le chapeau. D'une hauteur de 2 à 5 cm, sa forme est cylindrique, amincie vers la base. La consistance est ferme, il se déguste tout autant que le chapeau.

La couleur du pied de la girolle est légèrement plus pâle que le chapeau. D'une hauteur de 2 à 5 cm, sa forme est cylindrique, amincie vers la base. La consistance est ferme, il se déguste tout autant que le chapeau.
La couleur du pied de la girolle est légèrement plus pâle que le chapeau. D'une hauteur de 2 à 5 cm, sa forme est cylindrique, amincie vers la base. La consistance est ferme, il se déguste tout autant que le chapeau.

Dans la famille des girolles

Chanterelle en tube (Cantharellus tubaeformis)
La couleur de son chapeau varie d'ocre à brun-gris et le pied est jaune doré. Elle pousse en colonies sous les conifères et les hêtres.

Chanterelle de Fries (Cantharellus friesii)
Une girolle en miniature, mais assez rare et donc à protéger. Elle apparaît essentiellement sous les hêtres.

Chanterelle jaune et violette (Cantharellus ianthinoxanthus)
Une espèce plutôt estivale qui fait aussi partie des raretés, tout comme la chanterelle noircissante (Cantharellus melanoxeros).

Chanterelle sinueuse (Pseudocraterellus sinuosus)
Elle forme de petites troupes soudées à la base et évolue sous les chênes et les hêtres.

Trompettes des morts (Craterellus cornucopioides)
Une autre star très recherchée, mais absente si la sécheresse s'installe.

La Girolle grise se rencontre en général dans les bois de conifères et quelquefois dans les forêts de feuillus. Ce champignon pousse le plus souvent par groupe d'individus et affectionne particulièrement les sols humides et la mousse.
La Girolle grise se rencontre en général dans les bois de conifères et quelquefois dans les forêts de feuillus. Ce champignon pousse le plus souvent par groupe d'individus et affectionne particulièrement les sols humides et la mousse.

Ne pas confondre la girolle avec...

Les risques de confusions sont assez limités, si ce n'est avec le Clitocybe orangé (Hygrophoropsis aurantiaca), comestible sans grand intérêt, communément appelé fausse girolle. Il est de plus petite taille, et est coloré de jaune orangé. De véritables lames recouvrent la face inférieure du chapeau.

On le trouve surtout sous les conifères, à proximité des vieilles souches, dans les landes de bruyères, entre les mois de juillet et d'octobre. C'est avec le Clitocybe de l'olivier et le Clitocybe trompeur, deux champignons toxiques, que les confusions sont plus délicates.

Fréquent dans le Sud de la France, le Clitocybe de l'olivier (Omphalotus olearius) est une espèce qui peut entraîner de graves intoxications. Il pousse sur les souches d'oliviers et s'acclimate plus au Nord avec le clitocybe illusoire (Omphalotus illudens). Ils diffèrent de la girolle par leur habitat, leur couleur nettement plus orangée, apparaissent en touffes et portent de véritables lames.

Quel que soit le nom qu'on lui donne, la girolle ou chanterelle est un des champignons les plus appréciés, pour sa chair épaisse et toujours saine, restant croquante et goûteuse après cuisson.
Quel que soit le nom qu'on lui donne, la girolle ou chanterelle est un des champignons les plus appréciés, pour sa chair épaisse et toujours saine, restant croquante et goûteuse après cuisson.

Quand rencontrer les girolles ?

Elles apparaissent dès le mois de juin, parfois en mai, surtout si quelques pluies orageuses rafraîchissent le sol réchauffé par le soleil estival qui s'annonce. Elles poussent ainsi jusqu'en septembre, parfois plus tardivement si la douceur s'installe. En été, surveillez les fortes pluies. Dans les jours qui suivent, il n'est pas rare de constater de belles poussées.

Où rencontrer les girolles ?

On la trouve dans les forêts de feuillus, chênes et châtaigniers, sur des terrains en pente en bien drainés, des sols acides et peu calcaires. Prospectez les bosquets de noisetiers et les végétations de myrtilles.

Elle apparaît aussi sous le couvert des conifères ou des bois mêlés, en groupes plus ou moins nombreux. Elle affectionne les stations dégagées des clairières, cachée sous les feuilles et les aiguilles, ainsi que les zones couvertes de mousses, la proximité des cours d'eau, les chemins forestiers peu empruntés.

Seule ou mélangée à d'autres espèces, la girolle accompagne les viandes blanches, rôti de porc, côte de veau... C'est un régal avec le poisson, le lapin, même une jolie tranche de foie gras.
Seule ou mélangée à d'autres espèces, la girolle accompagne les viandes blanches, rôti de porc, côte de veau... C'est un régal avec le poisson, le lapin, même une jolie tranche de foie gras.

Conservation de la girolle

Assez simple à nettoyer, évitez de les laver sous l'eau, ou simplement avec un papier absorbant humide, mais préférez un léger brossage pour ôter les partie terreuses ou abîmées. On peut la garder quelques jours dans un endroit frais et aéré (cellier, cave...) ou dans un sac plastique perforé dans le bas à légumes du réfrigérateur. Elle se conserve en bocal, à l'huile ou au vinaigre, ou encore séchée. Légèrement poêlée, elle peut également rejoindre le congélateur pendant environ six mois.

La Girolle, champignon sauvage jaune orangé de printemps et d'automne, fait le bonheur des ramasseurs de champignons mais aussi des gourmands qui les recherchent pour leur goût unique. Les girolles rentrent dans de nombreuses préparations culinaires.
La Girolle, champignon sauvage jaune orangé de printemps et d'automne, fait le bonheur des ramasseurs de champignons mais aussi des gourmands qui les recherchent pour leur goût unique. Les girolles rentrent dans de nombreuses préparations culinaires.

Recettes de girolles

Attention : une cuisson trop forte va rendre la chair caoutchouteuse. À feu moyen, laissez-la rendre son eau, puis ajoutez quelques herbes fraîches, quelques rondelles d'oignons revenues au beurre, mais surtout, oubliez l'ail, trop puissant.

Seule ou mélangée à d'autres espèces, elle accompagne les viandes blanches, rôti de porc, côte de veau... C'est un régal avec le poisson, le lapin, même une jolie tranche de foie gras. Les recettes les plus simples sont souvent les plus délicieuses. L'omelette s'adapte ainsi à bon nombre d'espèces et, bien évidemment à celle que nous décrivons ici.

Omelette aux girolles
Pour 4 personnes
300 gr de girolles (des champignons frais plutôt que des conserves) ;
8 oeufs ;
2 gousses d'ail ;
50 gr de beurre ;
Noix de muscade ;
Huile d'olive ;
Ciboulette ;
Sel et poivre.

Nettoyez les champignons et essuyez-les délicatement dans un torchon sec. Dans une sauteuse, faites chauffer l'huile pour y faire revenir les champignons pendant quelques minutes, puis égouttez-les.

Cassez les oeufs et battez-les dans un grand bol avec la crème fraîche, la muscade, salez et poivrez. Pelez et hachez les gousses d'ail.

Déposez une noix de beurre dans une poêle, ajoutez l'ail haché, puis après quelques minutes, versez les oeufs battus en remuant continuellement, car l'omelette doit rester baveuse. Ajoutez la fricassé de girolles, repliez l'omelette, et faites briller avec un peu de beurre.

Disposez le surplus de champignons et la ciboulette finement coupée sur l'omelette et servez.


Source : www.pratique.fr/girolles-champignon.html
 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
La trompette de la mort (ou trompette des morts) est un champignon comestible, proche de la girolle et de la chanterelle. D'aspect peu séduisant (noirâtre, flétri et creux), elle est pourtant très appréciée en cuisine pour sa chair fine et élastique.TROMPETTE DE LA MORT OU CORNE D'ABONDANCEProduits terroir
Aussi beau que délicat, aussi curieux que savoureux, ce champignon était autrefois nommé "trompette d'amour". Souvent associé à la Toussaint (son époque d'apparition) il est devenu plus prosaïquement "trompette des morts". Ses apparitions en foule et son chapeau en forme de pavillon lui valent aussi l'appellation moins courante, mais beaucoup plus poétique de. . .

Le cèpe de Bordeaux - AveyronLE CEPE OU LE ROI DES CHAMPIGNONS DE NOS FORETSProduits terroir
Les cèpes font partie de la famille des bolets. Il existe une centaine d'espèces de bolets dont quatre sont des cèpes. Les cèpes sont souvent considérés comme les bolets nobles. Les quatres espèces de cèpes sont les suivantes: Bordeaux, Bronzé, des pins et d'été. Ils ont une chair blanche, non bleuissante, leur pied est ventru à obèse et leurs. . .

Le nom botanique de la coulemelle est est Macrolepiota Procera. On l'appelle aussi lépiote élevée, parasol, grande lépiote, nez de chat, couleuvré, baguette de tambour.LES COULEMELLES OU LEPIOTES ELEVEES Produits terroir
La coulemelle, également connue sous le nom de lépiote élevée, est un champignon assez commun qui pousse parfois en grandes troupes dans les sous-bois dégagés ou les clairières, plutôt sur terrains siliceux. C'est un champignon de grande taille au pied grêle, fibreux, brun, pelucheux ou floconneux, mesure de 20 à 40cm. élancé, long, légèrement bulbeux. . .

Recette de cèpes farcis - AveyronRECETTE DES CEPES FARCISGastronomie
Ingrédients pour 6 personnes : * 2 kg de cèpes * 2 tranches épaisses de jambon de pays * quelques branches de persil * 2 gousses d’ail * 2 échalottes * 2 c. à s. d’huile * 2 c. à s. de chapelure * 2 œufs * sel et poivre Préparation des cèpes farcis : . . .

A cheval sur deux régions et deux départements, le Carladez assure une douce transition de l'Auvergne au Midi-Pyrénées...LE CARLADEZ ENTRE AUBRAC ET MONTS DU CANTALTourisme
Le Carladés ou Carladez est une région historique qui faisait partie de l’ancienne province d’Auvergne. C’est aujourd’hui une région naturelle de France dont les dimensions sont plus réduites que l’ancienne vicomté. Bien qu’apparenté à l’Auvergne, le Carladés montre des traits culturels particuliers, tels que le folklore, la gastronomie, la langue traditionnelle. . .

Recette de l'omelette aux cèpes - AveyronOMELETTE AUX CEPESGastronomie
Ingrédients (pour 4 personnes) - 8 œufs - 500g de beaux cèpes - persil - ail - graisse d'oie ou de canard - sel et poivre 1. Parer les champignons en éliminant les parties terreuses. Les laver rapidement et les essuyer. Peler éventuellement les queues et. . .

Recette du chou farci, gastronomie et spécialité aveyronnaise.LE CHOU FARCI A L'AVEYRONNAISEGastronomie
Choisissez indifféremment un chou pommé ou un chou frisé. le second est cependant plus tendre que le premier. Enlevez les premières feuilles et faites blanchir la pomme pendant quelques minutes. Pendant ce temps, préparez la farce en mélangeant un reste de viande haché finement, de la mie de pain, deux œufs entiers, des feuilles de blettes, de l'ail, du. . .

La gastronomie de l’Aveyron est riche et variée, les touristes viennent de loin pour découvrir et goûter aux saveurs locales.VOYAGE GASTRONOMIQUE DANS LA REGION DE L'AVEYRONGastronomie
L’Aveyron est l’un des plus grands départements de France. Il est très visité pour ses paysages aussi divers que variés, ses parcs et sites préservés comme le Parc Régional des Grands Causses ou le Larzac , son patrimoine, ses traditions, ses villages authentiques et médiévaux mais il est surtout apprécié pour ses spécialités gastronomiques. La gastronomie. . .

Eglise de Nasbinals en AubracNASBINALS, VILLAGE DE LOZERE AU COEUR DE L'AUBRACBeaux villages
Au coeur des hautes terres de l'Aubrac, Nasbinals et son pays vous séduiront par leur tradition d'acceuil et d'hospitalité. Savante harmonie d'espace et de lumière, l'Aubrac est un plateau, mais il n'est jamais monotone. On a peine à imaginer qu'il a connu le combat du feu et de la lave ! Il s'est aujourd'hui assagi. Ses pâturages, forêts et tourbières,. . .

 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
4 0