Hotel 3 étoiles Entraygues sur truyere

Un cadre verdoyant dans un parc de 3000 m².

Hotel en aveyron 100% nature

Une grande variété de plantes de toutes origines.

Hotel avec grand parc ombragé - Aveyron Hotel avec jardin exotique - Aveyron


Hotel avec grand parc ombragé - Aveyron Hotel avec jardin exotique - Aveyron

Calme et repos assurés dans un cadre de verdure et d'exotisme.

Jardin exotique à Entraygues-sur-Truyère


Hotel avec grand parc ombragé - Aveyron Hotel avec jardin exotique - Aveyron

Au coeur du village d'Entraygues-sur-Truyère.

Hotel restaurant avec jardin


Hotel Entraygues sur truyere
 
 
 
 
Actualités en Aveyron
STATION DE SKI DE LAGUIOLESports
Ski de fond : 160 Km de pistes tracées et balisées (skating et alternatif) sur le domaine skiable de l’Aubrac: Aubrac (40 Km), Brameloup (41 Km - 2ème station de ski alpin de l’Aubrac), Laguiole (50 Km), Nasbinals (15 Km), St Urcize (45 Km).Boucles tous niveaux: balisage vert, bleu, rouge, noir. Parcours de liaisons entre chaque station fléchés en jaune. Ski Alpin : - 14 pistes de ski alpin - 5 équipées de canons à neige (Le Lac I, Le Lac II, le Chalet, le jardin d’enfants, la piste de luge). - 1 éclairée pour les nocturnes, jusqu’à 22h certains jours (Le Lac II). - 11 remontées mécaniques. - 1 piste de luge. - 1 télésucette (pour les enfants) Randonnées en raquettes : 5 parcours raquettes en forêt. Randonnée Nordique (piste balisée non damée) :    - 1 piste Verte : Le Montarquié (3,8 km)    - 1 piste Bleue : Les Salesses (7,2 km) Informations stations: 0 825 801 406 Site internet: www.laguiole-aubrac.com
DECOUVRIR LA VALLEE DU LOT EN CANOE KAYAK - AVEYRONSports
D'Entraygues-sur-Truyère au Port de Vieillevie ou à Grand-Vabre, la rivière se parcourt en douceur, en canoë ou en kayak. En famille ou avec les copains. Certains jours de l'été, d'Entraygues-sur-Truyère au Port de Vieillevie c'est l'affluence sur la rivière Lot. Une immense flotille multicolore d'embarcations légères, canoës et autres kayaks, qui traduit l'engouement estival pour les loisirs aquatiques. Un plaisir pour le moins rafraîchissant à partager en famille ou entre copains dans un cadre naturel à la fois protégé et enchanteur, aux confins du Cantal et de l'Aveyron, entre Auvergne et Midi-Pyrénées. Chaque année, plusieurs milliers de personnes (15 000 l'an passé pour les deux mois de l'été, 20 000 sur l'ensemble de la saison) parcourent ainsi la rivière, au fil de l'eau. Une descente en douceur, avec quelques passages plus sportifs, comme celui du rapide la Pierre Plate, pour se procurer son petit lot de sensations. La balade s'effectue à la demi-journée (2 à 3 heures de descente) ou à la journée (5 à 6 heures de descente) sur des portions de dix ou vingt kilomètres, d'Entraygues au Port de Vieillevie ou à Grand-Vabre, pour le tracé le plus long. Chemin faisant, il est possible d'accoster sur l'une des plages de la rivière pour pique-niquer, s'adonner aux plaisirs de la baignade ou tout simplement s'accorder quelques instants de repos. Tout au long de la journée, à heure régulière, des navettes permettent de regagner l'une des trois bases de l'Asv'Olt. La saison débute au printemps et se termine généralement fin septembre, mi-octobre, en fonction de la météo. L'été, au plus fort de la fréquentation touristique, une vingtaine d'animateurs et de moniteurs, dont les trois permanents de l'association, assurent la gestion de cette activité, qui fait désormais partie intégrante de la vie de la rivière. Une activité accessible au plus grand nombre. Y compris aux personnes handicapées et aux seniors, grâce à des bateaux gonflables, qui. . .
UN COCKTAIL TOXIQUE POUR EXTRAIRE LES GAZ DE SCHISTENature
Benzène, toluène, plomb, cuivre, diesel… ces substances très nocives ne sont qu'un petit extrait des 2500 produits chimiques utilisés entre 2005 et 2009 par l'industrie des gaz de schiste aux Etats-Unis. Les démocrates de la Chambre des représentants américaine ont publié samedi un rapport dressant "l'inventaire le plus complet" de ces produits nécessaires à l'extraction par fracturation hydraulique des gaz non conventionnels. 29 cancérigènes ou polluants Parmi les 750 substances chimiques identifiées se trouvent 29 produits classés comme des cancérigènes probables ou suspectés, ou des polluants de l'air ou de l'eau. Et ces substances toxiques ont été utilisés à grande échelle : en cinq ans, plus de 38 millions de litres de produits contenant au moins un cancérigène, et 43 millions de litres d'ethylbenzene (polluant de l'air et de l'eau). Sel, café et coques de noix D'autres substances dangereuses ont été repérées, comme le 2-butoxyethanol, qui peut détruire les globules rouges ou entraîner des maladies de la moelle osseuse ou du foie, et qui entrait dans la composition de 82 millions de litres de produits utilisés entre 2005 et 2009. Plus anecdotiques, le rapport a noté l'utilisation de sel, d'acide citrique, mais aussi de café soluble ou de coques de noix dans les liquides de fracturation. Pas soumis aux lois sur l'eau Le rapport de la Commission de l'énergie et du commerce est basé sur un questionnaire envoyée aux quatorze entreprises exploitant les gaz et huiles de schiste aux Etats-Unis. Certains ingrédients de produits de fracturations n'ont pas été dévoilés par respect du secret industriel. Les travaux de recherche des parlementaires n'indiquent pas si ces produits se retrouvent dans l'eau potable. Aux Etats-Unis, la fracturation hydraulique n'a pas à se conformer à la législation sur la qualité de l'eau. Les conséquences. . .
LES GORGES DE LA JONTE EN LOZERENature
Moins célèbres et moins longues que les gorges du Tarn , les gorges de la Jonte n'en sont pas moins belles. la Jonte coule au creux d'un profond canyon sur un parcours de 21 kilomètres qui part de Meyrueis pour atteindre le Rozier, là où commencent les gorges du Tarn. La Jonte naît à 1 350 mètres d'altitude, dans le massif de l'Aigoual. Son parcours débute dans une vallée boisée des Cévennes puis se poursuit entre le Causse Méjean, vaste plateau aride, et le pays cévenol, couvert de pâturages et de châtaigniers. A partir de Meyrueis, les eaux vives de la rivière creusent un impressionnant canyon jusqu'au Rozier, entre des falaises abruptes, ponctuées de rochers ruiniformes façonnés par l'érosion. Moins prisées par les touristes, sans doute par manque d'eau, les gorges de la Jonte gardent ainsi une authenticité sauvage. Au fond, tout au fond, se dressent des cheminées de calcaire, aux formes étranges. Elles sont le refuge inaccessibles des vautours. Fauves, moines ou percnoptères ils planent majestueusement au dessus des gorges, leur ballet est un véritable spectacle. Nature préservée, grandes voies et engagement sont les mots qui viennent à l'esprit pour imaginer les gorges de la Jonte. Aux frontières de la Lozère et aux portes de Millau , elles forment un tryptique majeur pour le grimpeur moderne avec ses 2 comparses : gorges du Tarn voisines et de la Dourbie (rendues célèbres par les Roc Trip du Boffi) pour l'escalade sportive et grandes voies pour la Jonte. En voiture, pour bénéficier du meilleur panorama sur les gorges de la Jonte, empruntez la route dans le sens de la descente, partant de Meyrueis. En effet, le canyon devient de plus en plus impressionnant et spectaculaire à mesure que vous approchez le confluent avec le Tarn. Au début du parcours, l'érosion a sculpté sur les corniches calcaires des formes étranges. Deux d'entre-elles sont devenues célèbres : le "Vase de Sèvres" et le "Capluc", surmonté d'une croix métallique.. . .
LE LAC DE MAURY OU DE LA SELVESNature
Implanté au milieu des magnifiques paysages de la base Viadène, le lac de Maury baptisé également lac de la Selves ou encore de Saint Amans des Côts, est un grand plan d’eau de 167 ha. Il se localise au confluent des vallées de la Selves et du Selvet, une configuration qui lui procure cette forme caractéristique en V : avec deux bras : un bras "nord" correspondant à la vallée du selvet, et un bras "Est", plus long, restes de la vallée de la Selves. Assez encaissé sur une bonne partie du lac, les berges peuvent également proposer aux pêcheurs quelques plages. La queue du bras de la Selve est assez plane. Sa digue traversée par la D97 reliant Saint Amans des Côts au village du Nayrac, est un grand barrage de béton en forme de voûte de 72 mètres de haut, construit entre 1940 et 1947 dans un val de la Selves et destiné à l’alimentation d’une centrale hydro-électrique. La Selves, longue de 44 km, prend sa source dans l'Aveyron sur le revers ouest plateau de l'Aubrac à 1 330 mètres d'altitude, affluent de la Truyère (rive gauche) dans le lac du barrage de Couesque. Le barrage-réservoir de Maury, au confluent de la Selves et du Selvet, alimente l'usine de Lardit, sur la Truyère. La centrale EDF, du type « lac », a un réservoir d'une capacité utile de 35,12 millions de mètres cubes. La puissance installée est de 45 080 kW et la production moyenne annuelle de 107 millions de kilowatts-heures. LA PECHE Les berges y sont très pentues sur une grande partie du lac rendant l’accès et l’installation impossibles sur une bonne partie. Le cadre y est cependant magnifique vallonné empierré et boisé. Les fonds y sont propres et la bonne densité de poisson est idéale pour débuter en lac de barrage. Attention cependant au climat typique du massif central où il fait parfois extrêmement froid la nuit. Le lac possède une bonne densité de carpes miroirs de bonne souche pesant majoritairement entre 5 et 16/17 kilos avec bien entendu quelques surprises. . .
LE JARDIN BOTANIQUE D'AUBRACNature
Le Jardin Botanique de l'Aubrac - Espace de découverte dédié aux plantes sauvages de l'Aubrac et aux patrimoines naturel et culturel de l'Aubrac. Réaménagé en 2011 au pied de la Maison de l’Aubrac, le Jardin Botanique de l’Aubrac présente actuellement plus de 650 plantes sauvages du plateau de l’Aubrac. Seul, en famille ou en groupe (scolaires, randonneurs, associations…) nous vous proposons des formules adaptées. Visite couplée "Jardin Botanique et Maison de l'Aubrac" pour découvrir le patrimoine naturel et culturel de l'Aubrac. En intérieur et extérieur, au fil des saisons. Des centaines de plantes sauvages, une tourbière avec des plantes insectivores, une culture expérimentale du Thé d'Aubrac, un talus de présentation des roches, un circuit "plantes protégées", un circuit "plantes toxiques", un programme d'animations complet avec visites, diaporamas, dégustations... Plus d'infos sur le site : www.aubrac-jardin.org
LAC DE CASTELNAU LASSOUTSNature
Tout en longueur, le lac de Castelnau-Lassouts-Lous, aux rives pentues et verdoyantes, a conservé son charme sauvage. C'est un lac artificiel d'EDF d'une superficie de 218 hectares. Le lac de Castelnau-Lassouts, appelé aussi lac de Saint-Geniez , suit exactement le tracé de l'ancien lit du Lot produisant sa principale alimentation en eau. C’est un lac très riche en nourriture naturelle car c’est le premier barrage de la rivière Lot. C'est un plan d'eau tout on longueur s'étalant sur quinze kilomètres pour une largeur moyenne de deux cents mètres fermé par deux digues distantes d'un kilomètre. Les accès routiers sont limités et concentrés dans la zone amont et dans la zone aval. A partir de Saint-Geniez , sur la rive droite, la route longe l'eau jusqu'à Lous ; sur la rive gauche on arrive à Cabanac, haut-lieu de rassemblement des pêcheurs en bateau. De la, et sur huit kilomètres, le lac serpente dans des gorges sauvages.
LA CASCADE DU SAUT DU CHIEN Nature
On a beau être ici dans le Nord Aveyron , on n'en est pas moins plus proche d'Aurillac que de Rodez. Bienvenue au Saut du Chien, dans cette excroissance de Midi-Pyrénées qu'est le Carladez. Le site vaut le déplacement. Surtout par temps de fortes chaleurs. Là, à proximité de Montézic et de sa célèbre usine hydroélectrique , coule la plus belle cascade de la région, que l'on peut admirer de l'autre versant des gorges de la Truyère ou surmonter de deux plateforme aménagées, près de Saint-Gervais. LE CIRCUIT DU SAUT DU CHIEN En partant de la Commune de Montezic, une balade de 8km pour une durée d'environ 2h00. Une cascade et un rocher en forme de tête de chien seront le but de cette balade qui vous fera évoluer dans un merveilleux paysage. 1) Prendre le chemin qui descend dans la châtaigneraie. Passer trois portillons et traverser la châtaigneraie. Suivre le chemin jusqu'à la piste forestière, tourner à gauche au ruisseau de Plane. (100 m environ). 2) Traverser le petit pont et suivre la piste en montant à droite, prendre à droite la piste transversale. Au carrefour de quatre pistes prendre à droite à 100 m. Descendre à gauche jusqu'au premier belvédère aménagé. Celui-ci surplombe un canyon dans lequel dévale un ruisseau qui se jette dans la Truyère. En face, vous admirez le château de Valon et les Gorges de la Truyère. Remonter sur 10 m et prendre à gauche vers le deuxième belvédère aménagé. 3) Reprendre la piste à gauche. Passer sur le pont et remonter à gauche pour suivre le sentier. 4) A la piste forestière prendre à gauche. A la fourche, prendre la piste qui monte à droite. Au niveau des sapins, bifurquer à droite et continuer jusqu'à la route, la suivre sur 50 m et au virage, prendre le sentier en face. 5) Arrivé à «Les Chayes» suivre la petite route jusqu’au carrefour. Tourner à droite pour regagner le point de départ. A NE PAS MANQUER en chemin : - Vue de la tête du chien. . .
LA GROTTE DE L'AVEN ARMANDNature
L'aven Armand est une grotte située en Lozère entre Meyrueis et Sainte-Enimie, sur la commune de Hures-la-Parade. Elle abrite une forêt de stalagmites. Elle porte le nom de son découvreur, Louis Armand, forgeron au Rozier, qui y descendit le premier le 19 septembre 1897. Après une descente en funiculaire permettant un accès des plus faciles, la visite de l’AVEN ARMAND, vous amène à plus de 100 mètres sous terre à la découverte de l’un des plus purs joyaux de l’histoire de l’humanité. Des guides passionnés , vous feront admirer, grâce à une mise en lumière aux effets changeants, la Forêt Vierge et ses 400 stalagmites uniques au monde. Vous n’oublierez jamais le Palmier, le Dindon, les Draperies, les Méduses, le Chou-Fleur, la Mâchoire du Tigre…. et bien entendu la Plus Grande Stalagmite connue à ce jour dans le monde qui du haut de se 30 mètres brille et scintille comme un diamant. Une salle unique, féerique, qui par ses dimensions pourrait loger Notre Dame de Paris. Situation géographique Situé à 970 mètres d'altitude, l'Aven Armand est un puits naturel du Causse Méjean, plateau de calcaire jurassique lozérien qui s'inscrit entre les gorges du Tarn et les gorges de la Jonte. L'Aven Armand fait partie de la commune d'Hures la Parade (Lozère). Sur le Causse Méjean entre Meyrueis et Sainte­-Enimie, il est facile d'y accéder en utilisant la départementale D996. Description de L'AVEN Vu du plateau, l'Aven apparaît comme un entonnoir de 10 à 15 mètres de diamètre et 4 à 7 mètres de profondeur. Sous cette embouchure plonge un puits vertical de 75 mètres qui dessert la grande salle. Cette grande salle, de forme ovale, mesure 120 mètres de long sur 60 mètres de large. Fortement inclinée, elle descend jusqu'à 112 mètres en­dessous de l'orifice du puits, son volume total étant de l'ordre de 200000 m³. Dans sa partie supérieure, elle est recouverte d'éboulis et de débris de toutes sortes, tombés de la surface du sol. Dans. . .
LE CHAOS DE MONTPELLIER LE VIEUXNature
Dès les temps les plus reculés, les rochers de Montpellier-le-Vieux ont servi d'abris naturels aux animaux et l'homme y a trouvé asile. Les GRANDS CAUSSES ou CAUSSES MAJEURS , comme les appelait E.A. MARTEL, dessinent au sud du Massif Central un arc de hauts plateaux calcaires. Ils constituent de vastes étendues tabulaires à la surface relativement peu accidentée, dont l'altitude avoisine 1000 mètres. Dans ces plateaux les rivières, le Tarn , la Jonte et la Dourbie, ont creusé de profonds canyons aux parois abruptes et aux crêtes déchiquetées. Découverte du site C'est seulement en 1883 que M. de Barbeyrac "déniche" le site et en parle à M. de Malafosse, alors président de la Société de Géographie de Toulouse, qui la révèle à cette savante assemblée sous le nom de MONTPELLIER-LE-VIEUX. Edouard-Alfred MARTEL, incontestable savant, un an plus tard, entrepris l'exploration des Gorges du Tarn et des Causses , alors totalement inconnus. Ses découvertes sont toutes célèbres, après les Gorges du Tarn et MONTPELLIER-LE-VIEUX, ce sont la rivière souterraine de Bramabiau, la grotte de Dargilan et enfin, couronnement de sa carrière, l'AVEN ARMAND. Archéologie Au XIXe siècle, des ossements humains d'âge indéterminé ont été découverts à plusieurs reprises, mais aucun élément archéologique ne permettait de conclure à la présence de l'homme préhistorique à Montpellier-le-Vieux. En revanche, nombreuses sont les traces de l'activité des Rutènes et de l'occupation gallo-romaine. Des tessons de céramiques, des anneaux de fer et de bronze, une aiguille et une lampe pourraient provenir d'habitations qui auraient abrité pasteurs et résiniers sur le site lui-même. Une relecture du passé archéologique du site est en cours, elle débouche sur des interprétations inédites. Citons parmi les découvertes, des traces de pastoralisme au néolothique ancien, une intense activité au chalcolithique et aux âges du fer (mobilier. . .
 
Haut de page
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
7 0