Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Nature
 

LA GROTTE DE DARGILAN


La grotte de Dargilan, (surnommée « la Grotte Rose ») est située en Lozère à proximité de Meyrueis sur le Causse Noir.

Découverte à la fin de l'automne 1880 par Sahuquet, un jeune berger alors à la poursuite d'un renard, il fallut attendre 1888 pour que le spéléologue Édouard-Alfred Martel en fasse une exploration complète.

Elle sera aménagée et ouverte au public dès 1890.


VISITE

La visite de la Grotte de Dargilan captive par ses dimensions impressionnantes et par la variété de ses concrétions aux couleurs naturelles très accentuées.

L’entrée d’origine, découverte en 1880 par un berger qui poursuivait un renard, ne laisse pas soupçonner l’ampleur des salles qui attendent le visiteur.

Ce dédale souterrain, révélé en 1888 par Edouard Alfred Martel et aménagé la première fois en 1890, fit de Dargilan la première grotte ouverte au public.

Dargilan, c’est la diversité

D’abord, une salle immense où un effondrement d’une épaisseur de 60 mètres de roches entrelacées laisse stupéfait. Ici et là, sur ce chaos, scintillent de nombreuses stalagmites de toutes tailles en cour d’édification. A la voûte pend une multitude de fistuleuses.

Au sud, une salle de dimensions plus réduites mais richement décorée, abrite déjà une belle colonne. La visite se poursuit dans l’ancien lit d’une rivière souterraine avec une succession de salles aussi variées que concrétionnées.

Ici, la goutte d’eau dépose patiemment son lot de calcite. Elle se fait sculpteur pour façonner d’impressionnantes colonnes dont le Clocher est la pièce maîtresse. Elle s’écoule le long des parois pour former d’imposantes ou délicates draperies (Oreille d’éléphant, Cascade pétrifiée). Dargilan, la grotte rose du Causse Noir.

Une concentration particulière d’oxyde de fer ou de matières organiques dans cette partie du karst donne aux concrétions des teintes très variées. C’est une succession étonnante d’ocres, de jaunes, de safran et de roses. Comme si, dans l’obscurité totale depuis sa naissance, la grotte avait rêvé d’un coucher de soleil.


HISTORIQUE

La grotte était complètement ignorée dans la région, lorsque le jeune Sahuquet y pénétra vers la fin de l'automne de 1880. C'était un jeune berger, commis à la garde du troupeau de l'une des fermes voisines.

Il vit un jour un renard pénétrer dans une fissure de roche et, chasseur d'instinct, comme tout berger caussenard qui se respecte, il se mit en devoir de capturer maître goupil.

Après plusieurs heures de travail, il s'aperçut que la fissure allait en s'élargissant, passa bientôt lui-même au travers de l'ouverture agrandie et se trouva au seuil de la première salle. Très effrayé par les premières stalagmites qu'il prit , dit-on, pour des fantômes et par la résonance de sa voix dans l'immense nef obscure, il n'insista pas.

C'est à cette époque qu'arriva dans la région un jeune géographe de 24 ans, E.A MARTEL, qui inspecta la grande salle de l'entrée, dans laquelle il reconnut l'existence de cinq puits profonds.

Pour en faire l'exploration méthodique, tout un matériel était nécessaire et la visite complète et détaillée de la grande salle et des autres parties de la grotte n'eut lieu qu'en 1888, année marquante pour la spéléologie mondiale.

De nombreuses personnes vinrent pour voir la grotte merveilleuse. En 1891, la propriété immobilière de Dargilan fut transférée à MM. Schitz et Consorts qui se proposaient d'en organiser régulièrement la visite.

La Société qu'ils formèrent à cette fin, était dénommée La France Pittoresque. Elle fut remplacée par la Société des Gorges du Tarn, puis par la Société Anonyme de Dargilan.

En 1910, des câbles électriques furent posés, permettant un éclairage successif de toutes les salles. Actuellement, Dargilan est une des grottes les mieux aménagées que l'on puisse visiter. Grâce à des travaux effectués en 1982 par M. Ephrem PASSET, avec les techniques actuelles, le visiteur peut la parcourir sur 1 km.


Voir aussi notre article : LA GROTTE DE L AVEN ARMAND


Site internet de la Grotte de Dargilan :
www.grotte-dargilan.com
La grotte de Dargilan contient plusieures nappes d eau dont la profondeur varie et qui servent de mirroir à des girandoles.
La grotte de Dargilan contient plusieures nappes d eau dont la profondeur varie et qui servent de mirroir à des girandoles.
Le couloir des Draperies, dit aussi la Cascade Pétrifiée est bien particulier à la grotte de Dargilan.
Le couloir des Draperies, dit aussi la Cascade Pétrifiée est bien particulier à la grotte de Dargilan.
La magnifique pyramide du Clocher de 16 mètres, une des plus belles colonnes connues.
La magnifique pyramide du Clocher de 16 mètres, une des plus belles colonnes connues.
La grande salle est également appelée Salle du Chaos avec un plafond en coupole régulière.
La grande salle est également appelée Salle du Chaos avec un plafond en coupole régulière.
Une belle image du Causse Noir, au-dessus de la grotte de Dargilan, près de Meyrueis en Lozère.
Une belle image du Causse Noir, au-dessus de la grotte de Dargilan, près de Meyrueis en Lozère.
Vue aérienne du site de Dargilan situé à 7 km de Meyrueis dans le sud de la Lozère.
Vue aérienne du site de Dargilan situé à 7 km de Meyrueis dans le sud de la Lozère.
 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
Grotte de Foissac - Aveyron - FranceGROTTE PREHISTORIQUE DE FOISSAC CLASSEE MONUMENT HISTORIQUENature
La grotte préhistorique de Foissac, à 1,5 km au sud du village du même nom, est située entre Capdenac , Figeac et Rodez sur un plateau calcaire dominant la vallée du Lot. Ce plateau est jalonné par de nombreux vestiges, qui témoignent d'une vie préhistorique intense. La présence de traces de pas, d'animaux, de poteries et de sépultures ont donné. . .

La Cascade du Capat dans le département du Cantal en AuvergneLA CASCADE DU CAPATNature
La Cascade du Capat est une cascade de la rivière du Siniq qui franchit des pierres volcaniques du Cantal et de l'Auvergne. La chute forme un bassin naturel appréciable durant l'été. Mais attention, l'eau sort directement des sources des montagnes, même en temps de chaleur elle est très fraîche. A l'arrière plan, une petite grotte donne une touche colorée. . .

La cascade du Déroc sur la commune de Nasbinals en Lozère.LA CASCADE DU DEROC SUR LA COMMUNE DE NASBINALSNature
La cascade du Déroc est une chute d'eau du département de la Lozère et constitue l'un des sites naturels les plus remarquables de l'Aubrac. Elle est formée par l'exutoire du lac des Salhiens qui se précipite du haut d'une falaise basaltique (correspondant à une ancienne coulée de lave) et retombe 32 m plus bas. La cascade cache une petite grotte dont. . .

Rodelle - Aveyron - FranceLE SITE DE RODELLE CLASSE PROTEGE PAR LES BATIMENTS DE FRANCETourisme
Presque en ruines il y a 40 ans, le site de Rodelle a retrouvé tout son lustre par la magie d'une rénovation soignée. Situé en plein Causse Comtal, Rodelle s'étale sur une arête rocheuse sculptée comme Bozouls par les méandres du Dourdou. Son nom vient de Ruthenula, le "Petit Rodez". Durant l’Antiquité, à cet endroit, au cœur du Causse Comtal,. . .

Des chercheurs français ont découvert que des hommes venant du Proche-Orient vivaient en Aveyron il y a environ 5.000 ans. Une conclusion émise après l'analyse d'ADN prélevé sur des dents datant de l'ère néolithique.DES HOMMES VENUS DU MOYEN-ORIENT, NOS ANCETRES LES TURCSHistoire
C'est une découverte très importante qui a été faite dans la grotte de Treilles, sur la commune de Saint-Jean-et-Saint-Paul. Des hommes venus du Moyen-Orient, probablement d'Anatolie (Turquie), vivaient au IVe millénaire avant notre ère en Aveyron. Des hommes venant du Proche-Orient vivaient au IVe millénaire avant notre ère en Aveyron, révèle une étude. . .

C'est à Louis Armand que l'on doit la découverte de l'Aven, qu'il explora en compagnie d'Edouard Alfred Martel, véritable pionnier de la spéléologie.LA GROTTE DE L'AVEN ARMANDNature
L'aven Armand est une grotte située en Lozère entre Meyrueis et Sainte-Enimie, sur la commune de Hures-la-Parade. Elle abrite une forêt de stalagmites. Elle porte le nom de son découvreur, Louis Armand, forgeron au Rozier, qui y descendit le premier le 19 septembre 1897. Après une descente en funiculaire permettant un accès des plus faciles, la visite. . .

L'Aubrac est un haut plateau volcanique et granitique situé au centre-sud du Massif central.LE PLATEAU DE L'AUBRAC ET LA CASCADE DU DEROCVidéos
L'Aubrac est un haut plateau volcanique et granitique situé au centre-sud du Massif central. Sur 2 500 km2, forêts et pâturages se partagent l’espace. Après la transhumance , marquant le début de la belle saison, on y croise les troupeaux de la magnifique race Aubrac, autour d’innombrables abris de bergers nommés “burons”. Ici, vous serez envahi d’émotions. . .

Creissels est un village médiéval construit au pied des falaises du Causse du Larzac.CREISSELS, SON CHATEAU ET SES CASCADESBeaux villages
Creissels est un village construit au pied des falaises du Causse du Larzac , dominant le Tarn , situé à 5 km de Millau et à 30 km de St Affrique. Le tuf, roche légère et facile à extraire et à tailler, résultant de dépôts de calcaire par les eaux d'infiltration, a été exploité pendant des siècles à Creissels. Il a été utilisé pour la construction de. . .

Belcastel: Plus beau village de France - AveyronBELCASTEL : UN DES PLUS BEAUX VILLAGES DE FRANCEBeaux villages
Un site naturel d'exception Situé au bord de la rivière aveyron , Belcastel est aujourd'hui un des plus beaux villages de France. Cerné de pentes boisées et superbement circonscrit par le relief, ses maisons s'étagent au pied de l'imposant château fort. Hier avec un patrimoine quasi à l'abandon, Belcastel vit aujourd'hui une deuxième jeunesse. . . .

Chaos de Montpellier le Vieux - Porte de Mycènes - AveyronLE CHAOS DE MONTPELLIER LE VIEUXNature
Dès les temps les plus reculés, les rochers de Montpellier-le-Vieux ont servi d'abris naturels aux animaux et l'homme y a trouvé asile. Les GRANDS CAUSSES ou CAUSSES MAJEURS , comme les appelait E.A. MARTEL, dessinent au sud du Massif Central un arc de hauts plateaux calcaires. Ils constituent de vastes étendues tabulaires à la surface relativement peu accidentée,. . .

 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
2 0