Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Nature
 

LE SITE DES IGUES DE PY ET DE ROUFFIÉS


VISITE DU SITE DES IGUES DE PY ET DE ROUFFIÉS


A deux pas du village de Compolibat, on découvre un autre monde auquel le promeneur ne s'attend pas vraiment : les fameuses et presque uniques igues du Py et de Rouffiès. Ces étonnants phénomènes géologiques, ces étranges cheminées naturelles sculptées dans l'argile rouge, par le temps, l'eau et l'érosion, vous transportent dans un autre univers. Comme si l'on se retrouvait projeté, quelque part, au beau milieu d'une contrée sauvage et perdue de l'un des canyons de l'Ouest américain.


Une balade aménagée d'une heure trente, avec des panneaux explicatifs, permet de parcourir en toute facilité ce site surprenant qui dévoile toute sa beauté à la lumière rasante de fin d'après-midi. Un ravissement pour les yeux et les amateurs de photos. Le type même de balade que l'on peut faire avec toute la famille. En évitant toutefois les grosses chaleurs.


Le site des Igues de Py et de Rouffiés, situé à Compolibat près de Villefranche-de-Rouergue dans l'Aveyron, sont des abîmes naturels creusés dans l'argile rouge et provoqués par effondrement ou érosion. Ils sont plus connus sous le surnom de "chemin des fées".


Ce phénomène géologique donne lieu à un sillon, appelé une igue d'environ 20 mètres de profondeur pour 40 à 50 mètres de large. La curiosité de ce travail géologique, unique en Rouergue, réside dans la décoration des parois des igues qui semblent sculptées de la main de l'homme.


La formation des Igues provient de l'altération et de l'érosion des roches sédimentaires détritiques (ère tertiaire) et des sols préexistants, par les agents atmosphériques (pluie, vent, neige, gelée). Les roches tendres ont ainsi été, sans peine, attaquées, les roches les plus dures, qui elles ont résité, ont joué le rôle de parapluie ne protégeant les terrains du dessous.


L'eau continue incessemment sont travail de sape sur les roches plus friables et emport l'argile rouge mouillée, les grains de sable vers le bas de la pente. Les sédiments emportés sont ensuite transportés par les eaux courantes ce qui explique la présence de sable rougeâtre (ferrugineux) suivi de dépôts d'argile, plus bas, dans le lit du ruisseau asséché l'été.


L'érosion n'arrête jamais son travail, elle sculpte des figures de plus en plus fines, pointues, les piliers devenant de plus en plus fragiles à la base.



LIEU :
Visite du site des Igues de Py et de Rouffiés
12350 COMPOLIBAT
Le site des Igues de Py et de Rouffiés à Compolibat près de Villefranche-de-Rouergue
Le site des Igues de Py et de Rouffiés à Compolibat près de Villefranche-de-Rouergue
Le site des Igues de Py et de Rouffiés à Compolibat près de Villefranche-de-Rouergue
Le site des Igues de Py et de Rouffiés à Compolibat près de Villefranche-de-Rouergue
Les fameuses et presque uniques igues du Py et de Rouffiès.
Les fameuses et presque uniques igues du Py et de Rouffiès.
 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
Villefranche de Rouergue - Bastide de l'AveyronVILLEFRANCHE DE ROUERGUE: ERE DES BASTIDES MEDIEVALESBeaux villages
Bastide fondée en 1252 par Alphonse de Poitiers, frère du roi Saint-Louis (Louis IX) , Villefranche-de-Rouergue est situé au confluent de deux rivières, l'Alzou et l'Aveyron. Elle devient rapidement une importante place d'échanges commerciaux et le restera malgré le grand incendie de 1497 qui détruit une grande partie de la ville, et la grande épidémie. . .

 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
3 0