Précédent      1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20        Suivant
 
NOS PARTENAIRES
 
Planifiez un voyage en train de luxe et revivez les années 30 à bord du Venice Simplon Orient Express. Découvrez toutes les offres de circuits en train de luxe sur traindeluxe.com.
Serrurier
 
 
Actualités en Aveyron
L'ABBAYE DE BONNEVAL ET SA CHOCOLATERIETourisme
Les chocolats de Bonneval sont fabriqués avec beaucoup de soin par les moniales dans les ateliers de l'abbaye. Il s'agit d'une fabrication de type artisanal dont la tradition se poursuit à Bonneval depuis 1878. Au fil des ans, les recettes se sont améliorées et les machines se sont perfectionnées. Aujourd'hui une partie de la production est automatisée. Aucune graisse végétale autre que le pur beurre de cacao n'est ajoutée dans la composition des produits. Présentation de l'Abbaye de Bonneval La "Bonne Vallée" Bona Val (en occitan) est une vallée sauvage du Nord-Aveyron, entre Espalion et Laguiole , où se trouve depuis près de neuf siècles une abbaye cistercienne. Fondée en 1147, l'Abbaye a d'abord été occupée par des moines cisterciens jusqu'à la Révolution (1791). Puis en 1875 des religieuses cisterciennes trappistines ont rétabli la vie contemplative dans ce lieu propice à la prière. La communauté compte aujourd'hui 30 soeurs de 28 à 96 ans. Nous vivons de notre travail, notamment grâce à la fabrication d'un chocolat connu et apprécié dans la région. Moniales cisterciennes . . .
JOURNÉES DES PLANTES RARES ET DE COLLECTION A ST COME D'OLT LE 16 ET 17 SEPTEMBRE 2017Manifestations
Du 16 au 17 septembre 2017 à Saint Côme d'Olt en Aveyron. Journée sous le thème : "Légumes, fruits rares et biodynamie". Au programme : stands avec + de 30 pépiniéristes / collectionneurs-producteurs venus de toute la France, 6 conférences, ateliers divers, présentation des nouveautés, restauration et buvette sur place. Programme complet sur demande. Journée proposée par la Fédération Internationale de l'Arbre Plus d'info sur le site : Foire aux plantes rares
LA RECETTE DES PASCADESGastronomie
Mélanger 60 g de beurre fondu avec 250 g de farine. Ajouter : 1 bouquet de persil haché 4 oeufs entiers 100 ml de lait 2 pincées de sel. Mélanger le tout et laisser reposer 1 heure. Faire cuire des crêpes épaisses d'environ 10 cm de diamètre durant 5 à 8 minutes dans une poêle huilée. Les Pascades se mangent chaudes ou froides.
LA BASTIDE L'EVEQUE, UNE DES 6 BASTIDES DU ROUERGUEBeaux villages
La Bastide-L'Evêque possède plusieurs hameaux comme Cabanes ou Le Rieu. On compte quatre paroisses sur cette commune : La Bastide l'Évêque, Teulières, Cabanes et Cadour. Il s'agit là du nom des principaux villages auxquels se rajoutent de très nombreux hameaux plus ou moins gros. La commune est délimitée au Nord par la rivière Aveyron et au Sud par la route départementale 911. Terre de granite et de schiste principalement, la commune se trouve au tout début du Ségala aveyronais lorsque l'on passe la faille de Villefranche-de-Rouergue en direction de Rodez. La commune est essentiellement rurale, on y trouve donc de nombreuses exploitations agricoles dont l'activité varie entre l'élevage bovin viande ou bovin lait mais également ovin. De nombreux artisans résident ou travaillent sur la commune de La Bastide. Un certain nombre d'habitants ont choisi simplement de s'y installer mais exercent leur activité professionnelle dans les agglomérations voisines comme Villefranche-de-Rouergue ou Rieupeyroux. Fondée en 1280 par l'évêque Raymond de Calmont, La Bastide l'Évêque est une des bastides du Rouergue Occidental, avec Najac , Sauveterre-de-Rouergue , Villeneuve d'Aveyron. . .
CHATEAU DE MESSILHAC : SPLENDIDE ET INTACTE ARCHITECTURE RENAISSANCEChâteaux
Construit en Carladez dès le XIème siècle, sur un promontoire élevé dominant la vallée du Goul, aux confins de la Haute Auvergne et du Rouergue, Messilhac, par les embellissements apportés à son logis central au début du XVIème siècle par Jean de Montamat, son seigneur, est aujourd'hui le seul vestige intact de l'architecture de la Renaissance dans le Cantal, avec une façade sculptée de toute beauté et un escalier droit à l'italienne. Il transforma le sévère château féodal en une agréable résidence en ajoutant à la facade une grande porte, de belles sculptures, des fenêtres à meneaux et des cheminées à manteaux. C'est son buste qui figure dans le motif en forme de coquille au-dessus de l'entrée. Dans le vestibule on peut lire sa devise d'acceuil: "Qui vient céans et rien n'apporte Soit diligent de passer la porte Car notre estat ne peut porter Ceans venir sans rien porter." Le château qui fut à la fin du seizième siècle le siège du bailli de la Haute Auvergne, le capitaine Capt de Rastinhac, lieutenant général du roi dans la région, joua un rôle important dans l'histoire locale, notamment au cours de la Guerre de Cent Ans où il. . .
LA SAINT FLEURET A ESTAING : 2 JUILLET 2017 Manifestations
Depuis plus d'un millénaire, Estaing s'est donnée Saint-Fleuret pour patron de la paroisse. Résumons les écrits le concernant, fruits des recherches du doyen Dijols curé d’Estaing , et rédigés vers 1947. La légende prétend que ce Saint était sans doute évêque régionnaire d’Auvergne, ce qui permettrait de comprendre l’homonymie avec Saint Flour qui serait alors la même personne. Toujours est-il que, dès ce monde, Dieu glorifia son serviteur du don des miracles. L’histoire ou la légende dit encore que ce saint homme fut appelé, avec quelques confrères, par le pape, qui pourrait être Boniface V, à Rome, ce dernier inquiet des conséquences de l’hérésie arienne. Au retour, il s’arrêta à Estaing le jour de la Pentecôte, pour quelques jours de repos. Ils furent marqués de miracles éclatants. Après quinze jours, il y fut pris de fièvres et y mourut huit jours plus tard. Ce n’est que beaucoup plus tard que la translation de la majeure partie de ses reliques fut effectuée, après qu’elles furent reconnues les 7, 8 et 9 septembre 1880, à Rodez. Le père Dijols nous dit qu’elles arrivèrent à Estaing le 12 septembre 1880, en présence de trois évêques (Rodez , Marseille et Clermont).. . .
RODEZ: UNE CITE DEUX FOIS MILLENAIREHistoire
HISTOIRE Rodez est une ville deux fois millénaire : son existence remonterait au Ve siècle av. J.-C., lorsqu'une peuplade celtique d'Europe centrale, les Ruthènes, s’arrêta au sud de l'Auvergne pour fonder l'un de ces oppidums caractéristiques de la civilisation gauloise. Sous l'occupation romaine, l'oppidum prend le nom de Segodunum (« La colline de seigle ») en raison de son édification au sommet d'un piton. Le fait ruthène demeurait une réalité si incontournable qu'au Bas-Empire la ville fut baptisée la Civitas Rutenorum ou ville des Ruthènes, puis Ruteni et finalement Rodez. Alors que le christianisme se répandait dans la foulée de l'action évangélisatrice de Saint Amans, la ville n'échappa pas aux troubles des temps barbares qui suivirent la chute de l'Empire romain. UN RICHE PASSE Rodez a été successivement occupée par les Wisigoths, les Francs, les armées des ducs d'Aquitaine et des comtes de Toulouse, ainsi que par les Maures, qui l'investirent en 725 et mirent à bas l'église antique. Plus tard, ce seront les Anglais qui l'investiront lors de la guerre de Cent Ans. Mais l'histoire de la ville resta marquée durant. . .
10 ANS APRES, MILLAU PEUT DIRE MERCI A SON VIADUC...Tourisme
Millau, ses bouchons automobiles, ses paysans du Larzac et... son fameux pont de 2.460 m de long, perché à 270 m au-dessus des gorges du Tarn. Bâti en 2004, l'édifice fête aujourd'hui ses dix ans. Une décennie au cours de laquelle il a largement contribué à doper la fréquentation touristique de la région. La lutte écologiste des paysans du Larzac a fait autrefois la réputation de la ville de Millau. Mais c'est en 2004 que celle-ci a acquis une notoriété mondiale. Construit en trois ans, le projet du viaduc de Millau , né dans la tête du Britannique Norman Foster, a durablement changé la destinée de la sous-préfecture de l'Aveyron. Soutenu par sept piles, le gigantesque édifice est surmonté de pylônes multi-haubanés dont le plus haut culmine à 343 mètres au-dessus du Tarn, dépassant ainsi la Tour Eiffel. Cette prouesse technique « a braqué les regards du monde sur Millau et nous a donné une notoriété mondiale et une image high-tech », explique Gérard Prêtre, président de la communauté de communes de Millau-Grands Causses. Il a démultiplié le nombre des touristes, et a permis aux entreprises locales de s'ouvrir sur le monde grâce à l'autoroute A75 de Paris-Clermont-Méditerranée. . .
CHATEAU DE BROUSSE, CHATEAU-FORT DU IXe SIECLEChâteaux
Campé sur un promontoire rocheux dominant les eaux du Tarn et de l'Alrance, le château de Brousse est impressionnant de majestuosité. L'architecture fortifiée du Moyen-âge se marie harmonieusement avec les maisons du village classé. Ce château appartenait aux comtes du Rouergue, et par la suite à la famille d'Arpajon. Perché sur un éperon rocheux, le château-fort fur bâti au IXeme siècle et remanié jusqu'au XVIIeme. Il fut la propriété des seigneurs d'Arpajon durant 500 ans. Monument historique, il protège un des "Plus beaux villages de France ". Du Moyen-Age, il a conservé son enceinte fortifiée, son chemin de ronde ainsi que cinq tours de défense. On peut parcourir le rempart, visiter les tours et les appartements du seigneur datés de la Renaissance. Tours, logis des officiers, résidence seigneuriale, four à pain, pigeonnier, puits-citerne, meurtrières, prison, latrines, mâchicoulis... du Moyen Age à la Renaissance c'est un véritable voyage à travers le temps architectural qui attend le visiteur. Propriété des Comtes de Rouergue puis de la puissante famille d'Arpajon pendant près de 500 ans, c'est aujourd'hui le Foyer-Rural de Brousse-le-Château. . .
LA PECHE EN AVEYRONNature
Avec 7 000 km de cours d'eau classés en 1ère et 2ème catégories et plus de 38 lacs publics, l'Aveyron est un département où l'eau est présente partout. Des torrents qui dévalent l'Aubrac aux grands lacs, des grandes rivières, larges et puissantes aux eaux plus calmes des plaines, l'Aveyron s'ouvre à toutes les techniques de pêche. Présentation de quelques spots de pêche et de leurs poissons * Les carnassiers (ex : brochets, sandres et perches…) qui constituent incontestablement la grande richesse halieutique de l’Aveyron sont en pleine nature sauvage comme le lac de Sarrans , mais aussi deux rivières pour un lac avec le lac de Maury (appelé également lac de Saint Amans des Côts ), le lac de Golinhac cadre touristique idéal, et le lac de Castelnau-Lassouts le plus célèbre des lacs aveyronnais, la rivière Lot aussi la grande rivière, le lac de Pont de Salars, le lac de Pareloup , le barrage du Pinet à découvrir ainsi que le barrage de Lacroux. * La carpe. L’Aveyron est un département particulièrement avant-gardiste en matière. . .
 
     
 Précédent Logos/Partenariat/Echange de liens Suivant 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2018
6 0