Précédent      1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20        Suivant
 
NOS PARTENAIRES
 
Serrurier
 
 
 
Actualités en Aveyron
LE PARC ANIMALIER DE LA VALLEE DES DAIMSNature
C'est au cœur de la châtaigneraie, qu'évolue depuis 1989 une curieuse vallée, celle des Daims. Arrivée fulgurante en février 1989, avec au départ 35 femelles introduites sur une surface de 35 hectares. Il faudra attendre 1992 pour que le parc soit ouvert aux visiteurs. En 1996, le petit train fait son entrée à la Vallée. Il devient un amusement pour les petits comme pour les grands. LES DAIMS Il y a maintenant quelques années, deux frères, Georges et Jean Marc CHAMPEIX se sont lancés le défi d'introduire des Daims dans cette belle région qu'est la Châtaigneraie. En février 1989, les premiers animaux sont importés de Hollande. Les 35 premières femelles sont introduites dans un environnement naturel recréé, d'une surface totale de 30 hectares. Ce paysage adapté au développement de l'animal est constitué d'une vaste partie boisée et de prairies. La Vallée des Daims héberge aujourd'hui, plus de 200 bêtes, mâles et femelles confondus, dispersées et divisées en plusieurs hardes. Pour garantir la sécurité des bêtes du parc, et les maintenir à l'intérieur de l'élevage, celui-ci est bordé d'une clôture spéciale cervidés. Accès . . .
LA RECETTE DU POUNTI : SPECIALITE DU ROUERGUE Gastronomie
Ingredients : Une bonne tranche de lard gras 5 oeufs 1 gros oignon 1 bouquet de fines herbes 1 bouquet de persil Quelques feuilles de carde ou blette 300 g de pruneaux Lait 2 cuillerées de farine par oeuf Sel, poivre Faire un hachis avec le lard gras, oignon, fines herbes, persil et feuilles de carde. Ajouter les oeufs entiers et de la farine. Saler, poivrer. Eclaircir avec du lait pour obtenir la consistance d'une pâte à crèpe un peu épaisse. Graisser une cocotte, verser la pâte, y placer les pruneaux et mettre au four chaud (180° C) pendant 45 minutes.
RODEZ: UNE CITE DEUX FOIS MILLENAIREHistoire
HISTOIRE Rodez est une ville deux fois millénaire : son existence remonterait au Ve siècle av. J.-C., lorsqu'une peuplade celtique d'Europe centrale, les Ruthènes, s’arrêta au sud de l'Auvergne pour fonder l'un de ces oppidums caractéristiques de la civilisation gauloise. Sous l'occupation romaine, l'oppidum prend le nom de Segodunum (« La colline de seigle ») en raison de son édification au sommet d'un piton. Le fait ruthène demeurait une réalité si incontournable qu'au Bas-Empire la ville fut baptisée la Civitas Rutenorum ou ville des Ruthènes, puis Ruteni et finalement Rodez. Alors que le christianisme se répandait dans la foulée de l'action évangélisatrice de Saint Amans, la ville n'échappa pas aux troubles des temps barbares qui suivirent la chute de l'Empire romain. UN RICHE PASSE Rodez a été successivement occupée par les Wisigoths, les Francs, les armées des ducs d'Aquitaine et des comtes de Toulouse, ainsi que par les Maures, qui l'investirent en 725 et mirent à bas l'église antique. Plus tard, ce seront les Anglais qui l'investiront lors de la guerre de Cent Ans. Mais l'histoire de la ville resta marquée durant. . .
LES RASPES DU TARN : UNE DESTINATION PRESERVEE ET CONFIDENTIELLE.Nature
Les Raspes constituent une fraction sud du Massif central et se situent dans le sud du département de l'Aveyron 20 Km en aval de la ville de Millau et à 10 Km de la ville de Saint Affrique et jusqu'à la limite entre les départements du Tarn et de l'Aveyron. Plus précisément entre le mas de la nauq sur la commune du Viala-du-Tarn et le bourg de Broquiès. Oubliées les falaises calcaires des Gorges du Tarn , à partir de Saint-Rome-de-Tarn , l'environnement de la rivière change. On pénètre dans les Raspes. Les Raspes sont des défilés encaissés et sauvages aux parois escarpées, couvertes de genets et de châtaigniers, où serpente le Tarn. Ils forment la limite sud du Lévézou et la limite nord du pays Saint-Affricain. Ce territoire très abrupt présente une faune et une flore exceptionnelle et est parcouru par une multitude de cascades et de ruisseaux. Un territoire d'une quarantaine de kilomètres, entre Saint-Rome-de-Tarn et Brousse-le-Château qui forme une frontière naturelle, tant géologique que culturelle et historique, entre les Causses et le plateau du Lévezou. Ici le Tarn serpente entre les roches métamorphiques : schiste, granit, que l'eau a façonné au fil du. . .
DECOUVREZ NOTRE REGION - L'OCCITANIE PAR NATHALIE PHILIPPECulturel
Voici le site de Nathalie PHILIPPE sur la région Occitanie qui nous fait partager l'authenticité, le patrimoine, la culture et l'art des 13 départements qui composent l'Occitanie. L'Ariège (09), L'Aude (11), L'Aveyron (12) , Le Gard (30), La Haute-Garonne (31), Le Gers (32), L'Hérault (34), Le Lot (46), La Lozère (48), Les Hautes-Pyrénées (65), Les Pyrénées-Orientales (66), Le Tarn (81), Le Tarn-et-Garonne (82) www.tourismeetpatrimoineenoccitanie.fr
LE MOULIN DE TERRAL SUR L'AUBRACCulturel
Le Moulin de Terral est l’un des 15 moulins connus à ce jour qui s’échelonnaient le long de la Boralde de Saint-Chély , boralde étant le nom générique des rivières de l’Aubrac qui alimentent la rive droite du Lot. L’acte de fondation de Terral remonte à 1312. Cette année-là, Hugues Cabrolié et sa femme Raymonde, habitants du château de Salgues, obtiennent du baron de Calmont, seigneur de cette région et maître des cours d’eau non navigables, l’autorisation de construire en ce lieu un moulin de 3 ou 4 meules. Le moulin, bien que propriété des Cabrolié, avait un caractère banal : les habitants des environs étaient tenus d’y faire moudre leurs grains. Au début, les meuniers ne logeaient pas sur place. Terral se développera particulièrement à partir de la seconde moitié du XVII° siècle, sous l’impulsion de la famille Bonal, alliée aux Cabrolié. On doit certainement à Pierre Bonal la construction de la maison d’habitation. À partir de cette époque les meuniers résident sur le site. En 1704, Jean, fils de Pierre, fait construire la grange-étable. Le moulin à huile verra le jour vers le milieu du XVIII° siècle. En 1765, l’implantation des bâtiments était celle que nous connaissons. . .
LES TRIPOUS DE NAUCELLEGastronomie
Le tripou peut actuellement se consommer dans tout le département, alors que ses origines sont nord-aveyronnaises. Se procurer un ventre de veau. Râper les tripes et les nettoyer à plusieurs eaux. Découper la panse en morceaux rectangulaires et les aligner soigneusement sur une table. Découper en morceaux plus petits les gros boyaux. Garder les boyaux plus fins. Mettre les morceaux de boyaux découpés (3 ou 4 morceaux) sur les rectangles de pansette étalés. Ajouter une mince lame de jambon de pays, le sel, le poivre et le persil. enfin, le tripou est roulé et attaché d'une petite longueur de boyau fin. Garnir le fond d'une casserole avec oignons, carottes, céleri, tomates et un peu de vin blanc sec. Laisser mijoter à feu doux pendant 6 à 8 heures en surveillant la cuisson. Servir très chaud avec des pommes vapeur.
FONDUE AVEYRONNAISEGastronomie
Ingrédients pour 4/5 personnes : 400 gr de tome fraîche pour Aligot, 100 gr de vieux Salers, 150 gr de Roquefort, (sortir les fromages du réfrigérateur 2 h avant), 15 cl de vin blanc sec (Côte de Millau ou vins blanc d'Entraygues), 5 cl d'eau-de-vie de prune, pain de campagne coupé en dés, ail, poivre du moulin Recette de la fondue Aveyronnaise : Faire fondre dans un récipient spécial pour fondue les 400 gr de tome fraîche. Ajouter le Salers émietté en remuant avec une spatule en bois puis ajouter le Roquefort, en continuant de mélanger. On peut faciliter la bonne fusion des trois fromages en délayant 1/2 cuillère à café de Maïzena dans le vin blanc et l'eau-de-vie, qu'on ajoute lentement tout en continuant à tourner. Quand la pâte est onctueuse et homogène, poivrer généreusement au moulin. Ne pas ajouter de sel, les fromages en contenant suffisamment. Servir à table sur le réchaud à fondue en maintenant une température proche de l'ébullition. Tremper au bout d'une pique ou d'une fourchette les dés de pain de campagne. On peut, à la fin, jeter. . .
RANDONNEES ET VTT A ENTRAYGUES - NORD AVEYRON Sports
Entre Entraygues et Golinhac, un espace VTT "gorges du lot et truyère" labellisé par la Fédération Française de Cyclisme, propose 12 circuits balisés, soit 217 km au total. Voici les 5 itinéraires au départ d'Entraygues : 1) " Au départ des sources " 18 km avec 380m de dénivelé : rouge (difficile) 2) " Ruisseau des tours " 13 km avec 220m de dénivelé : rouge (difficile) 3) " Crestes et les 14 virages " 28 km avec 260 de dénivelé : noir (très difficile) 4) " Coteaux et coltades " 20 km avec 510m de dénivelé : noir (très difficile) 5) " Les Banhars déchaînés " 10 km avec 295m de dénivelé : bleu (facile) Possibilité de départ à banhars pour un circuit raccourci de 5 km. Randonnées : le GR de pays " Lo Camin d'Olt " Ce GR qui s'emprunte à pied, à cheval ou à VTT vous fera découvrir le Nord Aveyron. Le circuit 2 boucles balisées est à faire en 5 ou 6 jours et arpente la vallée du lot et les gorges de la truyère. Circuit 1 : 55 km ( 2 ou 3 jours ) Entraygues - Golinhac - Espeyrac - Vieillevie - Le Fel - Entraygues Circuit 2 : 62 km ( 3 jours ) Entraygues - Couesque - Saint Hippolyte - gorges de la truyère (Valon) - Campouriez - Entraygues.. . .
LE LIORAN : STATION DE SKI ALPIN ET FONDSports
Nichée dans un cadre exceptionnel, au milieu des sapins, la Station de ski du Lioran s'étend sur 150 hectares, de 1160 à 1850 mètres d'altitude. 42 pistes pour 60 Km skiables. 11 pistes vertes, 12 pistes bleues, 14 pistes rouges, 5 pistes noires. Les équipements 22 remontées mécaniques font du Lioran le domaine skiable le mieux équipé du Massif Central *8 télésièges dont un télésiège débrayable au Plomb du Cantal et le nouveau télésiège du Remberter *13 téléskis, dont 4 télébaby. *1 téléphérique relie la station du Lioran au Plomb du Cantal (1856m). Il peut contenir jusqu'à 80 personnes et vous monte à la vitesse de 10 m/s sur le plus haut sommet du Cantal. Un réseau optimisé de canons à neige permet l'enneigement de 10 pistes et de l'espace débutant au coeur de la station. Le Lioran c'est aussi le plaisir de goûter à la neige sans les skis : Chiens de Traîneaux, motoneiges, balnéothérapie, pistes de luge, dévalkart, randonnées raquettes, téléphérique du Plomb du Cantal , Patinoire. www.lelioran.com