Précédent      1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20        Suivant
 
NOS PARTENAIRES
 
Rutènescope : concerts, expositions, théâtre en Aveyron.
L'actualité des arts en Aveyron -Agenda - Nouvelles - Forum - Galerie virtuelle.
 
 
Actualités en Aveyron
LA JOCONDE A L'ABBAYE DE LOC-DIEUHistoire
Mai 1940 : alors que les allemands se dirigent vers Paris, les conservateurs du Louvre décident de cacher leurs trésors plus loin que Chambord. C'est ainsi qu'en pleine débâcle, plus de trois mille peintures - dont La Joconde - arrivent à l'abbaye de LOC-DIEU. La « Guerre du Louvre » : c'est ainsi que l'on appelle aujourd'hui cet épisode de l'histoire française qui à donné matière à deux expositions à Paris et à Chambord à l'occasion des 70 ans de ces évènements. Ils sont également abordés au cours de la visite de Loc Dieu ou Camille de Montalivet, propriétaire, propose une présentation de « Jocondes transfigurées ». Les responsables du musée du Louvre se sont préoccupés dès 1939 de mettre les collections à l'abri. L'autorisation est venue en août d'évacuer les chefs-d'œuvre des musées nationaux vers le centre et l'ouest du pays, via Chambord. Mais en mai 1940, alors que les allemands se rapprochent de Paris, les conservateurs décident d'aller plus loin. Loc Dieu, estime Camille de Montalivet, avait dû être repérée par un gardien-chef du Louvre originaire de Villefranche-de-Rouergue. L'église permettait de stocker tous les tableaux, l'accès. . .
AUBRAC, LE PARADIS DES MARCHEURSBeaux villages
Aubrac, à 1350 m d’altitude, tire son nom de «Alto Braco», qui veut dire «lieu élevé». Malgré cette position que l’on pourrait croire peu favorable, son histoire est riche en rebondissements. A l’aube du XIIème siècle, le plateau de l’Aubrac était livré à une exploitation pastorale plus ou moins incontrôlée. La conséquence en était un appauvrissement général, se traduisant par la présence de landes relativement désertes. La légende dit que l’on y trouvait surtout des voleurs et bandits. Ceux-ci détroussaient les pèlerins venant du Puy-en-Velay et qui utilisaient l’ancienne voie romaine appelée Via Agrippa, menant Lyon à Bordeaux et Toulouse, en passant par Javols, en terre de Peyre, et Rodez , pour se rendre au sanctuaire de Saint-Jacques de Compostelle en Espagne. Ce pèlerinage avait pris un essor dès le Xème siècle. Les difficultés liées au climat et à l’insécurité de la traversée du plateau, conduisirent un dénommé Adalard d’origine flamande à fonder vers 1120, au voisinage le plus élevé, un monastère hôpital destiné à accueillir, servir et soigner toutes sortes de gens passant par là. Un puissant asile se développa rapidement. Les multiples aléas. . .
LE CABECOU : FROMAGE DE CHEVRE AOC REGION QUERCY ROUERGUE PERIGORDProduits terroir
Ce sont dans les régions du Quercy, du Rouergue et du Périgord, que l'on trouve une ribambelle de petits palets ronds et savoureux, de fabrication fermière et artisanale, à base de lait de chèvre. Ils forment la grande famille des cabécous. Sous le nom de Rocamadour, toute la famille des cabécous a reçu une AOC : reconnue et régie par le décret du 16 mars 1996. Le Cabécou est un petit fromage rond, de 4 à 5 centimètres de diamètre sur 1,5 centimètres d'épaisseur, au lait de chèvre cru, à pâte fraîche non pressée et non cuite et à croûte naturelle. Son poids ne dépasse pas 40 grammes et il contient 45% de matière grasse. Sa croûte est fine, uniformément jaune pâle ; sa pâte est tendre et crémeuse, au goût légèrement lactique avec un parfum de noisette, sa texture est homogène. En raison de sa petite taille, ce fromage arrive vite à maturité. Le temps d'affinage varie de dix jours minimum à quatre semaines maximum. Il se déguste principalement du printemps à l'automne. A déguster avec un Gaillac, un Cahors, un Marcillac ou un vin d'Entraygues.
LE MARCHÉ DES PRODUCTEURS DE PAYS À ENTRAYGUESEntraygues
Composez et dégustez votre repas, réalisé à partir des produits de la région achetés, sur les tables et les bancs installés à cet effet à l'ombre des platanes de la place de la République à Entraygues-sur-Truyère. Animation chaque mercredi des mois de juillet et aout de 18h à 21h.
PARC ZOOLOGIQUE DU JARDIN DES BETES A GAGESNature
A 8mn de RODEZ, direction MILLAU-MENDE, dans un cadre botanique, vous pourrez cotoyer plus de 250 animaux insolites comme les ouistitis, fennecs, renards polaire, chiens de prairie, aras... Villages enfants avec animaux, aire de jeux, village western, labyrinthe avec jeux d'eau. En cours de visite venez découvrir de merveilleuses constructions miniatures des plus beaux villages du Rouergue en pierre de taille. A découvrir aussi au sein du parc : L’Aveyron en Poche : Spectacle “Son et Lumière” de 30mn contant l’histoire des plus beaux villages de l’Aveyron, miniaturisés en pierre de taille par un artisan maçon, mis en scène de centaines de santons et d’automates retraçant les gestes et métiers du temps jadis. • Durée de la visite : 3h • Type(s) de visite : Libre, Pédagogique pour enfants • Aide à la visite : Documentation/Plan, Panneaux d'informations, Dossiers pédagogiques Plus d'infos sur les site : www.jardindesbetes.fr
LIVINHAC-LE-HAUT, ENTRE ROUERGUE ET QUERCYBeaux villages
Livinhac le haut est un village de l'Aveyron, situé à 5 kilomètres de Decazeville , au nord ouest du département, dans la région Midi Pyrénées, entre Rouergue et Quercy. Origine du nom Livinhac le haut : C'est à partir d'un nom gallo-romain Lévinius que se serait formé le nom Livinhac à travers les âges. La « villa » (ou le domaine) s'appelait alors Levianiacum. Le suffixe « ac » est l'héritage gaulois « accos », latiné en 'acum. En 949, notre village portait le nom Léviniago dans le cartulaire de Conques. L'orthographe de notre village, s'est écrit aussi Lévignac (avant la Révolution). La désignation le « haut » fut ajoutée pour différencier notre village avec Livinhac le bas, en aval de Capdenac , lui aussi sur le Lot. Lieux et Monuments Le Bournac est aussi d'origine gallo-romain (Burnacum : du gaulois Burnus), à voir aussi le lieu dit Chaunac. Le lieu dit Marcenac tient son nom des seigneurs, venus du nord de l'Aveyron. Ces terres s'appelaient avant 1328 : Sahuguière. Histoire locale Les trois principaux seigneurs sont le Prévôt de Conques , le Seigneur de Monmurat et le seigneur de Marcenac. Quelques seigneurs comme ceux. . .
MUR DE BARREZ EN CARLADEZ ENTRE ROUERGUE ET AUVERGNEBeaux villages
Propriété des comtes de Rodez vers 1217, la cité fut à deux reprises entre les mains des anglais lors de la guerre de Cent Ans (en 1373 et 1418) avant de subir l'assaut des calvinistes de 1574 à 1590. Ce qui engendra la destruction du château en 1620 sur ordre de Richelieu, craignant que la forteresse ne contribue à favoriser l'expansion d'une rébellion contre le royaume. La ville offrait alors un visage plutôt cossu ; aux nombreuses foires attirant marchands, négociants et paysans du Carladez , mais aussi de Rouergue et d'Auvergne, s'ajoutaient les activités liées à la présence d'un certain nombre d'institutions religieuses et d'une petite bourgeoisie locale d'avocats et de notaires. En 1643, les Grimaldi de Monaco héritèrent de la seigneurie de Carladez , après avoir reçu celle de Carlat dont elle dépendait. Le Carladez demeura propriété des Grimaldi jusqu'en 1789. Deux ans plus tard, le débat fit rage entre les tenants d'un rattachement du Barrez (partie méridionale du Carladez ) au nouveau département du Cantal, ou bien à celui de l'Aveyron. C'est la position des députés Lambel et Bô qui l'emporta, à savoir le rattachement à l'Aveyron : l'ancienneté des liens. . .
TRESOR DE CONQUES : SAINTE-FOY A FAIT LA FORTUNE DE CONQUESHistoire
Conques serait-il Conques sans le crâne de Sainte-Foy? Et celui-ci, a-t-il été dérobé ou mis à l’abri lors des invasions normandes qui dévastaient dans les années 800 les bords de la garonne ? L’Eglise s’en tient à une formule magique : la “translation furtive“. Tandis que d’autres soutiennent mordicus que les ossements de la jeune martyre d’Agen ont été volés en 866 dans un monastère d’Agen par un moine conquois. Cet agent double aura passé dix ans à Agen pour endormir la méfiance de ses coreligionnaires avant d’entreprendre son méfait. Après cela le crâne sera placé dans le fameux reliquaire d’or et Conques qui s’appauvrissait connaîtra la fortune... Pour accéder au Trésor, il faut passer par les vestiges du cloître. C'est l'un des cinq grands trésors européens d'orfèvrerie médiévale. L'un des rares restes de saints, le crâne de Sainte Foy. Ancienne adolescente chrétienne martyrisée en 303 à Agen, et enfermée dans une exceptionnelle statue. Assise sur un trône et couronnée, la majesté de Sainte Foy est le seul exemplaire conservé des statuts reliques préromanes. Aménagées dans une salle, les reliques sont choyées. Elles auraient pu être confisquées en 1793.. . .
RODEZ: UNE CITE DEUX FOIS MILLENAIREHistoire
HISTOIRE Rodez est une ville deux fois millénaire : son existence remonterait au Ve siècle av. J.-C., lorsqu'une peuplade celtique d'Europe centrale, les Ruthènes, s’arrêta au sud de l'Auvergne pour fonder l'un de ces oppidums caractéristiques de la civilisation gauloise. Sous l'occupation romaine, l'oppidum prend le nom de Segodunum (« La colline de seigle ») en raison de son édification au sommet d'un piton. Le fait ruthène demeurait une réalité si incontournable qu'au Bas-Empire la ville fut baptisée la Civitas Rutenorum ou ville des Ruthènes, puis Ruteni et finalement Rodez. Alors que le christianisme se répandait dans la foulée de l'action évangélisatrice de Saint Amans, la ville n'échappa pas aux troubles des temps barbares qui suivirent la chute de l'Empire romain. UN RICHE PASSE Rodez a été successivement occupée par les Wisigoths, les Francs, les armées des ducs d'Aquitaine et des comtes de Toulouse, ainsi que par les Maures, qui l'investirent en 725 et mirent à bas l'église antique. Plus tard, ce seront les Anglais qui l'investiront lors de la guerre de Cent Ans. Mais l'histoire de la ville resta marquée durant. . .
TRIAL MOTO : LES 3 JOURS DE LA TRUYERE A ENTRAYGUES DU 28 AU 30 OCTOBRE 2017Entraygues
Après une interruption de six ans, la classique de Trial International d’Entraygues va revoir le jour à la Toussaint. Organisée de 2003 à 2010 par Moto club 12, cette classique est désormais entre les mains du Trial club Saint-Mamet (organisateur des Trois Jours du Cantal de trial), qui a décidé d'en faire les Trois Jours de la Truyère , les 28, 29 et 30 octobre. Il s'agira d'ailleurs de la finale du Trophée de France des classiques qui se déroule à travers la France. Plus de 220 pilotes européens, 150 bénévoles et commissaires, 2000 spectateurs sont attendus. Plus de 200 pilotes pour un site naturel d'exception. Les motos s’élanceront le samedi pour une boucle aux alentours de Golinhac et Espeyrac. Après une démonstration des meilleurs pilotes français samedi soir sur la place de la République, les pilotes continueront la course dimanche en passant par les gorges de la Truyère et le site naturel d'exception de Bez-Bédène , un petit village préservé bâti sur un éperon rocheux, qui offre une vue exceptionnelle sur la vallée de la Selves. Les pilotes finiront leur périple, lundi 31 octobre à Saint-Hippolyte. Plus d'infos sur le site. . .
 
     
 Précédent Logos/Partenariat/Echange de liens Suivant 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
6 0