Précédent      1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20        Suivant
 
NOS PARTENAIRES
 
Envie d'aventure ? Envie de passer les vacances en Camping Car ?Faites confiance a Cooldrive Nomade pour trouvez le meilleur camping car. Cooldrive Nomade un spécialiste en ligne , vous sélectionne le meilleurs offres de Location camping car
Maison a vendre NiceLocation vacances en Corse chez Monte Marina
 
 
 
Actualités en Aveyron
MARVEJOLS, VILLE ROYALE EN GEVAUDANBeaux villages
Marvejols en occitan "Maruèjols", est une commune située dans le département de la Lozère en Gévaudan, à 670 mètres d'altitude, aux portes de l'Aubrac et de la Margeride, à proximité des gorges du Tarn et des Causses. Marvejols est une ville historique de caractère marquée par la culture occitane au passé riche de bouleversements et d'anecdotes. Du menhir d'époque gauloise, place Girou, aux trois imposantes portes fortifiées du XVIIème siècle, Marvejols est un véritable voyage à travers le temps et l'histoire du Haut-Languedoc à découvrir au hasard de vos pérégrinations dans ses étroites ruelles datant du Moyen-Age. Marvejols devient "Ville Royale" en 1307 lorsque Philippe IV le Bel en fît sa capitale en Gévaudan. Fortifiée durant la Guerre de Cent Ans, elle se convertit au protestantisme au XVIème siècle et prit parti pour Henri de Navarre futur Henri IV. Assiégée par les troupes du Duc de Joyeuse venues tromper les garnisons du Midi, les 3/4 de la population furent massacrés, la ville incendiée et les fortifications détruites... Reconnaissant, Henri IV fera reconstruire la ville dès 1601. Les trois portes sont les témoins de cette époque de trouble. . . .
PEYRELEAU A LA CONFLUENCE DES VALLEES DU TARN ET DE LA JONTEBeaux villages
Petit village situé aux confins du Rouergue et du Gévaudan, Peyreleau, anciennement Petralevi, est construit autour d’un éperon rocheux, lui-même surmonté d’une tour (à l’emplacement de l’antique château aujourd’hui disparu), à la confluence des vallées du Tarn et de la Jonte , séparant la Lozère de l’Aveyron, dans un des lieux les plus touristiques des gorges et des causses. Entouré par les communes de Le Rozier, Saint-André-de-Vézines et Mostuéjouls, Peyreleau est situé à 15 km au Nord-Est de Millau la plus grande ville des environs. Situé à 440 mètres d'altitude, La rivière le tarn , la rivière la jonte , le Ruisseau des Arzioles sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Peyreleau. Peyreleau est une commune du parc naturel régional des Grands Causses. C’est au terme d’un arrêté de Monsieur le Ministre Secrétaire d’état de l’éducation Nationale, inventaire des sites, en date à Paris du 14 février 1944, que la tour et l’ensemble du vieux village de Peyreleau ont été inscrits sur l’inventaire des sites dont la conservation présente un intérêt général. La chapelle octogonale et une partie des balustres et des arcades de la cour d’honneur du. . .
LE CHATEAU DE PEYRELADE CONTROLE L'ENTREE DES GORGES DU TARNChâteaux
Le Château de Peyrelade est un château construit au xie siècle. Aujourd'hui en ruine, il est situé sur la commune de Rivière-sur-Tarn, dans le département de l'Aveyron. Grâce à sa position qui contrôle l'entrée des Gorges du Tarn, il constitue l'un des châteaux les plus importants de l'ancienne province du Rouergue. Il a été le théâtre d'incessantes batailles jusqu'à sa démolition en 1663, ordonnée par Richelieu. Les ruines donnent une bonne idée de l'organisation du château. Le mur d'enceinte fait plus de 250 m, pour 10 m de haut et jusqu'à 2,1 m d'épaisseur. Le château est dominé par une piton rocheux sur lequel s'appuie un donjon en bon état. Au Moyen Âge, une triple enceinte de murs l'entourait. On accédait à la première par deux portes; la seconde protégeait un corps de logis et une place d'armes; la troisième entourait le donjon haut de 50 mètres, auquel on accédait par un pont-levis et qui donnait sur une terrasse. Ce donjon renfermait un four, une citerne et un beffroi dont la cloche sonnait en cas de danger. Le château de Peyrelade fait partie d'un groupe de 23 châteaux en Aveyron qui se sont associés pour constituer. . .
LES TRENELS OU TRIPOUS DE L'AVEYRONGastronomie
Les vastes plateaux qui entourent Millau ont toujours servi de pâturages à de nombreux troupeaux d'ovins. Dés le neuvième siècle, le lait de brebis est utilisé pour fabriquer le très célèbre fromage de Roquefort. A partir du onzième siècle, on exploite les peaux d'agneaux qui vont trouver sur place une utilisation de choix : la ganterie. Peut-on trouver un plat plus emblématique pour le Pays de Millau que le Trénel confectionné avec la panse et les tripes d'agneaux ? La tradition populaire veut qu'on le déguste tôt le matin après une fête pour terminer dans la bonne humeur une nuit très agitée. Description : Le Trénel, plat traditionnel du Sud-Aveyron, est constitué par une panse d'agneau coupée en gros morceaux, de la tripe et du jambon de pays. Ingrédients pour 8 personnes :
  • 2 kilos de tripes et panse d'agneaux.
  • 12 gousses d'ail et 12 clous de girofle.
  • 250 grammes de jambon.
  • 180 grammes de couennes de porc.
  • 1/2 litre de vin blanc, 1 litre d'eau.
  • 2 carottes, du laurier, du thym, du sel et du poivre.
La préparation du Trénel : Un bon trénel se prépare minutieusement. . . .
LE CHATEAU DE MÉLAC, UN REPAIRE DU SUD ROUERGUEChâteaux
La visite du château de Mélac, sauvé de la ruine par ses actuels propriétaires, permet de découvrir une architecture variée dont une surprenante cour intérieure avec arcades où ont lieu des concerts d'été et une salle de gardes à croisées d'ogives. Mélac a reçu le prix spécial du jury VMF 2009, pour l'ensemble de sa restauration. Un repaire du sud Rouergue Lorsque vous arrivez par le Causse du Larzac et que vous plongez en direction de la vallée du Cernon, après environ 300 mètres de dénivelé, en contrebas de la route, sur votre droite, dans un vallon au pied du Sargel, vous découvrez Mélac... Surprenante apparition de ce hameau qui semble toujours sous la protection de son château, tant est fort le contraste des masses entre le groupe des maisons resserrées et basses et, en arrière plan, la silhouette massive des tours et des murs du "repaire" médiéval. Une famille d’Hospitaliers Mélac, c'est le souvenir d'une des plus noble et des plus ancienne famille féodale du sud Rouergue, les Gozon, dont l'un des membres, Dieudonné, devint grand maître de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem de 1346 à 1353. Le château de Mélac, maison seigneuriale. . .
LE BOVIN D'AUBRAC : UNE RACE À VIANDE RUSTIQUEProduits terroir
La race Aubrac est originaire d'une région montagneuse volcanique appelée monts d'Aubrac , au Sud du Massif Central, dans les départements de l'Aveyron, du Cantal, de la Lozère et de la Haute-Loire (le Mézenc). Son histoire connue remonte au Moyen-Age, où elle était élevée pour sa production laitière et ses aptitudes au travail. L'arrêt de la traction animale et de la spécialisation laitière ont réorienté le gabarit et la musculature vers la production d'animaux de boucherie en système allaitant. Un pelage froment, des cornes en forme de lyre, des yeux qui semblent maquillés de khôl. Dès le premier coup d’œil l’Aubrac affirme sa présence et affiche sa différence. Mais sa beauté ne fait pas tout. Race rustique allaitante, l’Aubrac développe de nombreuses qualités d’élevage incontestables. Facile à élever, l’Aubrac demande peu de main d’œuvre et d’intervention humaine. Elle améliore ainsi les conditions de travail des éleveurs. C’est une race efficace pour la production de viande, à la fois en race pure et en croisement avec un taureau de race à viande spécialisé. Elle assure ainsi aux éleveurs une rentabilité économique de l’exploitation du fait de sa grande autonomie. . . .
LES COULEMELLES OU LEPIOTES ELEVEES Produits terroir
La coulemelle, également connue sous le nom de lépiote élevée, est un champignon assez commun qui pousse parfois en grandes troupes dans les sous-bois dégagés ou les clairières, plutôt sur terrains siliceux. C'est un champignon de grande taille au pied grêle, fibreux, brun, pelucheux ou floconneux, mesure de 20 à 40cm. élancé, long, légèrement bulbeux à la base, fibreux, chiné de zigzags pelucheux et pourvu d'un anneau mobile, coulissant, blanc en haut et brun au-dessous, d'aspect laineux. Jeune, il a tout à fait l'aspect d'une baguette de tambour avec son gros bulbe arrondi sur un long pied; puis ce bulbe s'étale autour d'un mamelon. Le chapeau qui peut atteindre un diamètre de 10 à 25 centimètres est mamelonné au centre, de couleur blanchâtre à brun grisâtre. Ce chapeau est recouvert de de mèches fibrilleuses brunes à noirâtre, sauf le mamelon qui reste uni et lisse. Les lamelles sont libres, d'un blanc crème à blanc sale, et ne sont pas rattachées au pied. La chair de la coulemelle est mince, tendre dans le chapeau, d'un blanc rosé et d'odeur agréable. Généralement précoce (juillet à octobre), on la trouve jusqu'à Noël dans les régions du sud de la France. . . .
VICTOR, L'ENFANT SAUVAGE DE L'AVEYRONHistoire
En 1797 un enfant d'environ 9-10 ans est aperçu dans le Tarn, mais ce n'est que deux ans plus tard qu'il sera attrapé, escorté au village de Lacaune et recueilli par une veuve. L'enfant ne se nourrit que de végétaux crus, ou qu'il a cuits lui-même. Il fugue au bout d'une semaine. Nous sommes en 1799 ; durant l'hiver, l'enfant descend du Tarn à l'Aveyron. Le 6 janvier 1800, un enfant nu, voûté, aux cheveux hirsutes, est débusqué par trois chasseurs. Il s’enfuit, sort des bois et se réfugie dans la maison du teinturier Vidal, à Saint-Sernin-sur-Rance. Il ne parle pas et fait des gestes désordonnés. Il est envoyé trois jours plus tard dans un orphelinat de Saint-Affrique , puis le mois suivant à Rodez. C’est un certain abbé Bonnaterre qui le récupère et l’emmène à l’École centrale. Le ministre Lucien Bonaparte réclame son transfert à Paris. Il arrive donc dans la capitale le 6 août 1800. Le voilà livré à la curiosité de la foule et des savants. Toutes sortes d’hypothèses, même les plus absurdes, ont été formulées à son sujet. En particulier on ne saura jamais si son retard mental était dû à son isolement ou si un handicap mental préalable avait conduit à son abandon. . .
LES MARDIS DU SAVOIR FAIRE À ENTRAYGUES SUR TRUYEREEntraygues
Des artisans ou d'ateliers de savoir-faire locaux proposent des démonstrations rue du Château, Place de l'Eglise, Place Albert Castanié, et rue St Georges à Entraygues à partir de 19h. Animation différente chaque mardi des mois de juillet et aout.
LA RANDO À LULU (VTT, CYCLO, PÉDESTRE) - 30 MAI 2019 A ENTRAYGUESEntraygues
Randonnée cyclo, VTT ou pédestre au départ d'Entraygues sur plusieurs circuits VTT balisés pour l'occasion. Superbes points de vues et nombreux ravitaillements. A vivre en donnant le meilleur de vous même, dans un esprit de performance ou comme une randonnée sportive qui vous mènera vers de superbes points de vue et de copieux ravitaillements. Renseignements et Inscription: Office du Tourisme Entraygues 05 65 44 56 10 Plus d'infos sur : www.vclt.fr
 
     
 Précédent Logos/Partenariat/Echange de liens Suivant 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2019
6 0