Précédent      1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20        Suivant
 
NOS PARTENAIRES
 
Pour des séjours en famille, en amoureux ou en senior, trouvez des annonces de location vacances en france
Manelli.Fr est le spécialiste des vêtements professionnels en tout genre. Retrouvez une multitude de vêtements adaptés aux besoins des cuisiniers, des serveurs et du personnel de l’hôtellerie. Des vêtements de marques et reconnus ! Manelli.fr vous propose sa propre marque et également des vêtements de la marque Lafont ou Robur au meilleur rapport qualité/prix.
 
 
Actualités en Aveyron
LES RASPES DU TARN : UNE DESTINATION PRESERVEE ET CONFIDENTIELLE.Nature
Les Raspes constituent une fraction sud du Massif central et se situent dans le sud du département de l'Aveyron 20 Km en aval de la ville de Millau et à 10 Km de la ville de Saint Affrique et jusqu'à la limite entre les départements du Tarn et de l'Aveyron. Plus précisément entre le mas de la nauq sur la commune du Viala-du-Tarn et le bourg de Broquiès. Oubliées les falaises calcaires des Gorges du Tarn , à partir de Saint-Rome-de-Tarn , l'environnement de la rivière change. On pénètre dans les Raspes. Les Raspes sont des défilés encaissés et sauvages aux parois escarpées, couvertes de genets et de châtaigniers, où serpente le Tarn. Ils forment la limite sud du Lévézou et la limite nord du pays Saint-Affricain. Ce territoire très abrupt présente une faune et une flore exceptionnelle et est parcouru par une multitude de cascades et de ruisseaux. Un territoire d'une quarantaine de kilomètres, entre Saint-Rome-de-Tarn et Brousse-le-Château qui forme une frontière naturelle, tant géologique que culturelle et historique, entre les Causses et le plateau du Lévezou. Ici le Tarn serpente entre les roches métamorphiques : schiste, granit, que l'eau a façonné au fil du. . .
MUSÉE DE GÉOLOGIE PIERRE VETTER A DECAZEVILLECulturel
Au cœur de l’ancien bassin houiller de Decazeville , le musée géologie Pierre Vetter à Decazeville , présente toute la richesse géologique de l’Aveyron (roches, minéraux, fossiles) ainsi que l'histoire de l'exploitation du charbon à Decazeville. Les roches et les paysages, les minéraux et les minerais du sous-sol, les fossiles qui nous replongent dans ce qu'était notre Terre il y a des millions d'années... Une large partie du musée est consacrée aux nombreux fossiles de plantes découverts à Decazeville au cours de l’exploitation du charbon. Vieux de 300 millions d’années, ces fossiles sont les vestiges d’une étrange forêt tropicale à l’origine de la formation de la houille. A découvrir notamment, le reste d’un tronc d’arbre de 4 mètres de hauteur, pièce unique en Europe. Des maquettes illustrent la faune de cette époque lointaine où Decazeville était situé sous l'équateur. L’épopée du charbon est également présentée, depuis sa formation jusqu’à son exploitation par l’homme, notamment à ciel ouvert. De remarquables maquettes du 19ème siècle, dont certaines furent présentées lors de l’exposition universelle de Paris en 1900, illustrent la géologie du Bassin. Des expositions. . .
VELO RAIL ET TRAIN TOURISTIQUE DU LARZACSports
La voie férrée en toute liberté ! En couple, en famille ou entre amis, ce voyage original vous fera parcourir a vélo rail ou en train une voie ferrée pleine de charmes et de mystères. Tunnels et viaducs ponctuent le périple le long de la magnifique vallée du Cernon. Ce voyage hors du temps ravira les grands et les petits. Un peu d’histoire… Inaugurée en 1896, la voie ferrée sur laquelle circule les vélorails et le Train Touristique du Larzac reliait alors Tournemire au Vigan, dans les Cévennes, pour une longueur totale de 61 km. Fermée au trafic en 1954, elle fut alors totalement déferrée et transformée en chemin de terre. Il fallut attendre les années 70 et le projet d’extension du camp militaire du Larzac pour que 17 km de rails soient réinstallés afin de convoyer les marchandises lourdes sur le plateau. En 1981, le président Mitterrand gèle le projet d’extension du camp militaire du Larzac. La voie ferrée est utilisée par le Vélorail depuis 2001 et par le Train Touristique du Larzac en 2008. Deux formules. . .
LA SAINT FLEURET A ESTAING : 2 JUILLET 2017 Manifestations
Depuis plus d'un millénaire, Estaing s'est donnée Saint-Fleuret pour patron de la paroisse. Résumons les écrits le concernant, fruits des recherches du doyen Dijols curé d’Estaing , et rédigés vers 1947. La légende prétend que ce Saint était sans doute évêque régionnaire d’Auvergne, ce qui permettrait de comprendre l’homonymie avec Saint Flour qui serait alors la même personne. Toujours est-il que, dès ce monde, Dieu glorifia son serviteur du don des miracles. L’histoire ou la légende dit encore que ce saint homme fut appelé, avec quelques confrères, par le pape, qui pourrait être Boniface V, à Rome, ce dernier inquiet des conséquences de l’hérésie arienne. Au retour, il s’arrêta à Estaing le jour de la Pentecôte, pour quelques jours de repos. Ils furent marqués de miracles éclatants. Après quinze jours, il y fut pris de fièvres et y mourut huit jours plus tard. Ce n’est que beaucoup plus tard que la translation de la majeure partie de ses reliques fut effectuée, après qu’elles furent reconnues les 7, 8 et 9 septembre 1880, à Rodez. Le père Dijols nous dit qu’elles arrivèrent à Estaing le 12 septembre 1880, en présence de trois évêques (Rodez , Marseille et Clermont).. . .
RECETTE DE LA TRUFFADE : PLAT TYPIQUE DU CANTALGastronomie
Ingrédients pour 6 personnes : * 2 Kg de pommes de terre fermes * 700g de tomme de cantal fraîche * 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse * 100g de lardons * 1 oignons émincé (facultatif) * 2 cuillère à soupe d'huile * Sel, poivre Eplucher les pommes de terre, les essuyer et les couper en fines lamelles. Faites revenir les lardons (et l'oignon émincé) dans l'huile. Incorporer les pommes de terre et continuer la cuisson à feu très doux et à couvert pendant au moins 30 minutes en remuant de temps En temps. Retirer du feu. Couper la tomme en lamelles et l'ajouter aux pommes de terre. Remettre alors sur le feu et dès que la tomme est fondue, bien mélanger le tout. Saler, poivrer, ajouter la crème fraîche et laisser encore 5 minutes sur le feu. Retirer la poële du feu. La renverser sur un plat et servir aussitôt.
LE CHATEAU FEODAL DE VEZINS SUR LE LEVEZOUChâteaux
Sur le plateau du Lévézou , à 28 km de Millau et à 45 km de Rodez , le village de Vezins est assis au pied de son château féodal, dont les origines remontent vers 1150 et qui appartient à la famille "De Lévézou de Vezins" depuis 800 ans. L'édifice est animé, au sud-est, par une tourelle, et au sud par une travée centrale en saillie cantonnée de deux tourelles en encorbellement. Cette travée reçoit l'essentiel du décor. Le couronnement de créneaux ajourés fait partie, pour sa part, de la décoration ajoutée au XIXe siècle. La façade sur cour close par des murs crénelés présente quatre corps de bâtiments disposés en fer à cheval. La majorité du décor intérieur remonte au XIXe siècle. Au nord, à l'extrémité de l'allée, se trouve un portail en fer forgé du XVIIIe siècle. Le souvenir du peintre Arnaud de Vezins est lié à cet édifice. Trois styles se juxtaposent : architecture défensive de fer à cheval (caves, passage voûtés du Moyen Age), portes, fenêtres et frontons du style de la Renaissance Italienne et sous l'influence de Violet le Duc, des transformations néogothiques effectuées au XIXe siècle. De la forteresse de Vézian de Vezins (1120) au monument actuel,. . .
LE CHATEAU FEODAL DE MONTAIGUTChâteaux
Les premières traces du château féodal de Montaigut remontent au Xe siècle. Edifiée sur un éperon rocheux dominant la vallée du Dourdou, cette vaste forteresse défendait Saint-Affrique contre les attaques venant du sud. Agrandi et transformé au XVème siècle par la famille de Blanc, le château est restauré à plusieurs reprises avant de tomber en ruine. L'association des Amis du château de Montaigut, qui devient propriétaire du lieu en 1968, entreprend une vaste opération de restauration. Le château sera définitivement sauvé en 1989. Le château présente de belles salles voûtées desservies par un escalier à vis, cellier, sépultures du haut Moyen Age et citerne taillées dans le roc, salles des gardes... Des salles de toutes dimensions conçues jusque dans les moindres détails pour la défense ou pour l'habitat. Il est devenu aujourd'hui un centre d'animations culturelles reconnu et apprécié de tous : théâtre, musique… pour les petits et les plus grands. Histoire Le château de Montaigut est situé sur la commune de Gissac, non loin de Montlaur et de Saint-Affrique. Placé sur un éperon rocheux, construit sur un cimetière du haut moyen age, l’imposante forteresse. . .
LA CASCADE DU DEROC SUR LA COMMUNE DE NASBINALSNature
La cascade du Déroc est une chute d'eau du département de la Lozère et constitue l'un des sites naturels les plus remarquables de l'Aubrac. Elle est formée par l'exutoire du lac des Salhiens qui se précipite du haut d'une falaise basaltique (correspondant à une ancienne coulée de lave) et retombe 32 m plus bas. La cascade cache une petite grotte dont le plafond est formé de prismes basaltiques (ou orgues basaltiques). La cascade du Déroc domine de 30 mètres la petite vallée glaciaire du ruisseau de Gambaïse : points de vue imprenables sur la région de Marchastel avec, en arrière plan, les vastes étendues de l'Aubrac granitique lozérien. La chute d'eau se visite par un chemin pédestre qui part de la route D52 ou «route des lacs» et qui aboutit au sommet de la falaise. Le site n'étant pas sécurisé, le risque de chute du haut de la falaise est réel et il convient donc d'être particulièrement prudent. On peut cependant accéder au pied de la chute d'eau par un sentier très accidenté qui contourne la falaise par la gauche en arrivant. On accède à la cascade de Déroc depuis un petit chemin qui part de la commune de Nasbinals aux confins du département entre. . .
NORD AVEYRON, SUR LE TOIT DU ROUERGUEVidéos
Situé aux portes de l'Auvergne, avec une vue imprenable sur les monts du Cantal, le nord de l’Aveyron laisse voir des paysages sauvages et donne envie d'en savoir plus. Les territoires que nous allons parcourir ne sont pas parmi les plus connus de Midi Pyrénées, et pourtant, leur beauté, leur histoire méritent qu’on s’y attarde. Nous commençons, avec Jean Pierre Trin, au Château de Valon , une splendide forteresse bâtie comme un nid d’aigle au dessus de gorges vertigineuses. L’endroit idéal pour appréhender le Carladez , cette ancienne vicomté partagée entre Cantal et Aveyron. Puis nous partons à la presqu’île de Laussac. Le point de départ d’une aventure industrielle et humaine hors du commun. A partir des années 1930, les hommes ont effet redessiné les paysages de ce territoire pour tirer profit de la puissance d’un cours d’eau : la Truyère. Aujourd’hui, la “houille blanche“ générée par la Truyère aveyronnaise représente 10% de l’énergie hydraulique produite en France. Avec Denis Cambon, directeur du groupement d’usines EDF, nous découvrons un ouvrage hydraulique à la pointe de la technologie : l’usine souterraine de Montézic. Creusée dans la montagne, à 400 mètres. . .
SAINT ROME DE TARN ET LA CASCADE DES BAUMESBeaux villages
Entouré par les communes de Les Costes-Gozon, Saint-Rome-de-Cernon et Montjaux, Saint-Rome-de-Tarn est une commune du parc naturel régional des Grands Causses située à 15 km au Nord-Est de Millau la plus grande ville des environs. Situé à 390 mètre d'altitude, La rivière le tarn est le principal cours d'eau qui traverse le village de Saint-Rome-de-Tarn. L'histoire connue de Saint Rome de Tarn remonte au Vème siècle, lors de l'évangélisation du Rouergue par Saint Amans, Prélat de Rodez . Au Xème siècle, la population doit soutenir les assauts des envahisseurs, construire un château fort dit "de la Tour grosse", des remparts dont il subsiste de nos jours une série de portes fortifiées. Les vestiges du pont du XIème siècle sont encore en partie visibles. Ruiné lors des guerres de religion, le bourg est peu à peu reconstruit, gardant ses enceintes fortifiées mais s'ouvrant aussi sur les faubourgs où logeait tout un petit peuple d'artisans. Implanté au flanc des coteaux de "Carmes" et des "Espeyrières", le village bénéficie d'un micro-climat méditerranéen permettant la culture de la vigne (autrefois sa principale ressource) et des arbres fruitiers. Le Tarn,. . .
 
     
 Précédent Logos/Partenariat/Echange de liens Suivant 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
2 0