Locality of Entraygues situated in North Aveyron - France
 
Recreational pursuits in the paths and tracks of Aveyron
 
A gastronomy with distinctive native flavours - Aveyron
 
Entraygues, the town of numerous Medieval vestiges - France
 
 
 
 
Actualités en Aveyron
SAINT COME D'OLT EN AVEYRONBeautiful villages
Le village médiéval de Saint-Côme-d'Olt est classé parmi les plus beaux villages de France. Au pied des contreforts de l'Aubrac et non loin des grands causses , la cité est une étape appréciée et reconnue sur le chemin de St-Jacques de Compostelle. Saint-Côme-d'Olt est une cité de type médiéval possédant un tour de ville (vestiges d'anciens fossés) et d'anciennes demeures baties aux alentours des XVe et XVIe siècles. Trois portes fortifiées donnent accès au cœur du village dont le centre est représenté par l'église gothique bâtie entre 1522 et 1532 et dont le clocher flammé constitue une curiosité. Cette église possède aussi deux magnifiques portes en chêne classées monuments historiques. Située dans le quartier de la bouïsse, la chapelle des pénitents fût au temps des croisades la première église du bourg. A découvrir également : La tour du greffe, le manoir des sires de Calmont (Mairie actuelle), la maison d'Armagnac, la coulée de lave de roquelaure ... Extrait du reportage sur Saint-Côme-d'Olt diffusé par France2 le 4 janvier 2017 : Retrouvez ce reportage dans son intégralité ici : LE GOÛT DU TARN ET DE L'AVEYRON
LAGUIOLE SUR LES PLATEAUX DE L'AUBRACBeautiful villages
Un petit village de 1200 habitants de l'Aveyron au cœur de l'Aubrac. Un fromage de type Cantal bénéficiant d'une AOC depuis 1961 - Appellation d'origine contrôlée. Un couteau de forme unique aux multi-fabricants, plus de 30 à ce jour. Le village de Laguiole que l'on prononce "laïole" ( héritage du patois ) est situé à 1000 m d’altitude, sur le plateau de l’Aubrac. La commune appartient au Département de l’Aveyron et à la région Midi-Pyrénées. Sa situation géographique la positionne à équidistance des métropoles régionales que sont Toulouse (Midi-Pyrénées), Montpellier (Languedoc-Roussillon), et Clermont-Ferrand (Auvergne). Chef lieu de Canton, Laguiole est associée aux communes de Cassuéjouls, Curières, Montpeyroux et Soulages-Bonneval. Au beau milieu du Foirail ( ancien marché aux bestiaux ) le Taureau de Laguiole offre à nos yeux son imposante stature de bronze. Œuvre du sculpteur animalier Georges Lucien Guyot (1947), le Taureau de Laguiole est l’émanation symbolique de la force placide, de la fougue et de la vigueur du mâle de race Aubrac. Vous verrez qu'il repose sur des orgues basaltiques, pierre typiques de la région ( Lorsque les roches volcaniques se sont frayées un chemin vers la surface, elles se sont organisées en prismes qui ont coulissé les uns à côté des autres, le plus souvent vers le haut d'où cette appellation d'orgues ) Le Pont de Pigasse (prononcer Piasse) dit « Pont Romain », constitué d’orgues basaltiques empilées les unes sur les autres, croisées et dépourvues d’un quelconque mortier. Il enjambe la Selves sur le tracé d’une voie romaine. Il est parfaitement dessiné, avec sa forme pointue pour fendre le courant. Le Capuchadou (origine du couteau laguiole) Avant la venue du Laguiole, le Rouergue avait déjà un couteau d'un type très particulier, le "Capuchadou", qui lui était propre. C'était une sorte de poignard à lame étroite et effilée, plantant sa soie dans un court manche de bois. . .
ESTAING : HISTOIRE D'UNE FAMILLEBeautiful villages
Village médiéval classé et protégé par les Monuments Historiques (château du XV°, pont gothique du XVI° classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, église du XV°, chapelle du XII°), Estaing fait partie des 149 « plus beaux villages de France », et constitue également une des grandes étapes sur le chemin central du pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. Estaing est aussi le point d'origine d'une des grandes familles de l'Histoire de France, qui a donné des représentants illustres à l'Etat, à l'Armée et à l'Eglise pendant près de 10 siècles, avant de disparaître à la Révolution. Un des plus beaux villages de l'Aveyron Cité médiévale des plus pittoresques située dans le nord de l'Aveyron, Estaing se positionne à l'entrée des gorges du lot, au pied des monts d'aubrac , et offre un paysage de terrasses. Le bourg d'Estaing, est juché au détour d'un chemin, sur un éperon rocheux. En son centre, la masse imposante du château et son fier donjon carré, rappelle l'importance qu'a tenu cette bourgade au fil des siècles. Si l'on commence à voir apparaître le nom d'Estaing dans de vieux parchemins vers 890, ce n'est qu'après l'an mil que l'histoire retiendra le nom de ce village. Grâce notamment à tous les seigneurs qui porteront haut et loin le nom de la cité. Les d'Estaing participèrent en effet aux destinées du royaume et de l'eglise, jusqu'en 1789. Chevalier, cardinal, évêque, vice-amiral : autant de figures de cette illustre famille qui ont posé leurs empreintes sur leur époque et sur l'Histoire. L'église Saint-Fleuret construite sur les vestiges d'un prieuré roman du XI° siècle, date du XV°. Dédiée à Saint-Fleuret , patron de la ville, ancien évêque de Clermont, mort à Estaing en 620. L'église renferme ses reliques. Découvrez le pont gothique d'Estaing avec la statue de François d'Estaing, évêque de Rodez , qui fit construire le pont de 1501 à 1529. Sur le pont, un symbole aveyronnais majeur,. . .
LA BASTIDE L'EVEQUE, UNE DES 6 BASTIDES DU ROUERGUEBeautiful villages
La Bastide-L'Evêque possède plusieurs hameaux comme Cabanes ou Le Rieu. On compte quatre paroisses sur cette commune : La Bastide l'Évêque, Teulières, Cabanes et Cadour. Il s'agit là du nom des principaux villages auxquels se rajoutent de très nombreux hameaux plus ou moins gros. La commune est délimitée au Nord par la rivière Aveyron et au Sud par la route départementale 911. Terre de granite et de schiste principalement, la commune se trouve au tout début du Ségala aveyronais lorsque l'on passe la faille de Villefranche-de-Rouergue en direction de Rodez. La commune est essentiellement rurale, on y trouve donc de nombreuses exploitations agricoles dont l'activité varie entre l'élevage bovin viande ou bovin lait mais également ovin. De nombreux artisans résident ou travaillent sur la commune de La Bastide. Un certain nombre d'habitants ont choisi simplement de s'y installer mais exercent leur activité professionnelle dans les agglomérations voisines comme Villefranche-de-Rouergue ou Rieupeyroux. Fondée en 1280 par l'évêque Raymond de Calmont, La Bastide l'Évêque est une des bastides du Rouergue Occidental, avec Najac , Sauveterre-de-Rouergue , Villeneuve d'Aveyron et Villefranche-de-Rouergue . Il s'agirait d'une fondation de l'Évêque de Rodez sur les dépouilles des Morlhon, faidits, pour contrer la création de Vilafranca (Villefranche-de-Rouergue). L'évêque lui octroya une charte en 1280. Lieux et monuments LA BASTIDE L'EVEQUE * L'Église romane du XIIIe-XVe siècle, au clocher porche s’inspirant de celui de Villefranche-de-Rouergue possède un chœur gothique flamboyant avec nef plafonnée et abrite deux retables anciens. Les deux chapelles latérales, celle de la Sainte Vierge et celle de St Dalmas (Evêque de Rodez) existaient au milieu du XVIe siècle. Les deux fenêtres de part et d’autre de l’autel furent ouvertes à la fin du XIXe siècle, sur le modèle de la fenêtre flamboyante. . . .
BELCASTEL : UN DES PLUS BEAUX VILLAGES DE FRANCEBeautiful villages
Un site naturel d'exception Situé au bord de la rivière aveyron , Belcastel est aujourd'hui un des plus beaux villages de France. Cerné de pentes boisées et superbement circonscrit par le relief, ses maisons s'étagent au pied de l'imposant château fort. Hier avec un patrimoine quasi à l'abandon, Belcastel vit aujourd'hui une deuxième jeunesse. Cela, le village le doit à Fernand Pouillon, architecte mondialement connu qui, de 1975 à 1982, mit son talent et sa passion pour réhabiliter le château du XIIe siècle. parallèlement, s'effectue la remise en valeur de tout un patrimoine : métiers à ferrer, four banal, vieilles maisons du Xe au XVIIIe siècle… Belcastel sort de ses ruines et prend un nouvel essor pour devenir un des points forts touristiques de l'Aveyron. Château fort et site du roc d'anglards En plus de son château restauré, Belcastel dispose de bien d'autres richesses, la qualité architecturale de son vieux bourg tout d'abord, son église avec le tombeau d'Alzias de Saunhac, baron du village, son vieux pont datant du XVe siècle, mais aussi le site du roc d'anglards. Motte féodale, ce rocher était coiffé jadis par les ruines d'un fortin qui constituait l'avant poste fortifié du château. avec la volonté de sauver de l'oubli ce témoin du passé, la municipalité a décidé de rénover cet ouvrage. A visiter absolument ! Les caves, les escaliers taillés à même le roc ont été dégagés, laissant apparaître 'feuilles de fougères' ou 'arêtes de poissons' qui semblent indiquer que cet édifice serait contemporain du premier château de Belcastel datant des Xe et XIe siècle. De plus, ce site, avec sa grotte du Lourdou, offre une vue incomparable sur la vallée sauvage de l'aveyron qui serpente majestueusement une centaine de mètres en contrebas. Vidéo diffusée par : Cap Sud Ouest
NASBINALS, VILLAGE DE LOZERE AU COEUR DE L'AUBRACBeautiful villages
Au coeur des hautes terres de l'Aubrac, Nasbinals et son pays vous séduiront par leur tradition d'acceuil et d'hospitalité. Savante harmonie d'espace et de lumière, l'Aubrac est un plateau, mais il n'est jamais monotone. On a peine à imaginer qu'il a connu le combat du feu et de la lave ! Il s'est aujourd'hui assagi. Ses pâturages, forêts et tourbières, ses lacs, cascades et ruisseaux, sont un théâtre de découvertes sans cesse renouvelées où vous pouvez mettre en scène les diverses activités qui vous sont proposées : randonnées, VTT, pêche, équitation, thermalisme, ski de fond, randonnée nordique, raquettes... Nasbinals sur l'Aubrac Nasbinals est une petite ville de l'Aubrac située sur le plateau au pied du col d'Aubrac et à deux pas des lacs de l'Aubrac sans renier son attachement au Gévaudan. Nasbinals est située à 8km du village d'Aubrac , qui lui même est situé à 8 km du village de Saint-Chély-d'Aubrac situé dans l'Aveyron et abrité dans la vallée du Bès, et ont pour histoire commune la Dômerie d’Aubrac et le chemin de Compostelle . A la limite de trois régions: Auvergne, Languedoc-Roussillon et Rouergue, Nasbinals, petite capitale de l'Aubrac Lozérien, à 1180m d'altitude, aux toits de lauzes et entourée de pâturages, vous propose de nombreuses randonnées et la richesse de son patrimoine. Nasbinals fait partie de l'Aubrac antique : le Mont-Hélanus et était placée en pays Gabales (ceux dont César a dit qu'ils étaient les survivants d'Alésia). L'origine de Nasbinals remonterait au VIIIe siècle. Au XIe siècle un prieuré autour de l'église témoigne d'une communauté villageoise. En 1074 les moines de Saint-Victor de Marseille firent éclore la robuste église romane de style auvergnat dont ils firent un de leurs prieurés. Placée sous le patronage de la vierge, Sainte-Marie de Nasbinals offrait un sûr abri avant le franchissement, périlleux par mauvais temps, du plateau d'Aubrac. . . .
LA COUVERTOIRADE, LE ROYAUME DES TEMPLIERS Beautiful villages
La Couvertoirade se situe dans le sud du département de l'Aveyron est classé parmi les « Plus beaux villages de France » que compte l'Aveyron. A une altitude de 800 mètres, cette commune de 6000 hectares, elle est peuplée de 173 habitants répartis sur le bourg et plusieurs hameaux. Dressée au cœur du plateau du Larzac , la cité vaut bien un petit détour pour se plonger dans l'ambiance de l'histoire. Parmi les différentes cités templières situées sur le causse du Larzac (La Cavalerie , Sainte-Eulalie-de-Cernon , Viala-du-Pas-de-Jaux , ...), La Couvertoirade est certainement la plus connue du fait de son état de conservation exceptionnel. Dans les pierres de La Couvertoirade se lit l'histoire des légendaires Templiers. Ces derniers occupèrent le Larzac du 12ème au 14ème siècle. Les moines soldats de cet ordre militaire n'étaient pas seulement des combattants. Ils furent aussi des bâtisseurs, des gestionnaires avisés, des rassembleurs de populations éparses, des producteurs de richesse agricole. Ils firent ainsi fructifier les terres du Larzac , essentiellement pour alimenter l'effort de guerre de leurs frères partis aux croisades. En 1312, Philippe le Bel déclara les Templiers hérétiques et abolit leur ordre. Sur le Larzac , ils furent remplacés par les Hospitaliers qui perpétuèrent leur œuvre jusqu'à la fin du 18ème siècle. Ponctuée de tours circulaires, parcourue d'un chemin de ronde, l'enceinte fortifiée de La Couvertoirade garde intacte la présence des chevaliers. Le château, construit en 1249, veille avec son donjon trapézoïdal sur le tissu serré des toits de lauze. Il faut prendre son temps pour voir toutes les vieilles maisons des 15ème, 16ème et surtout, 17ème siècles avec leurs escaliers extérieurs et leurs rez-de-chaussée dont les voûtes abritent aujourd'hui de nombreuses échoppes d'artisans. Ce village médiéval, reflétant la puissance militaire des Templiers et le quotidien des Hospitaliers garde un cachet tout particulier. . .
VIALA-DU-PAS-DE-JAUX, VILLAGE TEMPLIER DU LARZACBeautiful villages
A quelques lieues de la commanderie en remontant sur le plateau, en direction de Roquefort , sur la vaste lande du Larzac se découpe dans le ciel la fière Tour du Viala. C'est en effet de très loin, en venant de Sainte-Eulalie , que l'on aperçoit au-dessus de l'horizon, l'imposante tour grenier des chevaliers hospitaliers du Viala du Pas de Jaux. Le site du Viala du Pas de Jaux fut acquis par donation à l'ordre religieux des Templiers dès 1150. ("Jaux" vient du latin "jovis" : Jupiter). Il s'agissait d'un domaine agricole important, au milieu duquel se trouvait un ensemble d'habitations et de défenses rattaché à la Commanderie de Sainte-Eulalie-de-Cernon. La tour carrée, de 27 m de hauteur, la plus grande tour grenier construite sur le Larzac (vers 1430), a été la première fortification élevée pour emmagasiner les redevances en nature, en particulier les grains. Elle avait pour vocation de protéger les habitants du Viala, qui, parce pas assez nombreux, n'ont pu construire de remparts, et se trouvant trop éloignés de Sainte-Eulalie ont construit avec l'accord du commandeur, ce puissant refuge. Tous pouvaient y trouver place en cas de besoin, et mettre à l'abri leurs biens les plus précieux et leurs animaux dans un enclos. Elle servit aussi à abriter la population du Viala pendant la guerre de Cent ans. Une couronne continue de mâchicoulis donne à cette "vigie" une physionomie guerrière. Il est possible d'accéder au sommet de cette tour, en cours de restauration, pour jouir d'un vaste panorama : à proximité terres cultivables et au lointain terres de parcours. L’église est construite vers 1315. Vers 1430, les habitants du village obtiennent le droit d'ériger une tour-grenier pour se protéger des pillards, Sainte-Eulalie-de-Cernon étant trop éloignée. Tour hospitalière du XVe siècle est la plus haute et la plus importante tour-grenier du Larzac , 27 mètres de haut, couronnée d'un mâchicoulis. Un logis des chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. . .
STE EULALIE D'OLT : UN PLUS BEAUX VILLAGES D'AVEYRONBeautiful villages
C’est au Moyen Age que naquit Sainte Eulalie d’Olt. Les remparts rehaussés de tours qui l’abritent valent alors à cette petite cité le nom de Castrum. Malgré de nombreux changements au cours des siècles, son bourg, organisé en arcs de cercles successifs autour de sa place centrale, lui a permis de conserver son authenticité. L’Eglise Une première église a été érigée au centre du village, sur une éminence qui domine le Lot. Sans doute trop vétuste, elle a été reconstruite au XI ème siècle et fortifiée dès le XII ème siècle. Lors des travaux de restauration, il a été découvert une pierre d’autel dite de Deusdedit (X ème siècle ou début XI ème siècle). Classée Monument historique, elle est un chef d'œuvre de l'art roman par son chevet. Elle est aussi célèbre pour ses reliques, deux épines de la couronne du christ qui sont conservées dans un reliquaire classé, représentant l'Ecce-Homo. Ces deux reliques sont à l’origine de la Procession de la Sainte Epine qui a lieu, chaque année, le deuxième dimanche de Juillet à Sainte Eulalie d’Olt. Le Château Le château médiéval, bâtit par l’évêque de Rodez , était avant tout un ouvrage lié à la défense du territoire. A l’origine de l’existence de Sainte Eulalie d’Olt, il couvrait la majeure partie du bourg actuel et s’étendait jusqu’au Lot. Ce village était probablement un Oppidum, c’est-à-dire un verrou militaire défendu par une place forte. Mais aujourd’hui, il n’en reste rien. Seul le château des Curières de Castelnau datant du XVème siècle, construit sur l’emplacement des grandes écuries de l’ancien château, en est le vestige. Le château des Curières de Castelnau est privé et, actuellement, il n’est pas ouvert à la visite. L’Hôtel Renaissance De l’autre côté de la rue, presque en face du Château des Curières de Castelnau, l’Hôtel Renaissance date du. . .
ESPEYRAC SUR LE CHEMIN DE ST JACQUES DE COMPOSTELLE Beautiful villages
Dernière étape avant Conques sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle , Espeyrac reste un village authentique et préservé. Bâtie en amphithéâtre, Espeyrac comporte des rues pentues et des ruelles en escalier, sur un promontoire rocheux, face à la vallée, et possède de nombreuses forêts de châtaigniers. A 12 km d'Entraygues , Espeyrac est nommé dans le cartulaire de Conques dès le XIème siècle. Il devait donc dépendre de cette abbaye. Le village possédait deux châteaux. De celui des seigneurs d'Espeyrac, subsiste un bâtiment avec tourelle. L'église est sur l'emplacement de l'autre. Autrefois, comme maintenant, village étape sur le chemin de St Jacques de Compostelle en direction de Conques. Deux jolies croix de pierre aux entrées d'un village paisible. Site très agréable au creux de la pittoresque vallée de la Daze : rivière à truites qui rejoint le Lot à 5 km. A ses pieds, trois ruisseaux (appelés ici les 3 Dazes) nés sur les plateaux environnants se rejoignent : la Daze de Saint-Félix de Lunel, la Daze des Vernhettes venant de Campuac et la Daze de la Molinarie venant de Sénergues. Ils forment un joli cours d'eau serpentant dans les prés. Plus bas un barrage de micro centrale forme une retenue. La commune plonge enfin vers les rives du Lot mettant à deux pas visites et animations (Entraygues est à 12 km, Conques à 14 km, Estaing à 27 km) Le Bourg est situé au nord-ouest de Rodez (40 km). D'une latitude de 44°38' et d'une altitude de 340 m, entre Entraygues (12 km) et Conques (15 km), il surplombe la belle vallée de la Daze, entre les vallées du Lot et du Dourdou. Il est une halte sur la Départementale 42 et sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle par le GR65 venant du Puy-en-Velay. Ses curiosités : Son église et sa place aménagée ; sa terrasse avec son buste de granit que la légende imaginaire attribue à son fondateur, un centurion Gallo-romain "Sparios ou Sparius" ; ses points de vue panoramiques ; ses nombreux. . .
 
Haut de page
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : +33 565 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2020
4 0