Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Beaux villages
 

VILLENEUVE D'AVEYRON, LA PURE SIMPLICITE D'UNE BASTIDE MEDIEVALE


Villeneuve - avec Najac, Villefranche-de-Rouergue, Sauveterre-de-Rouergue, et La Bastide-l'Évêque - est l'une des cinq bastides (des « villes neuves » médiévales caractérisées par un plan d’urbanisme novateur) du département, toutes situées à l'ouest, près du département voisin du Lot. Ces bastides furent construites aux XIIIe et XIVe siècles pour faire face à la forte croissance démographique dans la région du Sud-Ouest à cette époque (on en construisit 315 dans une période de 150 ans, entre 1229 et 1373).

Histoire

Villeneuve, en occitan : Vilanòva. Villeneuve doit sa naissance au pèlerinage sur les Lieux Saints, à Jérusalem, que fit le seigneur du lieu, Ozile de Morlhon, soucieux du salut de son âme et de celle de ses ancêtres, qui, dans un acte de donation rédigé à Jérusalem offrit au Patriarche Sophronius de construire, sur ses terres « rougeâtres » de l' Aveyron, près de Mauriac, un monastère fonctionnant sous la règle du Saint-Sépulcre et pour lequel le Patriarche recevrait tous les ans un bezan d’or. C’était en fait la fondation de ce qui allait devenir plus tard Villeneuve.

En 1072, les Turcs ayant envahi Jérusalem et Ozile étant mort, son fils Raoul de Morlhon donna le monastère encore en construction à l’abbaye de Moissac, elle-même rattachée à Cluny. Le prieur Déodat, en accord avec l’évêque de Rodez Bérenger achevait la construction du monastère et les deux autorités s’accordèrent pour édifier l’église dédiée au Saint-Sépulcre. L’évêque de Rodez, agissant en seigneur du lieu allait y instituer un marché et créer une sauveté pour favoriser le développement du peuplement. Après les péripéties de la Croisade des Albigeois, Simon de Monfort dépouillait la famille de Morlhon de tous ses droits et donnait Villeneuve à l’évêque de Rodez.

En 1231, Raymond VII, comte de Toulouse et de Rouergue, réussit, après échange, à reprendre le contrôle de ce fief, qui allait alors devenir une bastide comtale. Villeneuve est la première bastide du Rouergue. Construite à l'initiative du comte de Toulouse, elle est venue se greffer, en 1231, autour du monastère du XIe siècle fondé par Ozile II de Morlhon depuis Jérusalem.

A la mort de Raymond VII, elle passa sous l'influence d' Alphonse de Poitiers en 1249. D'abord bastide comtale, elle devient bastide royale. Ce bourg, issu d’un simple prieuré de Moissac, va devenir bientôt une ville importante, siège d’une viguerie. Mais, la création, quelque temps plus tard, de la bastide de Villefranche et surtout le fait que celle-ci devienne le siège de la Sénéchaussée de Rouergue, va lui porter un coup fatal, en même temps qu’à Peyrusse-le-roc et Najac.

La ville fut fortifiée au XIVe siècle et conserve de cette époque deux vestiges importants, la Tour-porte Cardalhac et la Porte haute. La place centrale de la bastide, place des Conques, nous montre encore ses arcades et de très belles maisons, témoins de l’architecture du XIVe siècle. Mais le principal monument demeure l’église du Saint-Sépulcre, car il ne reste presque plus rien de l’ancien monastère. Cet édifice construit dès la fin du XIe siècle présente une partie romane en forme de croix grecque, rappelant celle de l’église de Jérusalem. Mais cette première église, correspondant à la sauveté, s’avéra bien trop petite lorsque fut créée la bastide. Si bien qu’en 1249 l’ absidiole orientale fut démolie pour faire place à la construction d’une nef en style gothique méridional. Un peu plus tard furent ajoutées les chapelles latérales et le clocher.

Lieux et monuments

* L' église du Saint-Sépulcre est un bel édifice roman du XIe siècle en forme de croix grecque. Au XIVe siècle, son abside orientale a été détruite pour faire place à une nef gothique pleine de lumière. La partie romane, plus sombre, laisse place à la méditation.

* La Porte haute, qui compte trois étages et est fermée par deux herses, a servi de prison.

* La Tour-porte Cardalhac, encore appelée Tour Savignac, un des derniers vestiges des fortifications du XIVe siècle.

Plus d'infos sur le site : www.villeneuve-aveyron.com

A voir également :
MAISON DE LA PHOTO JEAN MARIE PÉRIER A VILLENEUVE D'AVEYRON
Villeneuve est la première bastide du Rouergue construite à l'initiative de Raymond VII de Toulouse.
Villeneuve est la première bastide du Rouergue construite à l'initiative de Raymond VII de Toulouse.
L'église dédiée au Saint-Sépulcre est un bel édifice roman en forme de croix grecque.
L'église dédiée au Saint-Sépulcre est un bel édifice roman en forme de croix grecque.
Villeneuve-d'Aveyron était une étape pour les pèlerins venant de Conques et Figeac en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle
Villeneuve-d'Aveyron était une étape pour les pèlerins venant de Conques et Figeac en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle
Fortifiée au XIVe siècle, Villeneuve-d'Aveyron conserve de cette époque deux vestiges importants, la Tour-porte Cardalhac et la Porte haute
Fortifiée au XIVe siècle, Villeneuve-d'Aveyron conserve de cette époque deux vestiges importants, la Tour-porte Cardalhac et la Porte haute
Villeneuve-d'Aveyron fut successivement sauveté, bastide comtale puis bastide royale à la fin du XIIIe siècle.
Villeneuve-d'Aveyron fut successivement sauveté, bastide comtale puis bastide royale à la fin du XIIIe siècle.
 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
 
 
Maison de la photo Jean-Marie Périer de Villeneuve d'AveyronMAISON DE LA PHOTO JEAN MARIE PÉRIER A VILLENEUVE D'AVEYRONCulturel
La Maison de la Photo présente l'exposition permanente Jean-Marie Périer. Environ 200 tirages originaux des années 60 et 70 sur un espace de 7 salles entièrement dédié à la photo dans une belle demeure médiévale de Villeneuve d'Aveyron. Découvrez les commentaires de l'auteur sur les prises de vues exposées, vous reconnaîtrez sans doute certaines de. . .

La Couvertoirade est l'une des cités templières les plus célèbres de l'AveyronLA COUVERTOIRADE, LE ROYAUME DES TEMPLIERS Beaux villages
La Couvertoirade se situe dans le sud du département de l'Aveyron est classé parmi les « Plus beaux villages de France » que compte l'Aveyron. A une altitude de 800 mètres, cette commune de 6000 hectares, elle est peuplée de 173 habitants répartis sur le bourg et plusieurs hameaux. Dressée au cœur du plateau du Larzac , la cité vaut bien un petit détour. . .

L'Aveyron est une région à la croisée des civilisations.  Dolmens, menhirs, châteaux forts, bastides, églises et abbayes, tous ces monuments témoignent du riche passé de ce département.HISTOIRE DU DEPARTEMENT DE L'AVEYRONHistoire
Avant la conquête romaine, le Rouergue (aujourd’hui le département de l’Aveyron) était habité par les Rutheni, ainsi appelés de leur idole Ruth, sorte de Vénus celtique dont le culte subsistait encore au Ve siècle de notre ère. Nation puissante, les Ruthènes avaient trois cités principales : Segodun, en langue celtique montagne à seigle (Rodez ) ; Condatemag,. . .

Les Gorges de l'Aveyron de Villefranche-de-Rouergue à NajacLES GORGES DE L'AVEYRONNature
Les gorges de l'Aveyron, c'est un canyon creusé par l'Aveyron dans les causses aux abords du Quercy. C'est un territoire merveilleux à découvrir par vélo, en canoë-kayak , à pied surtout. Au nord des gorges de l'Aveyron se trouvent les bastides du Rouergue (Najac , Villefranche-de-Rouergue , Villeneuve d'Aveyron , et La Bastide l'Évêque ), ainsi que. . .

Village fortifié de Sainte-Eulalie de Cernon au pied du plateau du Larzac dans la vallée du CernonSTE EULALIE DE CERNON ET SA COMMANDERIE MEDIEVALE Beaux villages
Contrairement à ses dépendances, Sainte Eulalie n'est pas située sur le plateau du Larzac , mais dans une verdoyante vallée, celle du Cernon. Sainte Eulalie présente deux ensemble encore intacte : l'enceinte des murailles élevée par les hospitaliers au XVème siècle et le château des templiers construit par les hospitaliers (toujours au Xvème) qui a précédé la. . .

La gabarre du Lot - Aveyron - FranceNAVIGATION SUR LE LOT : LE TEMPS DES GABARRES Histoire
Entraygues, comme son nom l'indique entre les eaux, est idéalement située au confluent de deux rivières, le Lot et la Truyère. Cette situation en fit de tout temps un carrefour important de voies de communication. Le Lot "Le Lot ou plutôt : l'Olt (son toponyme véritable) est l'antique Oltis qui prend sa source au pays des Gabales : Le Gévaudan,. . .

La Bastide-L'Evêque possède plusieurs hameaux comme Cabanes ou Le RieuLA BASTIDE L'EVEQUE, UNE DES 6 BASTIDES DU ROUERGUEBeaux villages
La Bastide-L'Evêque possède plusieurs hameaux comme Cabanes ou Le Rieu. On compte quatre paroisses sur cette commune : La Bastide l'Évêque, Teulières, Cabanes et Cadour. Il s'agit là du nom des principaux villages auxquels se rajoutent de très nombreux hameaux plus ou moins gros. La commune est délimitée au Nord par la rivière Aveyron et au Sud par la route. . .

Eglise Notre-Dame de Misericorde à St AffriqueSAINT AFFRIQUE, LA VILLE AUX SEPT COLLINESBeaux villages
Saint-Affrique est sur le tracé de la route D 999 (anciennement RN 99), à 80 km à l'est d' Albi, à 35 km à l'ouest de Millau et à 15 km de Roquefort-sur-Soulzon . La ville est traversée par la Sorgues, qui, avec ses affluents, a découpé 7 « montagnes » : des Anglais, de la Quille, de la Fous, de la Serre, des Cazes, de Nougayrolle et du Rocher de Caylus. Cinq. . .

Au cœur de la vallée de la Muse, Saint-Beauzély fut le pays des tailleurs de pierres et de bâtisseurs à qui sont dus de nombreux bâtiments du Sud-Aveyron. Dolmens, vestiges de temples gallo-romains et voie romaine témoignent d'un habitat très ancien.LE CHATEAU FORT DE SAINT-BEAUZELYChâteaux
Le village de Saint-Beauzély : Dans le Parc Naturel Régional des Grands Causses , au coeur de la vallée de la Muse, Saint-Beauzély fut longtemps le pays des tailleurs de pierres et de bâtisseurs à qui sont dus de nombreux bâtiments du Sud-Aveyron. Saint-Beauzély est un lieu où dolmens, vestiges de temples gallo-romains. . .

Surplombant le Lot de près de 100 m de haut, Le village fut partagé au Moyen âge entre quatre dynasties féodales, les Lapopie, les Gourdon, les Cardaillac et les Castelnau.SAINT CIRQ LAPOPIE UN SITE MAJEUR DE LA VALLEE DU LOTBeaux villages
Située à 30 km à l'est de Cahors au cœur du Parc naturel régional des Causses du Quercy, Saint-Cirq Lapopie classé parmi les plus beaux villages de France est aussi une halte sur les chemins de St Jacques de Compostelle. Surplombant le Lot de près de 100 m de haut, Le village fut partagé au Moyen âge entre quatre dynasties féodales, les Lapopie, les. . .

 
 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2020
2 0