Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Nature
 

LES GRANDS CAUSSES


Grands Causses est une appellation relativement récente pour désigner un ensemble de hauts plateaux calcaires constituant une partie sud du Massif central. Ils s'élèvent entre 700 et 1200 mètres d'altitude.

Les Causses et Cévennes font désormais partie du patrimoine mondial de l’Humanité. Le périmètre du classement s'étend sur 3 000 km2 entre Aveyron, Lozère, Gard et Hérault.

Situation

Les Grands Causses sont délimités de la façon suivante :

Sous ensembles

Les Grands Causses sont formés de sept causses majeurs:
  • Le causse Comtal (Aveyron)
  • Le causse de Sévérac (Aveyron)
  • Le causse de Sauveterre (Lozère)
  • Le causse Méjean (Lozère)
  • Le causse Noir (Aveyron et Gard)
  • Le causse Rouge (Aveyron)
  • Le causse ou plateau du Larzac (Aveyron et Hérault)
et d'une grand nombre de petits causses périphériques (exemples : causse de Mende, causse de Blandas, causse de Changefège, causse-Bégon, etc)

L'histoire des Causses

Il y a 120 millions d'années, la Méditerranée était beaucoup plus vaste qu'aujourd'hui. Elle pénétrait largement à l'intérieur des terres de la France actuelle. La région des Causses était alors un vaste golfe dans lequel vivait une myriade de petits animaux marins. La sédimentation de leurs coquilles, mélangée à la terre et drainée par les rivières depuis les hauteurs environnantes, a formé le calcaire d'origine marine des plateaux caussenards. On dit aujourd'hui "les Causses" au pluriel, car les gorges, profondes entailles, délimitent très nettement plusieurs plateaux. En partant du nord, depuis Mende, dans les gorges du Lot, jusqu'à Millau, à la confluence du Tarn et de la Dourbie, le visiteur découvrira successivement quatre plateaux : le causse de Sauveterre entre le Lot et le Tarn, le causse Méjean entre le Tarn et la Jonte, le causse Noir entre la Jonte et la Dourbie, et enfin, au sud de la Dourbie, le causse du Larzac. L'ensemble est à cheval sur l'ouest de la Lozère et l'est de l'Aveyron.

Contrairement au reste du Massif central, verdoyant et au relief accidenté, les Causses apparaissent comme un désert presque plat où une maigre végétation (renoncule âcre, ancolie vulgaire, néottie nid-d'oiseau...) est limitée par l'assaut des immenses troupeaux de brebis avec le lait desquelles est fabriqué le fameux roquefort.

On est surpris de découvrir ce désert de pierres ocre et gris clair, surtout lorsqu'on vient des Cévennes voisines, où dominent les schistes noirs. Les seuls reliefs notables sont en creux, puisqu'il s'agit de profondes gorges. On ne peut manquer d'être impressionné par la puissance et le lent travail de l'eau qui a taillé d'aussi impressionnantes falaises.

L'érosion sur le calcaire produit toujours des résultats surprenants. Le pays des Causses en offre un magnifique exemple avec ce que l'on appelle ici les chaos. La désagrégation des calcaires a en effet dégagé des roches aux formes étranges. Les plus beaux chaos se trouvent sur le site de Nîmes-le-Vieux, au nord-est de Meyrueis, en suivant la D 996, et sur le causse Noir, à Montpellier-le-Vieux, au bord de la D 110, à 16 kilomètres au nord-ouest de Millau.

Pour terminer notre traversée des Causses, n'oublions pas qu'une des particularités des pays calcaires est la richesse du monde souterrain. Le plus bel exemple est l'AVEN ARMAND, puits naturel au cœur du causse Méjean, à 11 kilomètres au nord de Meyrueis par la D 986.

L'étrange relief karstique des Causses

Le relief karstique doit son nom au Karst : une région de Yougoslavie où les effets de l'érosion sur le calcaire sont remarquables. Dans les Causses, on peut aussi observer ces étranges paysages qui portent les noms de "cloups", de "dolines", de "chaos", de "lapiaz" et d'"avens". Le "cloup" est une petite dépression dans le sol. Les eaux de pluie y restent bloquées, permettant à l'acide carbonique qu'elles contiennent de dissoudre le carbonate de chaux du calcaire. Puis cette petite dépression s'agrandit et les "cloups" deviennent alors des "dolines" presque circulaires, de quelques dizaines de mètres de diamètre. On ne peut manquer d'observer les "dolines", car la terre du fond étant très fertile, elles reçoivent les rares cultures des plateaux caussenards.

Les champs de "lapiaz" sont une multitude de trous et de rigoles creusés dans le calcaire par les eaux de ruissellement. Les différences de résistance de certains types de dolomie (la roche calcaire dominante) donnent ces formes étranges que l'on appelle des chaos ruiniformes à cause de l'allure de châteaux en ruine qu'évoquent certains d'entre eux. Les "avens", enfin, sont des gouffres plus ou moins vastes, issus de l'effondrement partiel du sol au-dessus d'un insondable réseau de galeries et de rivières souterraines.

Économie

L'économie est basée sur l'agriculture, en particulier sur l'élevage de bétail ovin pour la viande et pour la production laitière servant à l'élaboration de fromages de pays (en tout premier lieu le roquefort, affiné dans les caves du même nom, et qui constitue un pilier de l'économie locale).

Les Grands Causses forment un ensemble de hauts plateaux calcaires datant pour l'essentiel du jurassique.
Les Grands Causses forment un ensemble de hauts plateaux calcaires datant pour l'essentiel du jurassique.
Grands Causses est une appellation relativement récente pour désigner un ensemble de hauts plateaux calcaires constituant une partie sud du Massif central.
Grands Causses est une appellation relativement récente pour désigner un ensemble de hauts plateaux calcaires constituant une partie sud du Massif central.
Les Grands Causses sont délimités de la façon suivante : Au nord par l'Aubrac et la Margeride à l'est par les Cévennes et le Montpelliérais, au sud par le Lodévois (Escandorgue) et à l'ouest par le Lévézou et le Saint-Affricain.
Les Grands Causses sont délimités de la façon suivante : Au nord par l'Aubrac et la Margeride à l'est par les Cévennes et le Montpelliérais, au sud par le Lodévois (Escandorgue) et à l'ouest par le Lévézou et le Saint-Affricain.
Millau est la capitale du Parc Naturel Régional des Grands Causses et la porte d'entrée des magnifiques Gorges du Tarn, de la Jonte et de la Dourbie.
Millau est la capitale du Parc Naturel Régional des Grands Causses et la porte d'entrée des magnifiques Gorges du Tarn, de la Jonte et de la Dourbie.
Les grands Causses ont été crées en 1995,  afin de sauvegarder un patrimoine naturel, culturel et social existant.
Les grands Causses ont été crées en 1995, afin de sauvegarder un patrimoine naturel, culturel et social existant.
Adossé au sud du Massif Central, le Parc naturel régional des Grands Causses bénéficie d'un climat contrasté et ensoleillé. Des Causses aux prairies du Lévézou, des Rougiers aux contreforts des Cévennes et de l'Aubrac.
Adossé au sud du Massif Central, le Parc naturel régional des Grands Causses bénéficie d'un climat contrasté et ensoleillé. Des Causses aux prairies du Lévézou, des Rougiers aux contreforts des Cévennes et de l'Aubrac.
 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2017
4 0