Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Beaux villages
 

COUPIAC, LA VIE QUOTIDIENNE AU MOYEN AGE... DANS LE SUD AVEYRON


Coupiac se trouve dans le sud Aveyron à 50 kilomètres d'Albi et à 65 kms de Millau, de Rodez et à quelques minutes de la vallée du Tarn.

Ce petit bourg (population environ 350 habitants) est le chef-lieu de la Communauté de Communes des Sept Vallons, région de production du lait de brebis pour la fabrication du Roquefort dont les caves se trouvent à une cinquantaine de kilomêtres. Les points forts de ce petit coin de la France profonde est sa verdure, sa tranquillité, ses activités touristiques et... Le Château !

Village de Coupiac - Aveyron
Village de Coupiac - Aveyron


Ce village médiéval est dominé par son puissant Château inscrit des XIVe, XVe et XVIe siècles. A ne pas manquer non plus dans ce site dominant la vallée du Mousse, l'église Notre Dame de l'Assomption avec son tympan roman du XIe siècle. La chapelle Notre Dame du St Voile du XIXe siècle avec sa relique du voile de la vierge, le musée rural du bois et le lavoir du Telon, sont aussi des richesses architecturales rurales à découvrir.

L'histoire de Coupiac se confond avec celle de son Château (14è siècle), ancienne possession des Comtes d'Armagnac. Gothique flamboyant dans son ensemble, le Château, imposant par ses dimensions, s'élève sur un roc au centre du village. Vous pourrez le découvrir au cours d'une visite guidée, assister aux animations et visiter les expositions du moment.

Hébergeant le Syndicat d'Initiatives des 7 Vallons, le Château est le point de départ de la découverte de la commune. guidé par les hôtesses, vous pourrez visiter l'église, connaître l'histoire du tympan, découvrir la chapelle du Saint Voile et sa légende (ancienne chapelle du château décorée par les fresques Néobyzantines de Nicolas Greschny).

En flânant au travers des ruelles du bourg, sur la place du centre, en longeant la façade de la maison Marty, le lavoir du Telon vous émerveillera. Plus loin, le Musée de la Marionnette vous émerveilera par son incroyable collection.

A quelques 300 mètres en direction de Montclar, vous visiterez le musée rural du bois puis, quelques centaines de mètres plus loin, vous découvrirez la base de loisirs de Masnaut. Derrière l'Hostellerie du Château, un chemin de randonnée balisé vous amène à 800 mètres au nord du village à la chapelle de Notre Dame de Massilliergues où se trouvait l'église paroissiale jusqu'en 1762 (c'est là où fût caché le Saint Voile pendant les guerres de religion).

Aux environ de Coupiac, vous pourrez découvrir l'église de Saint Exupère (15è siècle) ainsi que celle de Saint Michel de Castor, dont la tour clocher et le portail datent du 15è siècle. Deux sentiers de randonnée permettent de découvrir le village de Coupiac du haut des collines avoisinantes et d'apprécier le cadre naturel environnant : le sentier de Vérouls et le sentier de La Capelle de la Mole.

Château médiéval de Coupiac
Château médiéval de Coupiac


Histoire chronologique de Coupiac et de son Château

Des origines au X° siècle

Dans la région de Saint Affrique, on recense une soixantaine de statues Menhirs dont l'exceptionnelle Dame de St Sernin. La découverte d'une statue Menhir à la Prade avant 1901 par l'Abbé Hermet de St Izaire, ainsi que deux autres à Réganel, fait état d'une occupation humaine de 2500 à 3000 ans avant J.C à Coupiac.

Le Sud du massif Central fut progressivement envahi par les Celtes vers l'an 1000 avant J.C, puis conquis par les Romains en 121 avant J.C. Les richesses minéralogiques du Sud-Aveyron: fer de Roquecézière, cuivre de Monclaret de St Juéry, alun de la région de St Sernin et de Plaisance, ont contribué à la commercialisation des poteries sigillées de la Gaufresenque près de Millau.

Coupiac restera sous domination romaine jusqu'au V° siècle après J.C, on dit même que Jules César, passant par Roquecézière, y avait apprécié les grives de Camarès. C'est près du rocher dominant la vallée du Mousse que le maître gallo -romain, surnommé Cupidus possédant la région de Coupiac y fit construire sa "villa" qui devint Cupidiacum, qui s'est abrégé en Copiacum, a donné en langue d'Oc "Copiac" et en français "Coupiac".

La féodalité: X° - XIV° siècle

Après la naissance de la féodalité avec les baronnies carolingiennes, comtes et vicomtes s'approprièrent petit à petit, de part leur fonction, les biens dont ils avaient la responsabilité du IX° et XI° siècle, et les rendirent héréditaires dans leurs familles. Ainsi naquît toute une hiérarchie seigneuriale avec suzerains et vassaux. Se faisant la guerre pour défendre leur patrimoine, ils construisirent des châteaux forts qui furent élevés sur les mêmes emplacements que les anciennes"villa" gallo-romaines. Ce fût le cas de Coupiac.

Au IX° siècle: le premier Château de Coupiac

Nous ne savons que très peu de choses sur ce premier château. Ignorant le nom du seigneur que le fit construire (Coupiac serait mentionné dans les chartes de cette époque). Il occupait l'emplacement du château actuel.

Du X° au XIII° siècle

Le château fut la propriété commune des comtes de Rodez et de l'évêque de Rodez, puisque le Comte à cette époque devait rendre hommage à l'évêque.

Les de Panat leurs successeurs

Le comte de Rodez cède au vicomte de Panat le château de Coupiac en 1238, ennuyé de rendre hommage à l'évêque. Il fit construire un four banal, finir les forteresses puis il y eu les nominations des syndics (qui remplissaient les fonctions de notre conseil municipal).

Au XV° siècle, les de Panat font reconstruire leur château de Coupiac pour en faire une habitation plus confortable dans un climat plus doux et auprès d'une population plus dense et en extension.

Après la guerre de religion, des routiers, des rôdeurs, des hommes d'armes de toute sorte déferlaient sur toute la région semant la terreur et la ruine. Les coupigais demandent alors à Louis de Panat de construire une enceinte fortifiée autour du village. Ce mur d'enceinte comprenait au moins trois portes, seule la porte placée sous le presbytère est encore intacte.

Louis de Panat refusant la clé d'une porte au Coupiagais pour entrer et sortir à leur gré, ceux-ci se plaignirent au roi de France, Louis XI. Finalement, Louis de Panat fut condamné à faire une clé et placer une serrure sur le dit portail.

En 1753, Brunet Castelpers Panat demande la construction d'une église dans Coupiac pour remplacer celle de Massiliergues et la chapelle St Pierre, trop petite pour contenir la foule des fidèles venant vénérer le "St Voile". Puis son fils, le dernier des Panat, propriétaire du château et de la seigneurie de Coupiac vendit le tout en 1778 à Izarn de Méjanel, gouverneur de St Sernin. Par une de ses filles, le château fut la propriété des de Moncan. Bonnet, le notaire de Plaisance, racheta le château à la famille de Moncan. L'Abbé Souyris le racheta à son tour en 1872 et le légua à la "fabrique "de Coupiac.

En 1906, on demande aux hériters de l'Abbé Souyris de revendiquer le château pour qu'il ne devienne pas la propiété de l'Etat, ceci à cause des "Inventaires". En 1908, il revient à la paroisse de Coupiac. En 1981, la commune de Coupiac rachète le château, elle en est toujours propriétaire. En 1982 est fondée l'association "Los amics del Castel de Copiac" (les Amis du Château de Coupiac) dont le but est la restauration et l'animation culturelle du château et de ses environs.

Château de Coupiac
Château de Coupiac


Le Château de Coupiac

Le Château de Coupiac date du XVe siècle. Il est formé par deux ailes en potence, reposant directement sur le rocher, flanqué de trois puissantes tours circulaires. L'observation des trois tours restantes fait état de quelques différences d'architecture qui témoignent d'un étalement dans la construction. De style gothique flamboyant dans son ensemble, le château en impose par ses dimensions en surface et en hauteur, par le nombre de ses mâchicoulis, ses latrines et meurtrières. Il compte aussi de belles fenêtres dans les tours et de grandes fenêtres à meneaux au deuxième étage.

Village médiéval de Coupiac
Village médiéval de Coupiac


L'oratoire du Saint Voile

En 1986, un oratoire, destiné à recevoir en permanence la châsse en cuivre doré contenant le Saint Voile a été aménagé dans une dépendance du presbytère. Il s'agit de l'ancienne tour carrée dominant la porte des fortifications qui existe encore, et le porche de la chapelle Saint Pierre s'ouvrant vers le château. Cet oratoire a été magnifiquement orné de fresques néo-byzantines par l'artiste bien connu en Aveyron, Nicolas Greschny, avec comme motifs, des moments importants de la vie de la vierge.

Chapelle du St Voile
Chapelle du St Voile


L'Église de Coupiac

Mi-romane, mi-gothique, l'église actuelle se compose d'un porche en plein cintre, avec deux arcades élevées d'une tour carrée, que surmonte un clocher octogonal avec flèche. De ce clocher, on peut entendre, au sommet de l'Angélus, "Lou Trigonnomen" qui précède la sonnerie à grande volée. A l'intérieur, elle est très spacieuse en surface et en hauteur elle a 30 mètres de longueur, 14 mètres de largeur, et 12 mètres de hauteur. Les bas-côtés sont de style néo-roman et la nef centrale de style néo-gothique. Elle est remarquable par la grandeur et la beauté de son chœur, par ses grosses colonnes avec chapiteaux, sur lesquels s'élèvent des colonnes engagées soutenant les croisées d'ogives et la voûte centrale. Son chœur est orné de boiseries et de stalles sculptées. Ses vitraux sont aussi intéressants. Ils ont été fabriqués en 1885 par Dagrand de Bordeaux entreprise de renom à l'époque. Ils représentent notamment des scènes de la dévotion à la Vierge Marie.

Eglise de Coupiac
Eglise de Coupiac


Site du village de Coupiac
 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
 
 
Château de CoupiacLE CHATEAU DE COUPIAC, BATI SUR UN ROCHER A L'EPREUVE DES SIECLESChâteaux
Le Château de Coupiac se trouve au sud de l'Aveyron , non loin de la vallée du Tarn et des châteaux de Brousse et de Saint-Izaire. Il serait déjà mentionné dans des chartes du IXème siècle, comme nous le rapporte M. De Gaujal, historien du Rouergue. Du Xe au XIIIe, le château va être possession commune des Comtes et de l’évêque de Rodez. En 1238, il. . .

Depuis la Domerie d’Aubrac, havre de paix dans le paysage sauvage de l’Aubrac, le chemin descend vers Saint-Chély-d’Aubrac puis retrouve la vallée du Lot à Saint-Côme-d’Olt.LE GR65, LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLETourisme
Des grandes steppes de l’Aubrac jusqu’aux charmants villages de la Vallée du Lot, de la douceur du Vallon aux plateaux dominants, laissez-vous emporté par ce pays chargé d’histoire et d’émotions. Aujourd’hui, ce patrimoine est classé par l’UNESCO, tout comme l’ensemble des chemins de Saint Jacques. Nous vous invitons à vivre ou à revivre l’aventure. . .

Le village préféré des français 2013 - Votez pour ConquesLE VILLAGE PREFERE DES FRANCAIS : CONQUES SUCCEDERA-T-IL A ST-CIRQ-LAPOPIE ?Tourisme
L'édition 2013 de l'émission "Le Village préféré des Français" a choisi le village aveyronnais de Conques pour représenter la région Midi-Pyrénées. L'an passé, c'est le village lotois de Saint-Cirq-Lapopie qui avait été élu par les Français. "Le Village préféré des Français", l'émission présentée par Stéphane Bern sur France 2, est de retour. L'an passé,. . .

La Couvertoirade est l'une des cités templières les plus célèbres de l'AveyronLA COUVERTOIRADE, LE ROYAUME DES TEMPLIERS Beaux villages
La Couvertoirade se situe dans le sud du département de l'Aveyron est classé parmi les « Plus beaux villages de France » que compte l'Aveyron. A une altitude de 800 mètres, cette commune de 6000 hectares, elle est peuplée de 173 habitants répartis sur le bourg et plusieurs hameaux. Dressée au cœur du plateau du Larzac , la cité vaut bien un petit détour. . .

Cartographie des plus beaux villages de France en AveyronPLUS BEAUX VILLAGES DE FRANCE : L'AVEYRON N°1 NATIONALBeaux villages
Le label des « Plus beaux villages de France » a été crée en 1982 par Charles Ceyrac, maire corrézien de Collonges-la-rouge, et regroupe aujourd’hui 149 villages en France – dont 10 en Aveyron – au terme d’une sélection stricte. Pour se voir décerner l’appellation, un village candidat doit en effet souscrire à plusieurs engagements : - Compter moins de 2000. . .

Situé à la limite de deux départements le Lot et l'Aveyron, en Quercy,  Capdenac le haut est aussi aux portes du Rouergue.LA FORTERESSE MEDIEVALE DE CAPDENAC-LE-HAUT Beaux villages
Située à une poignée de kilomètres de Figeac , la forteresse médiévale de Capdenac-le-Haut s’étire le long d’un rocher en forme de presqu’île, surplombant de plus de 110 mètres un méandre du Lot. Si le village reste marqué par son passé médiéval, il figure en bonne place parmi les oppida du Quercy, prétendant au titre «d’Uxellodunum», siège de la dernière. . .

Peyre est le dixième village d’Aveyron classé Plus beaux villages de France.PEYRE, VILLAGE RUPESTRE ET INSOLITEBeaux villages
Situé à 7 km en aval de Millau , le village rupestre de Peyre est remarquable à bien des égards, et notamment pour ses maisons de tuf, ses calades (ruelles en pierre) et son église troglodytique, de base romane et fortifiée au XVII siècle. Ce site insolite, sculpté à même la falaise, vous offrira également une vue exceptionnelle sur le Viaduc de Millau. . . .

Depuis plus de mille ans, la tour de Peyrebrune trône sur son puech granitique surveillant de sa position stratégique, la Vallée de l’Alrance.LA TOUR DE PEYREBRUNEChâteaux
La tour rectangulaire du XIVe siècle s’élève sur un sommet granitique, elle témoigne de la présence passée du Château des Seigneurs de Panat (XIe-XVe siècles). De plan rectangulaire, elle est possède 5 étages voûtés. Au XVIIe siècle, le Cardinal Richelieu fit détruire murailles et châteaux forts du Midi afin de châtier les chefs calvinistes. Peyrebrune. . .

Surplombant le Lot de près de 100 m de haut, Le village fut partagé au Moyen âge entre quatre dynasties féodales, les Lapopie, les Gourdon, les Cardaillac et les Castelnau.SAINT CIRQ LAPOPIE UN SITE MAJEUR DE LA VALLEE DU LOTBeaux villages
Située à 30 km à l'est de Cahors au cœur du Parc naturel régional des Causses du Quercy, Saint-Cirq Lapopie classé parmi les plus beaux villages de France est aussi une halte sur les chemins de St Jacques de Compostelle. Surplombant le Lot de près de 100 m de haut, Le village fut partagé au Moyen âge entre quatre dynasties féodales, les Lapopie, les. . .

Castelnau-Pégayrols, Village médiéval en AveyronCASTELNAU-PEGAYROLS, VILLAGE MEDIEVAL DE L'AVEYRONBeaux villages
Accroché sur le versant sud du plateau du Lévézou, ce village considéré parmi les villages de caractère de l'Aveyron domine de ses 800 mètres le magnifique paysage de la vallée de la Muse et un immense panorama sur les Causses qui s'étend à perte de vue, des Cévennes à la Montagne Noire. Le village de grès rose, bâti en forteresse autour de son château. . .

 
 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2020
4 0