Entraygues Châteaux Beaux villages Tourisme Nature Sports Manifestations Culturel Gastronomie
Produits terroir Artisanat Photos Vidéos Art et Littérature Histoire Célébrités Autres
 
 
Nature
 

DES MILLIERS DE MANIFESTANTS CONTRE LES GAZ DE SCHISTE




8 000 personnes en Aveyron et 5 000 dans le Lot ont dit hier leur opposition aux gaz de schiste, en dépit du prochain examen d'une proposition de loi interdisant leur exploration et leur exploitation.

Des milliers de manifestants opposés à l'exploitation des gaz de schiste ont manifesté hier en Aveyron et dans le Lot. À Cahors, entre 3200 et 5000 manifestants ont battu le pavé, tandis qu'à Nant, sur les contreforts du Larzac, entre 4 000 personnes selon les gendarmes et 8 000 selon José Bové ont dit leur farouche opposition aux gaz de schiste.

Ces deux manifestations de grande ampleur dans le Grand Sud concluent un week-end qui a vu se dérouler, partout en France, des rassemblements analogues. Samedi, 4 000 personnes ont ainsi défilé à Donzère (Drôme), dont le maire est le ministre de l'Énergie, Éric Besson ; et de 1500 à 2000 personnes, dont Eva Joly et Corinne Lepage, ont manifesté à Meaux (Seine-et-Marne), fief de Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP. La mobilisation reste donc très vive en dépit de l'inscription à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale, le 10 mai prochain, de l'examen de la proposition de loi de l'UMP Christian Jacob, qui vise « à interdire l'exploration et l'exploitation des gaz et huiles de schiste. »

Comme hier à Donzère dans la Drôme, la commune dont le ministre de l'Energie Eric Besson est maire, près de quatre mille opposants à l'exploitation des gaz et des huiles de schiste ont manifesté dans une ambiance festive, ce dimanche 17 avril à Nant, sur les contreforts du Larzac.

Le gouvernement a reculé sur la question, une proposition de loi visant à l'abrogation des permis d'exploration doit être examinée le 10 mai, oui, mais les militants ne veulent pas relâcher la pression tant que la décision ne sera pas effective.

"On demande une abrogation de tous les permis, pris pour le Sud et pour la région parisienne" a répété Anne Lacouture, l'assistante de José Bové et l'une des coordinatrices des différents collectifs contre le gaz de schiste.

"C'est seulement à cette condition qu'on pourra débattre sereinement" a-t-elle ajouté. Du reste, il n'y a pas grand-chose à discuter puisqu'elle clame, que quels que soient les tenants et les aboutissants, l'exploitation du gaz ou de l'huile de schiste, "c'est hors de question".

Cela n'est pas encore gagné. Mercredi, le Premier ministre avait annoncé l'annulation de tous les permis déjà délivrés, par ailleurs la technique si controversée d'extraction par "fracturation hydraulique" de la roche devrait être interdite, cependant François Fillon n'a pas totalement fermé la porte à d'éventuelles alternatives. D'où la mobilisation toujours aussi importante ce dimanche.

Nant, le lieu du rassemblement, n'a pas été choisi par hasard : cette commune située tout près des Cévennes a donné son nom à l'un des permis délivrés l'an dernier par le gouvernement alors que Jean-Louis Borloo était ministre de l'Environnement.

A en croire Bernard Saquet, le maire de la localité, ce projet n'a fait l'objet d'aucune concertation. Ainsi c'est en lisant le journal qu'il dit avoir appris que Nant était au coeur de l'une des zones de prospection. Non seulement il s'oppose lui-même au gaz de schiste comme beaucoup d'élus locaux, mais il a assuré que c'était une position unanime dans la région : des gens qui sont pour, "chez nous, je n’en connais pas. Et celui qui serait pour ne le dirait pas".

Venus de tous les départements limitrophes, souvent en famille, c'était assurément l'opinion des milliers de personnes qui ont convergé ce dimanche à Nant. Après un pique-nique au soleil dans cette vallée de carte postale, ils devaient marcher dans la commune, notamment derrière une banderole "gaz de schiste, une terreur pour l'environnement".

Outre les risques de pollution que l'exploitation de cette source d'énergie ferait courir aux nappes phréatiques, les manifestants redoutent l'impact qu'auraient de tels gisements pour l'agriculture et sur les paysages. Par ailleurs, beaucoup dénoncent la façon opaque dont ils estiment que le gouvernement a géré ce dossier.

Voir notre article : Un cocktail toxique pour extraire les gaz de schiste
Des milliers contre les gaz de schiste dans l'Aveyron et le Lot
Des milliers contre les gaz de schiste dans l'Aveyron et le Lot
Les militants écologistes protestent contre les extractions de gaz de schiste
Les militants écologistes protestent contre les extractions de gaz de schiste
Le gaz de schiste en France : Une indépendance énergétique au prix d’un désastre écologique ?
Le gaz de schiste en France : Une indépendance énergétique au prix d’un désastre écologique ?
Des milliers de manifestants opposés à l'exploitation des gaz de schiste ont manifesté en Aveyron et dans le Lot.
Des milliers de manifestants opposés à l'exploitation des gaz de schiste ont manifesté en Aveyron et dans le Lot.
 
 
 
 Article précédent Haut de page Article suivant 
 
 
 
 
 
 
 
Outre les risques de pollution que l'exploitation de cette source d'énergie ferait courir aux nappes phréatiques, les manifestants redoutent l'impact qu'auraient de tels gisements pour l'agriculture et sur les paysagesUN COCKTAIL TOXIQUE POUR EXTRAIRE LES GAZ DE SCHISTENature
Benzène, toluène, plomb, cuivre, diesel… ces substances très nocives ne sont qu'un petit extrait des 2500 produits chimiques utilisés entre 2005 et 2009 par l'industrie des gaz de schiste aux Etats-Unis. Les démocrates de la Chambre des représentants américaine ont publié samedi un rapport dressant "l'inventaire le plus complet" de ces produits nécessaires à. . .

Chaos de Montpellier le Vieux - Porte de Mycènes - AveyronLE CHAOS DE MONTPELLIER LE VIEUXNature
Dès les temps les plus reculés, les rochers de Montpellier-le-Vieux ont servi d'abris naturels aux animaux et l'homme y a trouvé asile. Les GRANDS CAUSSES ou CAUSSES MAJEURS , comme les appelait E.A. MARTEL, dessinent au sud du Massif Central un arc de hauts plateaux calcaires. Ils constituent de vastes étendues tabulaires à la surface relativement peu accidentée,. . .

Vins d'Entraygues et du Fel - Chenin blanc - AveyronVINS D'ENTRAYGUES ET DU FELProduits terroir
Un peu d'Histoire : Le Coustoubi et le vin d’Entraygues et du Fel : Le « Coustoubi » : habitant des coteaux à vin. Il était maraîcher, et vivait de la vente de fruit, de légume et de vin. Avec une carriole, appelée « jardinière » et un mulet, il partait vendre sur la montagne (à Laguiole , Nasbinals , St-Urcize. . .

Le fel est un petit village traditionnel est construit sur une crête étroite dominant la vallée du LotLE FEL: VILLAGE DOMINANT LA VALLEE DU LOTBeaux villages
Ce petit village traditionnel est construit sur une crête étroite dominant la vallée du Lot. Le Fel est un petit village typique et magnifiquement restauré avec ses maisons de schiste ocre et ses toits de Lauzes. Un panorama sublime de la vallée du Lot, au cœur du village pittoresque, entouré de vignes cultivées en terrasse. L'église de Roussy. . .

L'Aveyron est une région à la croisée des civilisations.  Dolmens, menhirs, châteaux forts, bastides, églises et abbayes, tous ces monuments témoignent du riche passé de ce département.HISTOIRE DU DEPARTEMENT DE L'AVEYRONHistoire
Avant la conquête romaine, le Rouergue (aujourd’hui le département de l’Aveyron) était habité par les Rutheni, ainsi appelés de leur idole Ruth, sorte de Vénus celtique dont le culte subsistait encore au Ve siècle de notre ère. Nation puissante, les Ruthènes avaient trois cités principales : Segodun, en langue celtique montagne à seigle (Rodez ) ; Condatemag,. . .

Les grands causses c'est aussi la découverte des sites naturels commes les gorges du tarn, mais aussi les gorges de la jonte et les gorges de la dourbie.CAUSSES ET CEVENNES CLASSES A L'UNESCONature
Le Grand Sud compte un neuvième site classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Mais cette fois, le Comité a voulu sauvegarder les pratiques agropastorales au pays des drailles. Les vieilles pierres telles Carcassonne ou les citadelles Vauban, les sites naturels comme Gavarnie, les hauts lieux spirituels comme les Chemins de Saint-Jacques et la cathédrale. . .

A cheval sur deux régions et deux départements, le Carladez assure une douce transition de l'Auvergne au Midi-Pyrénées...LE CARLADEZ ENTRE AUBRAC ET MONTS DU CANTALTourisme
Le Carladés ou Carladez est une région historique qui faisait partie de l’ancienne province d’Auvergne. C’est aujourd’hui une région naturelle de France dont les dimensions sont plus réduites que l’ancienne vicomté. Bien qu’apparenté à l’Auvergne, le Carladés montre des traits culturels particuliers, tels que le folklore, la gastronomie, la langue traditionnelle. . .

Eglise Notre-Dame de Misericorde à St AffriqueSAINT AFFRIQUE, LA VILLE AUX SEPT COLLINESBeaux villages
Saint-Affrique est sur le tracé de la route D 999 (anciennement RN 99), à 80 km à l'est d' Albi, à 35 km à l'ouest de Millau et à 15 km de Roquefort-sur-Soulzon . La ville est traversée par la Sorgues, qui, avec ses affluents, a découpé 7 « montagnes » : des Anglais, de la Quille, de la Fous, de la Serre, des Cazes, de Nougayrolle et du Rocher de Caylus. Cinq. . .

C'est à Louis Armand que l'on doit la découverte de l'Aven, qu'il explora en compagnie d'Edouard Alfred Martel, véritable pionnier de la spéléologie.LA GROTTE DE L'AVEN ARMANDNature
L'aven Armand est une grotte située en Lozère entre Meyrueis et Sainte-Enimie, sur la commune de Hures-la-Parade. Elle abrite une forêt de stalagmites. Elle porte le nom de son découvreur, Louis Armand, forgeron au Rozier, qui y descendit le premier le 19 septembre 1897. Après une descente en funiculaire permettant un accès des plus faciles, la visite. . .

Eglise de Nasbinals en AubracNASBINALS, VILLAGE DE LOZERE AU COEUR DE L'AUBRACBeaux villages
Au coeur des hautes terres de l'Aubrac, Nasbinals et son pays vous séduiront par leur tradition d'acceuil et d'hospitalité. Savante harmonie d'espace et de lumière, l'Aubrac est un plateau, mais il n'est jamais monotone. On a peine à imaginer qu'il a connu le combat du feu et de la lave ! Il s'est aujourd'hui assagi. Ses pâturages, forêts et tourbières,. . .

 
 
 
 
Hôtel du Lion d'Or - 12140 Entraygues-sur-Truyère
Tel : 05 65 44 50 01 - Fax : 05 65 44 55 43
E-mail : hotel.lion.or@free.fr
Copyright © HOTEL-LION-OR.COM 2020
3 0